Connexion
Accueil / Jardinage / Fleurs du jardin / Le cirse, une jolie plante fleurie aux allures de chardon

Le cirse, une jolie plante fleurie aux allures de chardon

Cirse
0

Le cirse est une plante herbacée, vivace ou annuelle, proche du chardon, qui offre certaines espèces très attrayantes au jardin.

En résumé, ce qu’il faut savoir

Nom latin : Cirsium
Famille : Astéracées
Type : Vivace ou annuelle

Hauteur : Jusqu’à 1,50 m
Exposition : Plein soleil
Sol : Sec ou humide selon les espèces

Rusticité : – 25° – Feuillage : Caduc – Floraison : Été

Si la cirse des champs (Cirsium arvense) se montre très envahissante, les cirses vivaces, cultivés dans les jardins, ne présentent absolument pas ce désagrément.

Présentation du cirse

Membre de la grande famille des Astéracées, le cirse est un proche cousin du chardon et des centaurées à qui il ressemble par ses inflorescences. Cette plante, vivace ou annuelle, offre en effet des capitules ébouriffés, perchés sur de grandes tiges florales de plus d’un mètre. Les fleurs de cirses, semblables à des pompons et très nectarifères, se parent de rose, de pourpre ou de mauve (certains hybrides fleurissent même en blanc). Magnifiques en bouquets, ces fleurs donnent naissance à des fruits, des akènes, très décoratifs car dotés d’une aigrette plumeuse. Ces fleurs fanées font le bonheur des chardonnerets.

Le feuillage du cirse est constitué en rosette de longues feuilles, d’un vert soutenu parfois bleuté, qui ont la particularité d’être profondément lobées, dentées et épineuses. Ce feuillage sèche totalement en automne pour réapparaître au printemps.

Il existe plusieurs espèces de cirse, à cultiver dans les jardins, qui se différencient par leurs conditions culturales :

Cirsium rivulare – Cirse des ruisseaux :

Cirsium rivulare - Cirse des ruisseaux

Cirsium rivulare

Cette vivace se plaît surtout près des points d’eau ou dans les massifs frais à humides.

 

Elle offre des fleurs roses à pourpres qui fleurissent de juillet à septembre, et parfois une deuxième fois en automne (si les conditions météorologiques sont favorables). Cirsium rivulare ‘Atropurpureum’ est la variété la plus commune avec ses fleurs rouge pourpre, Cirsium rivulare ‘Frosted Magic’ offre des capitules blanches

 

Cirsium japonicum - Cirse du Japon

Cirsium japonicum

Cirsium japonicum – Cirse du Japon :

 

Cette espèce de cirse préfère les sols secs. Elle fleurit de mai-juin à août et produit de gros capitules, plutôt roses ou mauves. Ses feuilles sont nettement moins épineuses.

‘Rose Beauty’ et ‘Pink Beauty’ sont les deux variétés les plus populaires.

 

Plantation du cirse

Suivant l’espèce, le cirse se plante donc dans des sols secs ou ou frais, voire humides. Le cirse des rives se plaît donc dans des terres riches alors que le cirse du Japon affectionne les sols secs, même pauvres, mais surtout parfaitement drainés.

En revanche, il faut le plein soleil en toutes circonstances.

La plantation est simple mais le sol doit être préalablement travaillé et ameubli pour faciliter le développement du système racinaire. Le cirse se plante uniquement en pleine terre, la culture en pot ne lui convenant pas.

Comment planter ? 

  • Faire tremper la motte dans une bassine d’eau
  • Creuser un trou deux fois plus gros que la motte. Pour une plantation en groupe, il faut compte 40 à 50 cm entre chaque plant
  • Apporter un peu de compost au fond du trou pour le cirse des rives, et du sable pour le cirse du Japon
  • Combler le trou et arroser abondamment.

Quand planter ?

La plantation se fait au printemps ou en automne, hors période de gel. Une plantation automnale favorise l’implantation.

Entretien du cirse

L’entretien du cirse est réduit au strict minimum :

  • Cirse entretienCouper les fleurs fanées au fur et à mesure de leur fanaison (sauf si vous souhaitez garder quelques garines)
  • Arroser régulièrement et pailler le sol au pied des cirses des rives. Le circe du Japon se débrouille seul
  • Diviser le cirse tous les 3 ans car cette viavce bénéficie d’une durée de vie assez courte.

Multiplication du cirse

La multiplication du cirse se fait soit par division de la touffe au printemps ou en septembre, soit par semis de graines récoltées en fin d’été en intérieur en terrine ou en place de mars à juin, à une température autour de 20 °C. Lorsque les plants auront atteint 5 à 10 cm, ils seront repiqués en godets avant la plantation définitive.

Maladies et parasites

Le seul réel ennemi du cirse est l’oïdium qui se déclare en cas de températures chaudes combinées à une forte humidité.

Comment l’utiliser ?

Cirsium rivulare se plante près d’un ruisseau, d’un bassin, d’une mare ou d’un étang en compagnie d’iris des marais, de Thalictrum, de Rheum palmatum ou de polygonum scoparium.

Cirsium japonicum préféère être associé à des vivaces comme les échinacées, les lavandes ou les cistes.

Pour aller plus loin :


©ClaireNorman, ©GardenGuru, ©Billysfam, ©8531425


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *