L’arbre à papillons : le paradis des insectes pollinisateurs

Arbre a papillon

L’arbre à papillons en résumé :

Noms latins : Buddleja sp., Buddleia sp.
Noms communs : Arbre à papillons, arbre aux papillons, lilas d’été
Famille : Scrophulariacées
Type : Arbuste

Port : Arrondi
Hauteur : 3 à 5 m en fonction de l’espèce
Largeur : 2 à 3 m
Exposition : Ensoleillée à mi‑ensoleillée
Sol : Tout type
Rusticité : Excellente

Croissance : Rapide – Feuillage : Caduc – Floraison : Printanière à estivale

L’arbre à papillons porte bien son nom. Arbuste particulièrement florifère et mellifère, c’est en effet le paradis pour les insectes pollinisateurs en tout genre : papillons donc, mais aussi abeilles, syrphes, bourdons, etc. Simple à planter, il égaiera très vite votre jardin grâce à sa croissance rapide et ses magnifiques fleurs estivales.

Plantation de l’arbre à papillons

Le Buddleja s’adapte à toutes les natures de terre. Sa seule réelle exigence concerne l’exposition qui doit être ensoleillée de préférence. Il peut néanmoins s’accommoder d’une situation à mi‑ombre, mais son développement ne sera pas le même.

Quand planter le Buddleja ?

L’arbre à papillons doit idéalement être planté en automne. Les plantations effectuées durant cette saison permettent en effet une meilleure reprise des végétaux, en leur laissant le temps de créer de nouvelles racines avant le printemps et l’été (souvent synonymes de manque d’eau).

Comment planter l’arbre à papillons ?

Les proportions du Buddleia permettent de le planter dans des petits jardins, voire dans un pot si vous le souhaitez.

En pleine terre :

Lorsque vous avez déterminé l’emplacement de votre arbre à papillons, il suffit de suivre ces étapes pour le planter :

  • Creusez un trou d’environ 30 cm de profondeur.
  • Déposez du terreau au fond et mélangez‑le à la terre.
  • Ôtez le conteneur du pied de l’arbuste et désagrégez la motte en prenant soin des racines. Cette opération stimule leur croissance en dehors du pain racinaire d’origine.
  • Installez l’arbre à papillons et rebouchez le trou, en veillant à ne pas enterrer la partie située entre les racines et la tige que l’on appelle le collet. Pour vous aider, déposez un manche par‑dessus le trou : il vous indiquera le niveau du sol.

Arbre à papillons en pot :

Grâce à son port compact, le Buddleia peut être planté en pot pour agrémenter une terrasse. La plantation ne diffère pas beaucoup de celle en pleine terre :

  • Arbre a papillons en potChoisissez un conteneur d’un beau volume et si possible avec une réserve d’eau (pour limiter les arrosages).
  • Assurez‑vous de la présence de trous de drainage au fond du pot. S’ils sont absents, créez‑en 3 ou 4 à l’aide d’une perceuse et d’un gros foret.
  • Déposez une couche de drainage en veillant à ne pas obstruer les trous d’évacuation d’eau. Vous pouvez utiliser du gravier, des billes d’argile, etc.
  • Remplissez le pot de terreau que vous pouvez compléter avec de la terre végétale. Si vous le souhaitez, il est possible d’amender le substrat à l’aide de vermiculite (ou perlite) qui facilite le drainage tout en conservant un peu d’humidité.
  • Plantez votre arbre à papillons en respectant les mêmes consignes que la plantation en pleine terre.

Entretien de l’arbre à papillons

En fonction du mode de plantation, l’entretien ne sera pas le même. Il y a malgré tout un point commun : la taille. Afin de conserver un port arbustif compact, vous devez effectuer un rabattage à partir du moment où les feuilles sont tombées.

Concernant la plantation en pleine terre, il s’agira du seul soin à apporter à votre arbuste.

Pour un arbre à papillons en pot, vous devrez effectuer quelques gestes supplémentaires :

  • Surveiller l’arrosage pour que la terre ne se dessèche pas trop.
  • Apporter de l’engrais azoté au printemps et riche en potasse l’automne. Privilégiez les engrais en granulés et à diffusion lente, pour que l’arbuste ait le temps d’absorber les éléments nutritifs.
  • Réaliser un rempotage tous les 4 à 5 ans.

Multiplication :

Pour recréer des pieds d’arbre à papillons, il suffit de pratiquer une bouture semi‑aoûtée.

Mais, attention, l’arbre à papillons a naturellement une grande capacité à se multiplier naturellement pas semis spontané.

Considéré comme espèce invasive, il est utile d’en connaître les risques.

Des études ont montré que certains cultivars comme ‘Nanho Purple’ et ‘Dartmoor’ ont un pouvoir germinatif plus élevé, alors que ‘Black Knight’ et ‘White Profusion’ mettront plus de temps à se propager.

Maladies et ravageurs :

L’arbre à papillons est résistant. Il n’est donc pas sensible aux maladies et les ravageurs ne semblent pas s’y intéresser (hormis les pucerons, mais ils ne sont problématiques qu’en très grand nombre).

Emplois et associations

Association Arbre a papillonsEn matière d’utilisations, l’arbre à papillons offre de nombreuses possibilités : isolé, en groupe dans un massif arbustif, en pleine terre ou en pot ; vous avez l’embarras du choix.

Le Buddleja n’étant pas exigeant, vous pouvez lui associer de nombreux autres types d’arbustes comme le lilas, le photinia, le forsythia, l’hamamélis pour étaler les floraisons ou encore d’autres arbres à papillons de coloris différents pour créer un camaïeu.


©Uschi Dugulin, ©hnorbert73, ©Mona El Falaky