Connexion
Accueil / Le Jardinage / Fleurs du jardin / Regards sur les différentes pivoines (herbacée, arbustive et Itoh)

Regards sur les différentes pivoines (herbacée, arbustive et Itoh)

Pivoine_Paeonia 'Bowl of Beauty
1

La pivoine est cultivée depuis plus de mille ans en Chine où elle est considérée comme la reine des fleurs, alors qu’elle n’a été introduite en Europe qu’au XVIIIe siècle. On distingue deux types de pivoine, la pivoine herbacée qui disparaît en hiver et la pivoine arbustive, introduite un siècle plus tard en Europe. En Occident, on trouve aussi la pivoine officinale, décrite par les grecs comme possédant de grandes vertus médicinales, notamment celles de combattre les maux de tête et de soigner les blessures. Son nom Paeonia vient du grec, il signifie ‘salutaire’.

1- Un genre à part

Les pivoines faisaient anciennement partie de la famille des Renonculacées comme le bouton d’or. Aujourd’hui, elles constituent une famille à elles seules ou presque, celle des Paeoniacées. Elles possèdent des racines charnues très robustes et des feuilles composées aux contours dentés ou lobés. Les nombreuses étamines jaunes, remplacées chez certains hybrides par des filaments frisottés, cachent de gros ovaires. Ces derniers donnent naissance à des gousses trapues en mûrissant. Les graines sont très toxiques. Les pivoines herbacées, originaires du nord de la Chine, supportent des températures inférieures à -50°C ! Elles peuvent vivre une centaine d’années !

Les pivoines herbacées

Pivoine - Paeonia lactiflora rose

Paeonia lactiflora aux étamines transformées en filaments pétaloïdes.

Bien qu’il existe une trentaine d’espèces herbacées, la majorité des cultivars sont issus de la pivoine de Chine, Paeonia lactiflora. Ils arborent des fleurs parfumées en mai-juin dont le diamètre oscille entre 7 et 20 cm. Depuis les variétés à fleurs semi-double rose pâle de ‘Bowl of Beauty’ aux grosses fleurs en pompons pourpres sombre de ‘Felix Crousse’, toute la gamme de forme et de couleur est représentée.

Le tuteurage des tiges devient même nécessaire pour soutenir les gros bouquets de fleurs. Au fil des ans, vous serez surpris par la générosité de la touffe qui renaît au printemps toujours plus foisonnante !

Pivoine japonaise

Paeonia lactiflora à fleurs simples dite « pivoine japonaise »

Les pivoines japonaises forment un groupe de P. lactiflora à fleurs simples. Elles constituent une très jolie scène au pied de pruniers à fleurs.

Les pivoines arbustives

Elles forment des arbustes jusqu’à 1,80 m de haut qui possèdent une longévité exceptionnelle de plus de 50 ans. Elles sont essentiellement représentées par deux espèces :

  • P. suffruticosa aux teintes variées incluant l’orangé,
  • P. delavayi aux fleurs simples, rouge clair à rouge très foncé.
Pivoine arbustive

Pivoine en arbre

La floraison en mai-juin est un peu plus tardive que celle des pivoines herbacées.

Les fleurs aux contours finement dessinés forment des coupes mesurant de 15 à 25 cm de diamètre, simples, semi-doubles, doubles voire globuleuses. Le feuillage vert foncé disparaît l’hiver, laissant place à une silhouette trapue et bien ramifiée. De croissance lente, la floraison peut n’intervenir seulement 2 à 3 ans après la plantation.

Les pivoines arbustives sont généralement greffées sur des racines de pivoines herbacées car le bouturage n’est pas facile. Cette multiplication implique, malgré tout, une culture de 2 ou 3 ans en pépinière, ce qui justifie le coût élevé de ces pivoines. La séparation de rejets est possible mais rare.

Les hybrides Itoh

Ces hybrides au caractère herbacé sont issus du croisement entre une pivoine herbacée et arbustive. Ils forment une touffe vigoureuse ramifiée et très florifère ainsi qu’une production de fleurs opulentes, proches des variétés arbustives. Les tiges sont renforcées évitant qu’elles ne ploient sous le poids des fleurs. Le feuillage très découpé rappelle aussi celui des pivoines arbustives.

2- Soignez la plantation de vos pivoines

Un sol drainant, plutôt acide

  • Les pivoines n’aiment pas être déplacées, aussi il est important de leur choisir le meilleur endroit possible pour qu’elles soient bien mises en valeur et surtout qu’elles ne souffrent pas d’excès d’humidité. Veillez à leur fournir un sol bien drainant.
  • Paeonia lactiflora Garden Treasure

    Paeonia lactiflora ‘Garden Treasure’ offre ses coloris orangés plus fréquents chez la pivoine arbustive.

    Les pivoines acceptent les sols légèrement calcaire (pH idéal entre 6 et 7). Apportez du fumier décomposé, de la corne torréfié ou du sang desséché à la plantation. Par la suite, renouvelez l’apport au démarrage de la végétation en griffant légèrement autour des racines.

  • A l’automne, coupez les tiges sèches des pivoines herbacées à 5 cm du sol. Incorporez des scories potassiques bénéfiques à la floraison et de la corne torréfiée.
  • Pour aller plus loin : bien planter les pivoines

 

Pour les pivoines herbacées et de Itoh

  • Plantez-les de préférence à l’automne pour qu’elles aient le temps de s’installer. Elle requièrent un sol lourd, riche, bien drainé mais frais en été.
  • Plate-bande de pivoines herbacées, protégée par une haie de persistants -E.D

    Positionnez les couronnes de racines (griffe) à moins de 3 cm de profondeur pour la voir fleurir abondamment.

  • Si vous l’achetez en pot au printemps, plantez la motte délicatement sans déranger les racines. Choisissez une exposition ensoleillée ou mi-ombragée, au pied d’un arbuste conduit sur tige ou en compagnie de grandes vivaces comme des delphiniums ou des lupins.
    Espacez les plantes de 60 cm à 1 m.

Pour les pivoines en arbre

  • La plantation au printemps est préférable. Choisissez un emplacement plutôt à l’ouest, au soleil ou à mi-ombre. Ainsi les fleurs seront plus belles à l’abri des fortes gelées.
  • Contrairement à ce qui est habituellement recommandé, enterrez le point de greffe à 10 cm de profondeur pour que le greffon produisent ses propres racines. En effet, son greffage sur pivoine herbacée a pour effet de diminuer sa longévité.
  • Si un gel exceptionnel venait la frapper, taillez-la au ras du sol en avril, sa ramure sera très rapidement reconstituée. La taille de formation et d’entretien est inutile si ce n’est pour éliminer les branches grêles.

Mettez en valeur un tel spécimen capable d’atteindre les 2 m en le plaçant seul ou en compagnie de fougères, de rhododendrons, d’hortensias pour une situation à mi-ombre, ou bien d’iris et de vivaces si c’est au soleil.

Ceci va aussi vous intéresser :

Eva Deuffic


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *