clementinier

Le clémentinier ou le mandarinier est un formidable agrume à cultiver chez soi. 

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Citrus reticulata
Famille : Rutacées
Type : Arbre fruitier

Hauteur
 : 5 à 6 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Assez riche

Feuillage
 : Persistant – Floraison : Eté – Récolte : Hiver

A lire aussi : bienfaits et vertus de la clémentine sur la santé

L’entretien, la taille et l’arrosage sont autant de gestes qui participent au bon développement de l’arbre et à la fructification de clémentines ou de mandarines. (Photo © MissKlik)

Plantation du clémentinier

Sous nos climats, la culture du clémentinier en pleine terre n’est possible que dans les régions où il ne gèle pas en hiver.

Sinon, préférez la culture du clémentinier en pot que vous pourrez mettre à l’abri durant les mois les plus froids.

Mandarinier en pleine terre :

Il est recommandé de planter le clémentinier à l’automne ou au printemps.
Vous le planterez dans un endroit baigné de soleil et abrité du vent pour qu’il ait le meilleur rendement possible.

La culture en pleine terre n’est possible qu’en région où l’hiver est doux.
Plus au nord, vous le planterez en pot pour pouvoir le rentrer dans un endroit frais, mais hors gel durant les mois les plus frais.

Mandarinier en pot :

Pour la culture en pot du mandarinier, référez vous à la fiche dédiée à l’oranger en pot car c’est exactement la même chose.

Taille et entretien du clémentinier

Aucune taille n’est vraiment nécessaire chez le clémentinier mais elle peut permettre d’améliorer la récolte des clémentines.

  • Supprimez le bois mort et aérez le centre de l’arbre après la fructification.
  • Le clémentinier résiste assez bien aux températures négatives, jusqu’à -8° selon les variétés, mais attention, des gelées prolongées pourraient le condamner.

Clémentinier en hiver

En climat méditerranéen vous pourrez le cultiver et le laisser dehors en hiver.

En dehors, sachez qu’il résiste aux températures négatives allant jusque -8°.
L’idéal est d’utiliser un voile d’hivernage qui permettra d’apréhender un peu mieux ces températures négatives et ces gelées.

Si vous le cultivez en pot, le mieux est de le placer dans une serre ou une véranda non chauffée afin de le protéger du gel tout en lui apportant la fraîcheur dont il a besoin durant l’hiver.

A savoir sur le clémentinier

clementinier

Très bel arbre de la famille des citrus comme l’oranger ou le citronnier, le clémentinier a l’avantage d’être un peu plus résistant aux faibles températures et aux différentes maladies.

C’est le père Clément, missionnaire français, qui a favorisé le développement de ce fruit en France au début du XXème siècle et c’est donc de lui que provient le nom de cet arbre.

Il est principalement cultivé en région méditerranéenne, mais il tolère certains climats moins doux surtout lorsqu’il sont bien abrités du vent et protégés du froid l’hiver

A lire aussi : bienfaits et vertus de la clémentine sur la santé

Conseil malin à propos du clémentinier

Un paillage léger l’été lui permettra de maintenir un peu d’humidité et ainsi de limiter l’arrosage.

A lire aussi sur les agrumes :

A lire aussi : bienfaits et vertus de la clémentine sur la santé