Connexion
Accueil / Jardinage / L’Abelmoschus esculentus ou Gombo, un légume exotique

L’Abelmoschus esculentus ou Gombo, un légume exotique

Gombo - Abelmoschus esculentus
0

Aussi appelé Gombo, l’Abelmoschus esculentus est très couramment utilisé dans les recettes créoles et africaines. Retrouvez tous nos conseils de culture et entretien du Combo.

 

En résumé, ce qu’il faut savoir :

Nom : Abelmoschus esculentus
Famille
 : Malvacées
Type
 Légume fruit
Hauteur 
: 0,60m à 2m

Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, bien drainé

Feuillage : caduque
Floraison : mai à juillet

 

Semis et plantation du Gombo

semis plantation gomboLa culture du gombo est plutôt facile mais demande beaucoup de chaleur. La plante exige au minimum 15°C pour croître et 25°C pour fructifier. Il est donc conseillé de le cultiver sous serre ou en plein air si vous habitez dans le sud de la France. Le semis a lieu en mars-avril en intérieur (min 20-25°C). La plantation ou le repiquage (en pleine terre ou en pot) a lieu à la mi-mai.

Gombo en pleine terre

  • Creusez un trou de la taille de la motte
  • Mettez votre Abelmoschus dedans
  • Rebouchez avec un substrat drainé, au besoin coupez votre terre avec du sable
  • Tassez et arrosez

Gombo en pot 

En pot, choisissez un contenant d’au moins 60cm de profondeur. Pensez à bien drainer le fond du pot avec des billes d’argile et vérifiez qu’il soit percé. Mélangez 2/3 de terreau pour potager avec 1/3 de sable.

 

Multiplier l’Abelmoschus esculentus

graine gomboPour cultiver ce légume exotique d’une année sur l’autre, il faut récupérer ses graines. Pour cela, laissez les fruits sécher et se fissurer. À ce moment-là vous pouvez les récolter et les ouvrir pour retrouver les graines à l’intérieur. Laissez-les ensuite sécher dans une pièce aérée pendant 2-3 semaines. Vous pouvez ensuite les stocker jusqu’à l’année prochaine. Leur faculté germinative est de 5ans.

 

Entretien du gombo

Le gombo a besoin de beaucoup d’eau, arrosez-le régulièrement de manière à ce que le sol reste frais. Vous pouvez mettre un oya juste à côté, pour que l’eau se diffuse en continu. Faites des apports réguliers en potasse comme la cendre de bois pour favoriser la fructification.

 

Taille de l’Abelmoschus esculentus

entretien culture gomboOn pince uniquement le gombo pour favoriser la ramification et éviter qu’il ne pousse trop en hauteur. Coupez l’extrémité des tiges si elles dépassent les 1,50m.

 

> Entretien du gombo en pot

Arrosez régulièrement car la terre sèche plus vite en pot que dans le jardin. Placez votre pot dans une soucoupe, comprenant un lit de billes d’argiles. Veillez à ce que les billes d’argiles soient toujours imbibées d’eau.

Maladies du gombo

  • Les nématodes : La plante est chétive, les fruits sont mal formés, les feuilles s’affaissent et jaunissent
  • Les pucerons : Feuilles qui jaunissent, se dessèchent, apparition de miellat
  • Les aleurodes : Plante chétive, apparition de miellat

Ces trois nuisibles peuvent attaquer l’Abelmoschus esculentus. Pour lutter contre les pucerons et les aleurodes, misez sur une solution à base de savon noir (90% d’eau, 10% de savon noir). Pour les nématodes en revanche, mieux vaut compter sur la prévention : planter des œillets d’Inde à proximité et pratiquez la rotation des cultures.

Récolte de l’Abelmoschus esculentus

recolte gomboOn récolte les gousses lorsqu’elles sont encore jeunes et tendres. Si vous attendez trop longtemps, elles deviendront fibreuses et donc, moins goûteuses. Cela correspond environ à une semaine après la chute des pétales, les fruits mesurent alors plus ou moins 6cm de long.

 

Associations de culture

Avec sa racine pivot, le gombo est un voisin idéal car il occupe peu de place en souterrain.  Malgré sa haute taille, ses feuilles plutôt fines laissent passer les rayons du soleil. Vous pouvez donc le placer à proximité d’autres légumes comme des radis, de la salade ou des betteraves.

A savoir sur le gombo

L’Abelmoschus esculentus serait originaire du continent africain, cultivé depuis plus de 4000 ans. Importé au États-Unis et cultivés par les ouvriers, le gombo a donné naissance à un plat typique de Louisianne : le Gumbo.


©kckate16, ©talib abdulla, ©Vishwas Suryawanshi, ©elouis73, ©Rinki Lohia


Écrit par Audrey Chéritel
Une question ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *