Romarin : beau au jardin, utile en cuisine

romarin plante

Le romarin est à la fois un bel arbuste et une formidable plante aromatique.

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Rosmarinus officinalis
Famille : Lamiacées
Type : Arbuste, plante condimentaire

Hauteur
 : 1 à 1,5 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire mais pas trop lourd

Feuillage : Persistant
Récolte : Toute l’année

L’entretien et la taille du romarin sont des petits gestes qui participeront à la bonne croissance de la plante.

Plantation du romarin

La plantation du romarin se fait au printemps ou à l’automne et de préférence dans une terre légère et bien drainée.

Le romarin est une plante méditerranéenne qui s’adapte à la plupart des régions (hormis la haute montagne) et qui craint beaucoup plus plus l’excès d’humidité ou le manque de soleil que le froid.

  • Le romarin aime le soleil, même les situation brulantes l’été.
  • Préférez lui une situation abritée des vents forts, surtout près de la mer.
  • Le romarin redoute l’humidité dans le sol et ne résiste pas à l’eau stagnante.
  • Il aime les terres bien drainés, même pauvres ou calcaire.

Romarin en pot :

La culture du romarin en pot est tout à fait possible et même idéale lorsqu’on a une terrasse ou un balcon.

  • Planter le romarin dans un pot percé au fond.
  • Prévoir du terreau spécial potager ou plantes aromatiques.
  • Arroser uniquement lorsque le sol est sec mais sans excès.

Bouture de romarin :

Le semis est assez long et la meilleure méthode de multiplication reste le bouturage ou le marcottage.

  • La multiplication du romarin aura lieu au printemps

Pour le semis, il faut procéder à un semis en place au printemps mais il est parfois plus facile et rapide, pour le jardinier amateur, de planter de jeunes plants achetés dans le commerce.

Entretien et taille du romarin

Le romarin est un arbuste très facile qui ne réclame quasiment aucun entretien. N’hésitez pas à nettoyer le pied du romarin afin d’éviter la présence de mauvaises herbes.

Dans les régions les plus froides, couvrez le pied d’une bonne couche de feuilles séchées pour le protéger du froid.

  • Arrosage du romarin :

Arrosez régulièrement la première année suivant la plantation si il fait chaud et qu’il ne pleut pas.

Une fois passée cette première année, c’est un arbuste qui tolère parfaitement la sécheresse.

  • romarinRécolte du romarin :

Vous pourrez couper les branches dont vous avez besoin tout au long de l’année.

Il est préférable de couper sur du bois de l’année pour stimuler de nouvelles pousses et ramifier le romarin.

Les fleurs de romarin sont comestibles et peuvent décorer un plat mais aussi un dessert.

  • Taille du romarin  :

Supprimez les branches mortes au début du printemps.

Ne taillez pas sur du bois sec car le romarin ne repoussera pas sur ces parties anciennes.

A savoir sur sur le romarin

romarinOriginaire du bassin méditerranéen, où il pousse d’ailleurs à l’état sauvage, le romarin est très aromatisant et se prête particulièrement aux grillades de viandes et de poissons.

C’est un arbuste de culture assez rustique qui résiste très bien aux températures inférieures à zéro ainsi qu’aux maladies.

Comme son nom latin l’indique, “officinalis”, le romarin a des vertus médicinales qui favorisent la digestion stimulent l’organisme.

On l’utilise couramment dans la composition du bouquet garni.

Romarin et bouquet garni

Si le romarin en fait partie, il ne vous sera pas difficile de créer vous même votre bouquet garni en cultivant quelques plantes.

Outre le romarin, la composition du bouquet garni la plus courante est :

Conseil malin

Inutile d’arroser, le romarin se contentera parfaitement de terres pauvres et sèches.

Il sera d’ailleurs en très bonne compagnie avec le thym.