taille pommier poirier

L’hiver et le tout début du printemps est la saison propice à la taille du poirier et du pommier.

Si tailler n’est jamais indispensable,ça permet néanmoins de favoriser la croissance de l’arbre et la fructification des arbres fruitiers.

Vous ne ferez jamais de grosses erreurs si vous suivez ces conseils pour bien tailler pommier et poirier.
Il s’agit de conseils de base qui amélioreront votre récolte et assureront le bon développement de l’arbre.

Si vous êtes novice, allez y progressivement, vous verrez que votre expérience sera vite un grand atout pour vous et pour vos arbres fruitiers.

> A découvrir : taille du pommier et poirier en espalier

Outils pour la taille du pommier et poirier

Si un bon sécateur et un coupe-branche peuvent être suffisant, voici la liste complète des outils que vous pouvez utiliser.

  • Un sécateur pour les petites branches.
  • Un coupe branche pour les grosses branches.
    Évitez de grimper à l’échelle pour les arbres de grande taille. Vous pouvez pour cela utiliser un modèle de coupe-branches muni d’une perche télescopique.
  • Une scie courbe pour les branches de diamètre plus important qui permet de scier en tirant vers soi.
  • Éventuellement, du mastic de cicatrisation pour les grosses branches.

Taille de formation, après la plantation 

Elle s’effectue absolument hors période de gel.
Une bonne taille doit être nette, précise et toujours en diagonale pour éviter que l’eau ne s’infiltre dans le bois coupé.

  • L’objectif est de former la charpente de l’arbre.
  • Supprimez les branches qui se croisent pour ne garder que les principales et les plus vigoureuses.
    Vous formerez ainsi la silhouette de l’arbre.
  • Coupez au dessus d’un oeil (un bourgeon) tourné vers l’extérieur, à environ 60 cm du haut du du tronc.
    Cette opération favorisera le développement de votre fruitier.
  • Une fois réalisée, la taille participera activement au bon développement de votre arbre.

Taille d’entretien du pommier et poirier

La taille d’entretien ou de fructification est la même pour les poiriers et les pommiers. Elle s’effectue tous les ans, à l’automne et à la fin de l’hiver, juste avant la reprise de la végétation.

Elle peut aussi s’effectuer en hiver à conditions d’éviter les périodes de gel.

Elle est importante car, sans taille, le pommier et le poirier ne donnent des fruits qu’une année sur 2.

A l’automne :

A la fin de l’hiver ou au tout début du printemps :

Après l’avoir nettoyé, il faut éclaircir le fruitier.

  • Commencez pas supprimer les branches mortes, celles qui s’entrecroisent et les bois abîmés.
  • Supprimez toutes les branches poussant vers l’intérieur de l’arbre.
    Elle n’ont aucune utilité et peuvent altérer la fructification.
  • Faites enfin une taille des branches principales en faisant le tour de l’arbre.
    Vous couperez les branches de l’année précédente au dessus du 2ème ou 3ème bourgeon.
  • Taillez toujours au-dessus d’un bourgeon tourné vers l’extérieur pour ne pas privilégier la pousse vers l’intérieur.

Voici en vidéos nos conseils de taille du pommier et du poirier :

Conseil malin sur la taille du pommier/poirier

Un fois ce travail réalisé, vous appliquerez un mastic de cicatrisation sur les plus grosses branches taillées.
Cette opération n’est pas indispensable mais elle est vivement recommandée !

A lire également :