Mimosa, un arbre à la portée de tous

mimosa variétés

Ces arbres du soleil originaires d’Australie présentent l’originalité de fleurir à contre-saison entre décembre et mars. Rapportés par les Anglais sur la Riviera vers 1850, les mimosas se sont pour ainsi dire naturalisés sur le pourtour méditerranéen, mais aussi le long de la côte atlantique jusqu’au sud de l’Angleterre !

1- Un arbre magique

Le genre Acacia est le nom scientifique du mimosa et désigne des arbres de taille variable portant des fleurs en pompons jaunes, blancs ou orangés, souvent parfumées. Il comprend plus de 1200 espèces dont la plupart ne résistent pas à nos hivers. A contrario, certaines espèces comme Acacia baileyana, dealbata et decurrens se sont très bien installées en région méditerranéenne et sur le littoral atlantique au point d’être considérées comme invasives. Elles ont une forte tendance à drageonner et à éliminer les plantes indigènes. Comme toutes Légumineuses, leurs racines captent l’azote de l’air et se contentent de sols pauvres.

Les principales espèces

  • Acacia dealbata est apprécié pour ses généreuses grappes de fleurs très parfumées, utilisées en fleurs coupées et sa bonne rusticité. ‘Le Gaulois’ est un hybride, utilisé en
    Acacia retinodes - Mimosa des 4 saisons
    Acacia retinodes, le mimosa des 4 saisons

    bouquetterie, qui offre une floraison dense jaune soufre en janvier-février sur un feuillage fin, gris argenté (H 4-6 m). Sa résistance est de -10°C. ‘Mirandole’ est un cultivar assez vigoureux (8 m) à feuillage sombre, qui fleurit dès la fin décembre.

  • Le mimosa des 4 saisons (Acacia retinodes) possède une floraison, certes moins abondante, mais qui s’étale de mai à novembre.
  • Mimosa de Bailey - acacia baileyana
    Acacia baileyana, le mimosa de Bailey

    A. baileyana est époustouflant par sa floraison jaune d’or de fin d’hiver.

Des feuillages remarquables

  • acacia baileyana purpurea - mimosa pourpre
    Acacia baileyana ‘Purpurea’, le mimosa pourpre
    Acacia covenyi

    Acacia baileyana ‘Purpurea’ attire le regard avec ses feuilles pourpres pendant 6 mois de l’année.

  • Acacia covenyi possède un feuillage imbriqué argenté, très lumineux en période estivale.

Des ports variés

Chez nous, la taille des arbres érigés varie entre 3 et 8 m (jusqu’à 30 m dans leur aire d’origine).

  • Certains ont un port rampant idéal pour couvrir un talus : A. baileyana ‘Prostrate’, declinata ou dealbata ‘Pendula’ couvre-sol.
  • A. dealbata ‘Pendula’ possède un port pleureur de 2,50 m en tous sens qui convient bien aux petits jardins.
  • Pour la culture en pot du mimosa, les essences à port compact sont conseillées comme A. retinodes ‘Palme d’Or’, A. dealbata ‘Rêve d’Or’ à feuillage bleuté, A. covenyi

Une croissance rapide

Gare au drageonnage d’Acacia dealbata (Mimosa)

Les mimosas ont souvent une croissance très rapide. L’Acacia dealbata pousse de 1 m par an durant ses 5 premières années ! En revanche, sa longévité ne dépasse guère 10 à 15 ans. D’autres peuvent être centenaires comme A. melanoxylon.
Leur système racinaire traçant permet de retenir la terre des talus mais peut avoir tendance à beaucoup drageonner. C’est pourquoi ces espèces sont greffées sur le mimosa des 4 saisons qui est par ailleurs tolérant aux sols argileux et calcaires. Cela les incite aussi à fleurir plus vite.

2- La culture du mimosa

La résistance au froid

  • resistance mimosa froid gel neigeGénéralement, les mimosas à feuilles plumeuses (composées) comme l’Acacia dealbata, baileyana présentent la plus grande rusticité, de -8 à -12°C.
  • Les mimosas à phyllodes, à l’apparence de feuilles entières (A. retinodes), sont plus gélifs : -5 à -8°C minimum mais résistent mieux à la sécheresse.

Attention, ces seuils de rusticité varient aussi selon l’âge, l’exposition, l’hygrométrie, le sol, la durée du froid…

Les mimosas en pot peuvent s’hiverner dans une pièce lumineuse et fraîche maintenue hors gel. Sinon, dans un coin abrité du jardin, protégez la ramure avec un voile d’hivernage doublé et paillez la souche jusqu’au point de greffe.

Comment planter le mimosa ?

Si vous achetez un mimosa en fleurs, attendez le printemps pour le mettre en terre. Entre-temps, conservez-le dans la partie la plus fraîche de la maison en veillant à son arrosage.

Cette plante de soleil nécessite un minimum de 3 h de soleil par jour. Choisissez un emplacement abrité des vents dominants, proche d’un endroit de passage pour profiter de son parfum.

  • Creusez une fosse 3 fois plus large et profonde que la motte et faites un apport de graviers dans le fond en sol lourd. Ne mettez pas d’engrais mais du terreau horticole pour alléger éventuellement la terre.
  • Plantez un tuteur puis positionnez l’arbre sans enterrer le point de greffe.
  • Arrosez régulièrement les 2 premières années.

Comment entretenir le mimosa ?

  • Les mimosas peuvent se tailler après la floraison pour leur garder un port plus dense et arrondi. Cela limite aussi la prise au vent et multiplie les rameaux florifères. N’hésitez pas à faire des bouquets lorsque le plant possède assez de vigueur !
  • Les plantes en pot se rempotent tous les 2 ans dans un contenant un peu plus grand mais en rapport avec la taille de l’arbre. Un bac de 40 cm de côté convient pour un arbre âgé. Utilisez plutôt de la terre de bruyère de pH acide.
  • Maintenez un sol frais surtout pendant la floraison. Ajoutez un engrais pour « plantes fleuries » de mars à septembre.
  • Pour aller plus loin : Mimosa : conseils de culture et d’entretien

©OlgaIlinich, ©AlfredOsaz, ©MeganHansen ©Orthosie, ©Chesna, ©EvaDeuffic, ©OltionKola, ©VincenzoModica