pharyngite plantes

Définie comme étant une inflammation du pharynx communément appelée « mal de gorge », une pharyngite peut être – dans la plupart des cas – d’origine virale

(surtout en période hivernale) ou bactérienne.

Affectant majoritairement les enfants en âge scolaire, cette inflammation du conduit situé à l’arrière de la gorge, entre le larynx et les muqueuses nasales, peut être aiguë ou chronique.

Constituant une des causes les plus fréquentes de consultations en ORL et médecine générale, la pharyngite se diffère de la laryngite, et sa gravité varie selon l’environnement dans lequel le sujet évolue.

Pouvant être contagieuse si elle n’est pas prise en charge efficacement, la pharyngite se soigne naturellement.

Causes et symptômes de la pharyngite 

Il existe 2 formes de pharyngite :

  • La pharyngite chronique: caractérisée par une angine qui se prolonge dans le temps (> 21 jours), cette forme de pharyngite peut être provoquée par des substances irritantes (tabac, produits toxiques…), une sollicitation excessive des cordes vocales, des allergies ou encore une sécheresse buccale.
  • La pharyngite aiguë: relevant d’infections virales, cette forme d’angine se transmet par transmission aérienne (éternuements) ou par contact physique direct (main). Elle survient généralement après une pneumonie ou bronchite.

Quant aux manifestations, parfois associée à des affections ORL (éternuement, congestion nasale, écoulement nasal), une pharyngite se caractérise par :

  • un mal de gorge intense provoquant des difficultés à avaler (dysphasie)
  • un état nauséeux,
  • une toux (parfois) sèche et douloureuse.
  • une voix enrouée.

Lorsqu’elle est virale, les principaux symptômes de la pharyngite sont : perte d’appétit, maux de tête, légère fièvre (<39°C) mais aussi asthénie (fatigue). On observe également (dans des cas rares), une éruption cutanée, des ganglions sous-maxillaires et/ou cervicaux.

Soulager une pharyngite avec des plantes 

Pour calmer le mal de gorge, l’hydratation est avant tout, la priorité. Pour ce faire, il est recommandé de boire :

  • de l’eau solarisée : grâce à ses propriétés diurétiques, cette eau vitale accélère le métabolisme de l’organisme. Elle s’obtient en exposant de l’eau (dans une bouteille en verre non coloré) au soleil.
  • des infusions de :

> Gingembre pour ses actions analgésique et anti-inflammatoire.

Posologie : pelez, râpez une racine de gingembre. Versez-en une cuillère à soupe dans un bol d’eau chaude. Ajoutez 1 cuillerée à café de citron + 1 cuillérée à café de miel. Laissez reposer avant d’en boire (3 fois par jour).
Certains patients les consomment crus ou confits.

> Oignon ou ail (pelés et découpés) pour apaiser les muqueuses.

Posologie : Pelez et découpez un bulbe d’oignon/ail. Versez les morceaux dans un bol d’eau chaude. Ajoutez 1 cuillerée à café de citron + 2 cuillérées à café de miel. Buvez-en 3 fois par jour.

> Thym: dans 250 ml d’eau chaude, versez une cuillère à soupe de feuilles de thym. Ajoutez le jus d’1/2 citron + 1 cuillérée à soupe de miel. Laissez reposer avant de boire. Cette plante médicinale est un anti-infectieux, expectorant, antibiotique, antiseptique, antioxydant et antibactérien très

De même, pour calmer les maux de gorge et infections orales, les phytothérapeutes conseillent – sous forme de gargarismes – certaines plantes médicinales (Belleonne, Sauge, Cassis, Mercurius solubilis, Guimauve, Camomille) pour leurs propriétés antitussive, émolliente et lubrifiante.

Conseil malin à propos de la pharyngite

Prise en charge dès les premiers symptômes, la pharyngite est sans gravité. Cependant, sans traitement efficace, elle peut s’étendre aux amygdales et provoquer une amygdalite.

Après une maladie infectieuse hivernale, certaines plantes dont le ginseng et l’argousier sont indiquées pour favoriser la convalescence. Une cure d’1 mois est indispensable pour stimuler les défenses immunitaires et éviter une rechute.