Voici une délicieuse recette de soufflé de pommes de terre au fromage.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 50 g d’emmental
  • 50 g de vieux cantal
  • 400 g de pommes de terre type charlotte
  • 3 œufs

Béchamel :

  • 40 g de beurre demi-sel
  • 25 g de farine
  • 25 cl de lait demi-écrémé
  • 1 pincée de muscade
  • Sel, poivre du moulin

Soufflé de pommes de terre au fromage

– Râper tous les fromages. Réserver.

– Eplucher et laver les pommes de terre. Les cuire dans une grande quantité d’eau salée pendant environ 20 à 25 minutes.

Pour la béchamel :

Dans une casserole faire fondre 30 g de beurre, ajouter la farine en une seule fois et mélanger constamment pendant environ 3 à 4 minutes.

Verser le lait froid sur le roux chaud, remuer, assaisonner de muscade, de sel et de poivre.

Cuire la béchamel pendant 5 minutes en remuant continuellement.

Préchauffer le four à 210°C (th.7).

– Clarifier les œufs.

– Dans un saladier, écraser les pommes de terre et incorporer les 3 jaunes d’œufs. Ajouter les fromages, mélanger et assaisonner de poivre et légèrement de sel.

– Ajouter la béchamel refroidie et mélanger à nouveau.

– Monter les blancs en neige avec une pincée de sel et les incorporer délicatement à la préparation.

– Verser l’appareil à soufflé dans un grand moule à soufflé bien beurré avec les 10 g de beurre restant (ou dans de grands ramequins).

– Enfourner pendant 10 à 15 minutes.

– Servir aussitôt vos soufflés accompagnés d’un mesclun.

Comment réussir une sauce béchamel ?

Il est important de respecter les associations suivantes : roux chaud avec lait froid ou roux froid avec lait chaud.

Cette règle permet d’éviter la formation de grumeaux dans la sauce.

Accord vin et soufflé de pommes de terre au fromage:

Bien qu’aérien par sa texture, ce soufflé cache une grande richesse dans sa composition, constituée de fromage, œuf et pomme de terre, et peut de ce fait se révéler roboratif.

C’est pourquoi on choisira de préférence des vins de structure légère, soutenus par la présence d’acidité, pour contre-balancer la densité et la douceur d’ensemble du plat.

Ainsi, en blanc, un Bourgogne Aligoté, connu pour sa vivacité, apportera le relief souhaitable tout en renforçant, par ses discrètes senteurs lactées, l’expression fromagère de la préparation.

En rouge, on peut choisir un vin en opposition autant par son fruité que par sa fraîcheur tel un Côte Roannaise.

> A lire aussi : bienfaits et vertus de la pomme de terre sur la santé

M. Chassin
Recette : A. Beauvais, Photo : A. Roche

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *