calcul urinaire plantes

Calculs urinaires ou lithiase urinaire : peut-on se soigner efficacement par les plantes ?

Maladie très fréquente mais qui fort heureusement, a presque disparu – durant les 2 Guerres Mondiales – en France, les calculs urinaires sont des « petites pierres  qui se forment dans les reins à partir des cristaux présents dans l’urine ». Ils touchent 1 à 2% des français, contre 12% de la population mondiale.

Certains scientifiques pensent que 24% de la population mondiale serait génétiquement prédisposée à développer des calculs rénaux.

L’apparition d’un ou de plusieurs calculs dans les voies urinaires est souvent répandue chez les sujets âgés de 30 à 50 ans.

Affectant plus particulièrement les hommes, les calculs urinaires sont une maladie de l’abondance qui touche généralement les populations des pays industrialisés où, le niveau de vie est élevé.

Quels sont les symptômes et les causes de cette maladie ? Peut-on la prévenir ? Comment la soigner par les plantes ?

Calculs urinaires : quand le corps sème des cailloux !

Définition

Encore appelés urolithiases, les calculs urinaires ou rénaux sont des cristaux de sels qui se forment dans l’appareil urinaire, lui-même composé de l’urètre, du rein et de la vessie.

Symptômes et localisations du calcul urinaire

Douloureuse mais sans lourdes conséquences, la lithiase urinaire (si elle est de petite taille, soit < 6 mm), peut se former et disparaître spontanément. On parle à cet effet d’urolithiases asymptomatiques.

Toutefois, on note 3 symptômes alertant pour tout sujet aux calculs urinaires :

> La douleur :

Une douleur subite et très violente (ou colique néphrétique) est le premier signe d’alerte de calculs urinaires. En effet, la douleur débute au niveau des lombaires (bas du dos) et se propage chez l’homme, soit au niveau du pénis et des testicules. Chez la femme par contre, les douleurs sont localisées au niveau des grandes et petites lèvres, ainsi que du clitoris.

> Hématurie :

Le second symptôme de la lithiase urinaire  est une hématurie caractérisée par la présence de sang dans les urines. Bien que ces traces d’urines puissent être remarquées par le sujet lui-même, elles sont généralement dépistées au cours d’examens en laboratoire d’analyses ou par le biais d’une bandelette urinaire.

> Infection urinaire :

Pour finir, une infection urinaire peut déclencher et aggraver la lithiase urinaire.
Elle peut s’accompagner   de mictions plus fréquentes et troubles avec des sensations de brûlures.
De plus, une fièvre peut se déclarer et provoquer une pyélonéphrite aiguë (chez l’homme ou la femme) ou encore, une inflammation de la prostate chez l’homme.

A cela, s’ajoutent :

– un besoin urgent d’uriner,
– l’élimination (douloureuse) de petits cristaux dans l’urine
– les nausées et des vomissements

Origines et causes des calculs rénaux

D’une manière générale, s’hydrater très peu et avoir une alimentation trop riche en sel, en calories et en protéines  sont à l’origine de la présence de cristaux de sels dans l’urine.

De plus, les infections urinaires répétées en sont une cause majeure.

D’après des études menées par des scientifiques, chez la majorité des personnes sujettes aux calculs rénaux, on constate un déséquilibre de minéraux et de sels dans le sang.
Cette affection peut être influencée d’autres maladies dont le diabète, la goutte voire l’obésité.

Aussi, un excès d’acide urique et de calcium couplés à quelques anomalies du sang, peuvent causer la formation d’urolithiases.

Pour finir, la présence d’un adénome de la prostate peut provoquer la formation d’urolithiases.

Existe-t-il des solutions naturelles et efficaces pour soigner les calculs urinaires ?

Soigner les calculs urinaires par les plantes

Les plantes aux propriétés diurétiques sont connues pour leur capacité à augmenter la quantité d’urines : ce qui favorise l’irrigation des voies urinaires.

Or, contrairement aux animaux, les baies de genévrier, le solidage, la prêle des champs, l’orthosiphon, le sureau noir, les feuilles d’ortie dioïque, la bardane, le théier, le bouleau ou encore le pissenlit n’ont pas démontré leur efficacité sur l’organisme humain.

Quant à sa prise en charge médicale, le traitement du calcul rénal est prescrit en fonction du type, de la taille, de son emplacement mais surtout, de l’état du sujet.

Bon à savoir

Pour rappel, la déshydratation influence considérablement l’apparition des calculs urinaires.
De ce fait, certains corps de métiers dont les fondeurs, les marins, les cuisiniers sont les plus à risque.

Toutefois, aux sujets qui ont tendance à faire des urolithiases, on recommande la consommation de plantes médicinales dont :

– Le jus de citron (car, riche en acide citrique) ou d’orange. Une prise chaque matin préviendrait les calculs urinaires
– La tisane de géranium : 1 cuillérée à dessert pour une tasse serait suffisante.

– L’ail, sous forme d’épice en cuisine

A cela, s’ajoutent les plantes diurétiques mentionnées plus haut qui sont plutôt recommandées sous forme de tisane mais, à titre préventif.

NB : Dès les premiers symptômes de colique néphrétique, il est fortement déconseillé de boire beaucoup d’eau (ou de tisane) en espérant éliminer les calculs.
En effet, cette erreur très souvent commise, provoque l’accumulation d’urine dans le canal obstrué et, ne ferait qu’accentuer la douleur.

Souvent, en cas de colique néphrétique, de l’homéopathie est indiquée pour calmer les spasmes douloureux.

Toutefois, si vous souhaitez vous soulager ou vous faire soigner par les plantes, il est toujours recommandé d’avoir un avis de spécialiste (herboriste, homéopathe, spécialiste en aromathérapie, phytothérapeute…).

En cas de doute ou de persistance des maux, il vaut mieux en parler avec votre pharmacien ou à votre médecin.