Connexion
Accueil / Les Animaux / Le chien / Covid : quelles étaient les règles pour les chiens pendant le confinement ?

Covid : quelles étaient les règles pour les chiens pendant le confinement ?

promenade chien coronavirus
0

La réglementation des déplacements dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus imposait des déplacements brefs et à proximité de son domicile. Qu’en était-il pour la sortir le chien ? Et comment respecter les gestes barrières indispensables pour prévenir la pandémie et sauver des vies ?

Règles concernant la promenade du chien

Interviewé dans le journal télévisé de 20 heures le lundi 23 mars 2020, le Premier ministre Édouard Philippe affinait alors les directives concernant les déplacements brefs liés aux besoins des animaux de compagnie.

  • Sortir son chien seul.
  • À proximité de son domicile dans un périmètre d’un kilomètre.
  • Pendant une heure chaque jour pour qu’il puisse se dépenser.
  • Brièvement pour satisfaire ses besoins naturels.

Avoir en sa possession une carte d’identité et l’attestation de déplacement dérogatoire correctement remplie, signée et datée.

Après le mercredi 25 mars 2020, une nouvelle version était disponible sur le site du ministre de l’Intérieur.

  • Il convenait d’indiquer l’heure de la sortie.
  • Si vous ne possédiez pas d’imprimante, elle pouvait être recopiée à la main sur papier libre.

Quelle était l’amende en cas de non respect :

  • Une amende de 135 euros en cas de violation des règles.
  • Une amende de 1500 euros en cas de récidive dans les 15 jours.
  • Le délit était reconnu et puni de 3700 euros d’amende et de six mois de prison à partir de 4 récidives relevées dans les 30 jours.

L’accès aux espaces verts et aux parcs était interdit (arrêté préfectoral en date du 21 mars 2020),

Les coussinets des chiens étaient alors fragilisés par le contact répété avec le bitume. L’hydratation était de mise pour limiter les blessures et les fissures (à lire aussi : soigner un coussinet abîmé).

Respect des gestes barrières

Rappelons que le chien n’était pas un contaminant possible du coronavirus, mais un vecteur potentiel. Pourquoi ?

Si vous croisez une personne atteinte du Covid ou de tout autre maladie virale ou bactériologique et qu’il éternue à proximité de votre chien ou le caresse, le pelage de celui-ci peut recevoir des microgouttes de salive et devenir une surface contaminée.

Suivre scrupuleusement les règles sanitaires, c’est protéger votre chien, votre famille, vous-même… et sauver des vies.

  • Sortir son chien en laisse pour qu’il ne côtoie, ni congénère, ni passant.
  • Respecter la distanciation sociale d’un mètre en vous écartant des personnes.
  • Faire prendre un bain à votre chien si vous pensez avoir été en contact avec une personne contaminée par le Covid-19.
  • Passer régulièrement le collier et la laisse de votre chien à la machine à laver (température 60 °C).
  • Tousser et éternuer dans son coude.
  • Utiliser un mouchoir à usage unique.
  • Après chaque sortie, se laver les mains avec du savon ou une solution hydroalcoolique.
  • Si vous avez le Covid-19, confiez votre chien à une personne de confiance.

Penser à vous munir de sacs pour ramasser les excréments de vos chiens. Inutile de donner une mauvaise image de nos compagnons pendant cette période délicate de confinement.

Le saviez-vous ?

Il ne faut surtout pas rincer les pattes de votre chien avec un désinfectant ou une solution hydroalcoolique. Vous pourriez abîmer sa peau (plaie, allergie, etc.) et en se léchant, il risque d’être malade. Inutile de prendre des risques à l’heure où les consultations vétérinaires sont réduites aux urgences.

En cas d’inquiétude, rincez simplement les pattes de votre  chien à l’eau claire avec du savon de Marseille.

Conseils malins

Câliner et jouer avec votre chien (lancé de balle, agility, distributeur de friandises, renforcement de l’éducation, etc.) pour qu’il puisse garder une bonne santé physique et psychique. Les chiens sont des éponges à émotion, ils ressentent notre stress et souffrent eux aussi du confinement.

Dans tous les cas, prenez soin de lui.


 

À méditer :

« Ce que l’on apprend sur les hommes, c’est qu’il y a plus à admirer qu’à mépriser. »

La Peste d’Albert Camus

L.D.

 


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *