Connexion
Accueil / Jardinage / Arbres et arbustes / Prunus laurocerasus : le laurier-palme

Prunus laurocerasus : le laurier-palme

Prunus laurocerasus
0

Grand classique des haies de nos jardins, le Prunus laurocerasus est un arbuste facile à vivre et à cultiver, idéal pour le jardinier débutant.

En résumé :

Nom latin : Prunus laurocerasus
Synonyme : Cerasus laurocerasus
Noms communs
 : Laurier-palme, Laurier-cerise, Laurier du Caucase
Famille : Rosacées
Type : Arbuste
Feuillage : Persistant

Hauteur : 5 à 8 m
Largeur : 8 à 10 m
Exposition : Ensoleillée, mi-ombre
Sol : Tout type, bien drainé
Rusticité : Très rustique (-15 °C)

Croissance : Rapide – Floraison : Printemps – Fructification : Automne

Présentation du Prunus laurocerasus

Prunus laurocerasus en fleurLe Prunus laurocerasus est un arbuste vigoureux, au port buissonnant et dense, qui s’étale progressivement.
Son feuillage persistant est composé de grandes feuilles (jusqu’à 15 cm), dotées d’un magnifique vert foncé brillant.

Au printemps, de petites fleurs blanches s’épanouissent en grappes. Elles sont ensuite peu à peu remplacées par des fruits rouges et brillants, ressemblant à des cerises (mais non-comestibles). Avec le temps, les baies se teintent en noir.

Il existe de nombreuses variétés de Prunus laurocerasus, mais trois d’entre elles se distinguent particulièrement : ‘Caucasica’, ‘Rotundifolia’ et ‘Otto Luyken’. Les principales différences résident essentiellement sur la taille des feuilles et les dimensions de l’arbuste.

Plantation du laurier-palme

Le Prunus laurocerasus est l’arbuste idéal pour le jardinier débutant : hormis le drainage, il n’a pas d’exigence sur la nature du sol ou l’exposition du terrain. De plus, sa vigueur et sa rusticité lui permettent d’être planté dans toutes les régions.

À noter tout de même que pour éviter un phénomène de chlorose, il est préférable d’éviter les sols trop calcaires.

Quand le planter ?

Comme pour de nombreux végétaux, il est recommandé de planter votre Prunus laurocerasus en automne, afin de lui laisser le temps de s’implanter avant le prochain été et les éventuels manques d’eau. Une plantation au printemps n’est pas contre-indiquée, mais nécessitera plus d’attentions sur l’arrosage.

Comment planter le Prunus laurocerasus ?

Aucune difficulté en vue pour la plantation du laurier-palme et il n’y a pas de préparation à prévoir. Il suffit de creuser une fosse de plantation assez volumineuse et d’y installer l’arbuste. Au préalable, désagrégez délicatement la motte pour en libérer quelques racines.

Si votre terre a tendance à retenir l’eau, n’hésitez pas à déposer une couche de graviers ou de billes d’argile au fond du trou avant d’y placer l’arbuste.

De même, sans être obligatoire, l’apport de terreau ou de compost bien décomposé permettra de soutenir la croissance de votre Prunus laurocerasus.

Enfin, pour terminer la plantation, n’oubliez pas d’effectuer un premier arrosage abondant.

Entretien du laurier-cerise

Une fois implanté, le Prunus laurocerasus ne demande pas d’entretien.

Prunus laurocerasus entretien tailleS’il est planté seul, la taille n’est pas nécessaire. En revanche, en cas d’utilisation en haie conduite, il sera nécessaire de le tailler. Si le taille-haie est souvent l’outil de prédilection dans ce cas, il a l’inconvénient de laisser des feuilles partiellement coupées. Inesthétiques dans le meilleur des cas, elles peuvent surtout être une source potentielle d’infections. C’est pourquoi, il est idéalement recommandé de tailler le Prunus laurocerasus au sécateur, si vous avez le temps (et la patience).

Multiplication du Prunus laurocerasus

Il est possible de multiplier le laurier du Caucase par bouturage :

  • sur tiges semi-aoûtées de la fin de l’été à l’automne ;
  • de bois dur de la fin de l’automne à la fin de l’hiver.

Vous pouvez également créer de nouveaux plants par semis en automne.

Maladies et ravageurs

S’il est vigoureux, le Prunus laurocerasus ne s’en montre pas moins sensible à certaines maladies comme Xylella fastidiosa (la bactérie tueuse de l’olivier), l’oïdium perforant ou la criblure à coryneum (Coryneum beijerinckii). À noter également que le pourridié peut être responsable du dépérissement du laurier-palme.

Côté insectes, ce sont surtout les araignées rouges et l’otiorhynque qui peuvent s’attaquer aux feuilles.

Emplois du Prunus laurocerasus

Avec son feuillage dense et sa croissance rapide, l’utilisation la plus courante du laurier-cerise est la haie taillée. Cependant, cet usage ne met pas vraiment en valeur l’arbuste, qui mériterait d’être plus souvent installé seul dans le jardin ou bien en groupe, au sein d’un massif arbustif.

Enfin, grâce aux peu de soins qu’il réclame et à sa simplicité de culture, le Prunus laurocerasus est le candidat idéal dans la conception d’un jardin sans entretien.

Ceci devrait vous intéresser :


©rossandhelen, ©Hans Braxmeier


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *