Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / Crosne du Japon : un légume ancien au goût savoureux

Crosne du Japon : un légume ancien au goût savoureux

Crosne du japon - Stachys affinis
0

Crosne du Japon en résumé :

Nom latin : Stachys affinis tuberosa
Nom commun : Crosne du Japon
Famille : Labiées (lamiacées)
Type : Légume racine

Hauteur : 30 à 40 cm
Distance de plantation : Tous les 30 cm
Exposition : Ensoleillée
Sol : Tous types, mais de préférence léger

Plantation : Printemps – Récolte : Automne/hiver

Facilement reconnaissable à ses rhizomes de forme allongée et bosselée, le crosne du Japon est un légume racine simple d’entretien et dont la culture ressemble beaucoup à celle de la pomme de terre. Ce légume ancien, longtemps oublié, revient de plus en plus sur nos étals.

Plantation du crosne du Japon

Même s’il se plaît dans tous les types de terre, il est préférable de cultiver le crosne du Japon dans un sol léger (sableux, limoneux), afin de faciliter sa récolte. Si le sol de votre potager est trop lourd (souvent argileux), vous pouvez l’amender en incorporant du sable, du terreau, et même les cendres de votre cheminée.

La plantation doit avoir lieu en avril. Guettez la reprise des adventices pour vous aider à déterminer le meilleur moment. Pour planter le crosne du Japon, il suffit d’enterrer 2 à 3 tubercules à une dizaine de centimètres de profondeur. Espacez chaque pied de 30 cm et si vous souhaitez cultiver plusieurs lignes, ces dernières doivent être distantes de 50 cm.

Culture et entretien

Crosne du japon - Stachys affinis cultureLa culture du crosne du Japon est très proche de celle de la pomme de terre. Il suffit d’arroser en cas de forte sécheresse et de butter les pieds en septembre en prenant soin de ne pas abîmer les tubercules en surface.

Conseil malin : pour conserver l’humidité du sol (et limiter les mauvaises herbes), appliquez un paillis au sol lorsque les plants ont poussé de quelques centimètres.

Maladies et ravageurs :

L’un des nombreux avantages du crosne du Japon est de ne pas être la cible de parasites ou ravageurs, hormis peut‑être les limaces et escargots qui peuvent s’attaquer aux jeunes pousses. De plus, il n’est pas sensible aux maladies.

Récolte et conservation

Vous pouvez commencer à récolter le crosne du Japon à partir de novembre et jusqu’au mois de février. Les tubercules ne se conservent pas bien une fois hors du sol. C’est pourquoi il est préférable de prélever au fur et à mesure de vos besoins. Toutefois, si vous deviez avoir des excédents, vous pouvez les conserver quelques jours en les disposant par couches dans de la tourbe légèrement humide et au frais (dans une cave par exemple).

La récolte se faisant en partie en hiver, une astuce consiste à pailler votre culture d’une épaisse couche de feuilles mortes ou de paille (environ 20 cm). De cette façon, la terre ne gèlera pas en cas de gros froid et vous pourrez prélever les tubercules plus facilement.

Conseil malin : en février, en prévision des prochaines cultures, mettez de côté quelques tubercules dans du sable humidifié et conservez‑les à l’abri du gel en attendant de pouvoir les repiquer.

 

Crosne du Japon en cuisine

À l’instar du topinambour, le crosne du Japon a un goût qui se rapproche de l’artichaut ou du salsifis. Cuit entier ou en purée, il accompagne idéalement les viandes et poissons.

Visuellement, il ressemble un peu à l’Oca du Pérou


À lire aussi :


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *