chien qui boite

La boiterie chez le chien est une modification de la démarche. Elle peut apparaître soudainement ou s’installer progressivement.

Un chien qui boite à mal. C’est sa façon d’exprimer une gêne importante.

Voici les raisons qui peuvent expliquer la boiterie chez le chien et les solutions pour le soulager.

La boiterie soudaine chez le chien

Causes :

  • La blessure du coussinet est fréquente chez le chien. Il peut être fendu ou contenir un objet étranger (à lire : soigné un coussinet abîmé).
  • Une griffe cassée ou arrachée. Cette blessure saigne énormément. Elle nécessite la prise d’antibiotiques pour éviter toute infection et le port d’une chaussette de protection. Un repos total est conseillé dans les cas les plus sérieux.
  • Un mouvement brusque, une promenade sans échauffement ou une mauvaise réception peuvent être à l’origine de différents traumatismes (musculaires, tendineux, ligamentaires, etc.). Si vous pouvez bouger la patte de votre chien sans déclencher de gémissements ou de signes d’agressivité, il s’agit probablement d’une simple foulure. Surveiller si sa patte gonfle ou se déforme.

Solutions et traitements :

Si dans les quarante-huit heures, la boiterie de votre chien n’a pas disparu, il faut consulter votre vétérinaire, car une prise en charge tardive est parfois irréversible.

  • Il vérifiera la présence d’un corps étranger dans le coussinet de votre chien (épilé ou débris de verre par exemple).
  • Le vétérinaire fera passer une radio et proposera un scanner en cas de doutes plus importants.
  • Il proposera des antibiotiques, des antiinflammatoires, des séances d’ostéopathie (à lire : chien, les bienfaits de l’ostéopathie), ou une chirurgie (rupture des ligaments croisés…) selon le cas.

Chien qui boite de plus en plus

Causes :

La boiterie progressive est plus inquiétante, car elle cache souvent un problème important.

  • Une tumeur.
  • Une raison neurologique.
  • Une maladie infectieuse comme la maladie de Lyme (à lire : prévention contre les tiques).
  • Une dysphasie (déformation de l’articulation de la hanche) qui est courante et invalidante pour certaines races telles que le Berger allemand, le Golden retriever, le Berger australien…

Faites le point avec votre vétérinaire pour trouver un traitement adapté à la pathologie de votre chien.

L’arthrose chez le chien

Avec la vieillesse et le surpoids, les chiens souffrent d’arthrose.

  • Il est indispensable de les promener régulièrement pour contrôler leur poids et maintenir leur mobilité.
  • Il faut éviter les escaliers et les gamelles surélevées.
  • Faites dormir votre chien dans un endroit chaud sur un couchage confortable.
  • Offrez-lui des croquettes médicalisées riches en oméga 3, en glucosamine et en chondroïtine. Ces composants renforcent et reconstituent le cartilage.
  • Certains compléments alimentaires à base de curcuma (antiinflammatoire naturel), de glucosamine et de chondroïtine donnent de très bons résultats.
  • En cas de crises aiguës, le vétérinaire peut prescrire à votre chien des antiinflammatoires, des infiltrations et des séances d’ostéopathie à réaliser en milieu aquatique.

La boiterie psychologique

Les chiens anxieux se lèchent les coussinets de façon excessive. Cela entraîne des inflammations qui conduisent à la boiterie. Les comportementalistes aident à résoudre ce problème.

Le saviez-vous ?

Certains chiens boitent intentionnellement pour attirer l’attention ou exprimer un mal-être. On appelle ce phénomène la boiterie du comédien. Pas si bêtes nos petits compagnons !

À méditer :

« Le chien a l’incroyable capacité de deviner nos pensées et nos sentiments. »

Brian Vesey-Fitzgerald

L.D.


©K_Thalhofer