Le poivre (Piper nigrum) est une épice exotique originaire du sud de l’Inde et du Sri Lanka commercialisée sous différentes couleurs (vert, blanc, rouge ou noir) en fonction du degré de maturité des grains.

En cuisine, l’utilisation du poivre, roi des épices, promet de nombreux bienfaits et vertus pour notre santé !

Le poivre est d’ailleurs utilisé depuis des siècles dans la médecine ayurvédique.

Les bienfaits du poivre dans l’assiette

L’Europe connaît le poivre depuis l’Antiquité. Utilisé avant tout comme condiment, on lui a très vite reconnu des effets thérapeutiques intéressants contre les rhumatismes, les problèmes de digestion, les poussées de fièvre et même la dépression.

  • Le poivre possède des propriétés antimicrobiennes et anti-inflamatoires, on lui reconnaît des vertus stimulantes et antiseptiques.
  • Epice hépatoprotectrice, le poivre protège le foie. C’est aussi un antioxydant naturel.
  • La consommation de poivre améliore la digestion et stimule l’appétit ; elle est recommandée en cas de nausées, de flatulences ou de constipation.
  • En stimulant la production d’endorphines, le poivre est un antidépresseur naturel qui aide à lutter contre l’anxiété et la dépression.
  • Attention toutefois, abuser du poivre peut provoquer de graves brûlures de l’appareil digestif.

Les autres vertus du poivre sur la santé

En usage externe, le poivre sait aussi se montrer efficace.

  • L’huile essentielle de poivre noir stimule l’organisme, permet de lutter contre les douleurs musculaires et les rhumatismes. Elle est également efficace pour soulager les voies respiratoires.
  • Les massages à l’huile essentiel de poivre noir détendent les zones musculaires contractées (tendinite, crampe). Ils sont recommandés dans la préparation physique des sportifs pour chauffer les muscles.

Le poivre : vert, blanc, rouge ou noir ?

  • En cuisine, on utilise le poivre noir et le poivre blanc entiers pour aromatiser l’eau de cuisson des aliments ou les conserves au vinaigre. On les apprécie écrasés dans des marinades ou des mélanges d’épices, mais aussi moulus pour rehausser un plat au cours de sa préparation ou bien à table.
  • Le poivre vert, utilisé frais ou séché (et le plus souvent entier),  aromatise les volailles et parfume les recettes exotiques.
  • Le poivre rouge, plus rare, vous surprendra dans les desserts : glissez-en quelques grains dans une crème à la vanille ou une compote de pommes…

Cultiver le poivre pour ses bienfaits

poivreLe poivre nécessite une exposition chaude (minimum 15 °C), lumineuse mais à l’abri des rayons directs du soleil.

Le sol doit être humifère, frais, profond et drainé. Si vous cultivez le poivrier en pot à la maison, vaporisez-le tous les jours, il apprécie les ambiances moites.

Pensez à tuteurer la plante.

  • Albion a écrit le 10 février 2016 à 18 h 20 min

    je suis bien placé pour dire que le poivre est très bon pour la santé et ses bienfaits ne sont plus à démontrer tant il est bon pour la digestion et pour le foie

  • diop a écrit le 8 janvier 2016 à 17 h 59 min

    bonsoir
    je pose la question à savoir est ce que le poivre à un effet benefique sur

    le foie et le pancréas:
    j’ai entendu dire que là ou le diabéte blesse c’est qu’il ya pas de poivre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *