Poules jardin

Des poules au jardin !

Si l’on dispose d’un peu d’espace dans son jardin, posséder quelques poules permet d’avoir toujours des œufs frais sous la main.

Inutile d’avoir suivi des études d’agronomie pour se lancer dans l’aventure.

Le gîte des poules

poule-poulaillerEn premier lieu, il est prudent de savoir si dans votre quartier, vous êtes autorisé à élever des poules. Cette vérification effectuée, l’installation d’un poulailler peut commencer.

Si vous possédez un appentis, il ne reste qu’à l’aménager. L’essentiel est que vos pensionnaires soient au sec et à l’abri des courants d’air. Prévoyez quelques perchoirs, des pondoirs, et suffisamment d’espace, environ un mètre carré pour deux poules. Vous pouvez aussi construire un poulailler en choisissant des matériaux suffisamment isolants : parpaings ou bois. Le sol doit pouvoir être désinfecté facilement. Le ciment est idéal, couvrez-le d’une couche de copeaux ou de paille pour limiter le froid. Veillez à ce que le poulailler soit bien clos pour éviter la visite d’éventuels prédateurs.

L’hôtel est prêt, il s’agit maintenant de choisir vos poules. Certaines races sont réputées comme la Gauloise dorée ou la Gâtinaise. Le plus simple est de faire appel à un éleveur de votre région qui vous fournira des volailles sélectionnées pour leurs qualités de bonnes pondeuses. Si vous ne les élevez que pour les œufs, la présence d’un coq est inutile.

Et le couvert

Les poules ont besoin d’espace. L’idéal est de les laisser le plus possible en liberté afin qu’elles puissent gratter la terre pour y trouver leur nourriture et se rouler dans la poussière pour se débarrasser de leurs parasites.

Installez-les dans un vaste enclos si vous ne pouvez les laisser se promener à leur guise. Si les poules disposent d’un grand terrain, elles trouveront insectes, vers de terre et végétaux que vous complèterez par du grain. À celles qui ne sortent pas, il faut apporter une nourriture variée. Vos restes de repas, pain, légumes, salades, viande peuvent suffire si vous n’avez que deux ou trois volailles. Veillez à ce qu’elles aient toujours de l’eau fraîche et propre. De temps à autre, donnez-leur des coquilles d’huîtres broyées qui sont une source de calcaire pour les œufs.

Lisbeth Jolly

Crédits et légendes des visuels :

Poulailler en pin Jardiland comprenant une cabane surélevée avec rampe d’accès et espace pondoir, 249 €.

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire
  • Cote Cloture a écrit le 11 mai 2018 à 16 h 22 min

    Ca semble tellement simple à lire votre article… pourquoi ne pas tenter l’aventure après tout ?

  • bénédicte a écrit le 19 décembre 2013 à 17 h 28 min

    le week-end dernier avec les enfants on a fait un poulailler au fond du jardin après avoir lu cet article
    on a acheté 3 poules au marché
    une semaine après on a dejà plein d’oeuf, quel bonheur, ce soir c’est omelette partie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *