Connexion
Accueil / Jardinage / Arbres et arbustes / Cercis siliquastrum : un arbre à la floraison généreuse

Cercis siliquastrum : un arbre à la floraison généreuse

Cercis siliquastrum - arbre de judée
0

Simple à cultiver et particulièrement esthétique, le Cercis siliquastrum est l’arbre à fleurs idéal.

En résumé :

Nom latin : Cercis siliquastrum
Famille : Fabacées, Légumineuses
Type : Arbre

Hauteur : 8 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Tout type, bien drainé
Rusticité : Rustique jusqu’à -15 °C

Croissance : Lente – Feuillage : Caduc – Floraison : Printemps

Présentation du Cercis siliquastrum

Noms communs : Arbre de Judée, Gainier de Judée, Gainier commun

Avec ses dimensions moyennes, difficile de dire si l’arbre de Judée est un petit arbre ou un grand arbuste.

Feuille feuillage Cercis siliquastrumSon feuillage caduc se compose de feuilles en forme de cœur mesurant jusqu’à 10 cm de large. De couleur bronze à la naissance, elles virent progressivement au vert-bleu et sont légèrement duveteuses.

À l’instar des cerisiers ou du forsythia, le Cercis siliquastrum se distingue par sa magnifique floraison se déroulant avant la foliation. Les fleurs, rose-violet, s’épanouissent directement le long des rameaux. En fin d’été, elles donnent naissance à des gousses aplaties de 10 cm, dont la couleur passe successivement du vert, au rose et enfin au marron.

Plantation de l’arbre de Judée

Supportant même les terrains calcaires et secs, le Cercis siliquastrum n’est pas difficile sur la nature du sol. En revanche, il a besoin de soleil pour se développer correctement.

Quand planter un Cercis siliquastrum ?

Plantation Cercis siliquastrum - arbre de judéePour favoriser la bonne reprise du gainier de Judée, plantez ce dernier en automne, plutôt qu’au printemps.

Comment le planter ?

  • Faites un grand trou d’au moins 50 à 60 cm de largeur et de profondeur.
  • Afin d’améliorer le drainage, il est possible d’ajouter une couche de graviers au fond.
  • Si votre Cercis siliquastrum est en pot, dégagez quelques racines après l’avoir dépoté. En cas de motte trop sèche, immergez-la quelques minutes dans l’eau.
  • Pour un sujet en racines-nues, trempez ces dernières dans du pralin, afin de faciliter la reprise.
  • Installez ensuite l’arbre de Judée dans le trou et tuteurez-le.
  • Rebouchez la fosse de plantation avec la terre du jardin, voire un peu de terreau.
  • Enfin, arrosez abondamment et terminez la plantation en appliquant une épaisse couche de paillis naturel autour du pied.

Entretien du gainier de Judée

Taille et Entretien Cercis siliquastrum - arbre de judéeUne fois installé, le Cercis siliquastrum ne demande pas de soins particuliers. Néanmoins, durant les premières années de croissance, soyez vigilant sur les arrosages (en particulier lors des épisodes secs). Pendant cette même période, veillez à compléter le paillage, afin qu’il retienne bien l’humidité dans le sol.

Enfin, sans être obligatoire, la taille est possible pour structurer l’arbre au début de son développement. Il est ainsi possible de le conduire sur tige, ou bien en touffe (cépée).

Multiplication du Cercis siliquastrum

Il existe deux façons de multiplier un pied de gainier de Judée :

  • en récupérant les graines des gousses pour les semer ;
  • ou en bouturant des tiges semi-aoûtées en fin d’été.

Maladies et ravageurs

Plutôt résistant, le gainier de Judée peut malgré tout être sujet à certaines maladies comme les taches foliaires (anthracnose et septoriose) ou encore la maladie du corail.
Malgré tout, l’ennemi le plus fréquent du Cercis siliquastrum est le psylle, un petit insecte suceur de sève. En petit nombre, il n’est pas préjudiciable à la santé de l’arbre. En revanche, en cas de forte infestation, il peut l’affaiblir (surtout les jeunes sujets).

Emplois du Cercis siliquastrum

Ses dimensions réduites lui permettent d’être planté même dans les petits jardins.

Il est plus intéressant de l’implanter seul, afin de profiter de ses nombreux charmes. Néanmoins, rien n’empêche de l’associer à d’autres arbustes en fond de massif, ou bien dans une haie naturelle.


©guentermanaus, ©distelAPPArath, ©Alextype, ©LifeCollectionPhotography


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *