Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Créer un jardin exotique

Créer un jardin exotique

creer un jardin exotique
0

Que signifie le terme « exotique » ? Plantes issues de contrées lointaines ou que l’on n’a pas l’habitude de rencontrer, foisonnement végétal rappelant la jungle ? La notion d’exotisme se révèle multiple. Nous retiendrons l’image d’une ambiance tropicale chaude et humide. La réussite du projet réside avant tout dans la sélection de plantes rustiques dont le feuillage ou la floraison généreuses vont donner cette notion d’abondance.

A lire aussi :

1- Pour obtenir un effet luxuriant

Trouver un lieu propice

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, un versant ensoleillé tourné vers le sud est loin de reproduire le climat des tropiques. Beaucoup de ces plantes exotiques sont habituées à pousser sous la canopée des forêts humides. Les régions d’Asie du Sud-Est et du sud de la Chine (Yunnan et Sichuan) offrent une gamme de végétaux d’aspect exotique avec des températures hivernales proches de celles rencontrées dans le nord de la France. En revanche, les étés sont très pluvieux, baignés par la mousson.
L’important réside donc dans le maintien d’une humidité importante au cours de l’été. Cette situation se rencontre sur le littoral, près d’un étang ou sur un versant nord ou ouest. On peut aussi avoir recours à des artifices par la création d’un ruisseau ou d’un bassin. Les autres paramètres à considérer sont une terre riche, dépourvue de calcaire, une zone abritée du vent et des froids rigoureux.

Modeler le terrain

La surface à couvrir n’a pas besoin d’être très grande pour donner l’impression de luxuriance. Le principe consiste :

  • plan jardin exotique

    Plan d’eau niché au creux de la végétation.

    à créer un cheminement, rendu sinueux par des obstacles de verdure, le long d’un cours d’eau (étang, ruisseau …) qui n’est pas nécessairement de l’eau courante.

  • L’impression de forêt vierge sera renforcée par la plantation des végétaux en hauteur. Lorsque vous creusez le ruisseau, ramenez la terre sur les côtés de manière à créer un talus de part et d’autre du ruisseau.
  • Utilisez un liner en fibre de polypropylène de 5 mm, goudronné sur les 2 faces, pour assurer l’étanchéité et une bonne résistance. Il laisse la possibilité de raccorder la toile en chauffant au chalumeau. Eliminez le maximum de cailloux et étalez une couche de sable fin avant de poser la bâche. Recouvrez le liner d’une épaisseur  minimum de 25 cm de terre, dans le lit du ruisseau ainsi que sur les berges.

 

Réaliser des plantations annexes au préalable

Afin de créer un microclimat propice à l’installation des végétaux exotiques, placez quelques espèces parfaitement rustiques, adaptées au sol et au climat des lieux.

  • Formez des haies de végétaux persistants au nord et à l’est pour protéger du froid et à l’ouest pour abriter des vents violents. Ces orientations sont à moduler en fonction des lieux (relief, constructions, etc.).
  • Plantez quelques beaux arbres et arbustes à croissance rapide. Ils introduiront une diversité dans le milieu, des zones d’ombre et de mi-ombre, des endroits secs ou frais.

2- Le choix des végétaux « exotiques »

Après 2 ou 3 ans, le lieu est enfin prêt à recevoir des végétaux plus fragiles :

  • Certains seront cultivés en pot pour être rentrés l’hiver,
  • d’autres bénéficieront d’une protection des parties aériennes par un voile d’hivernage,
  • la majorité enfin, recevront un paillis de feuilles mortes de 10 à 20 cm afin d’isoler la souche des froids intenses.

Conseil malin :

Le paillage joue un rôle essentiel dans ce type de jardin car il maintient également l’humidité du sol et entretient son humus en se décomposant. Les essences retenues poussent sous les tropiques mais dans des zones d’altitude élevée jusqu’à 1500 m. N’oubliez pas qu’un froid faible (-10°C) mais prolongé peut avoir des conséquences plus graves qu’un froid important (-15°C) mais de courte durée.

Des feuillage découpés ou composés

Arbre pour jardin exotique - Aralia elata

Feuillage composé de l’Aralia elata

Les feuillages composés et placés en hauteur ont pour effet de faire scintiller les rayons de lumière à travers le limbe. Ils donnent l’impression d’une végétation riche et luxuriante.

Cet effet se retrouve :

  • chez tous les palmiers : Trachycarpus fortunei résiste à –18°C sur une courte durée et tolère la neige !
  • tout comme chez le sumac de Virginie (Rhus typhina) totalement rustique.
  • Les bambous ajoutent le son au miroitement dès qu’une légère brise se lève. Veillez toutefois à bien les choisir pour ne pas être envahi. Privilégiez les essences cespiteuses comme le Fargesia murialae dont la touffe dense de 3 à 5 m de haut ne dépasse pas 1,50 m de diamètre. Les bambous réputés envahissants comme les Phyllostachys le sont beaucoup moins dans un sol frais, riche et argileux que dans un sol sableux. Vous avez aussi la possibilité d’installer une barrière anti-rhizomes par précaution.
  • Les plantes vivaces géantes comme l’Aralia elata ou le Dahlia imperialis qui dressent leurs cannes à plus de 3 m de haut.

De grands feuillages

Bananier Musa sikkimensis

Bananiers Musa sikkimensis ‘Red Tiger’, aux zébrures pourpres et basjoo ‘Sakhalin’ au second plan.

Le bananier doté de larges feuilles vernissées incarne la luxuriance.

Le plus résistant est Musa basjoo ‘Sakhalin’ qui se contente d’un bon paillage pour survivre à nos hivers.

Une protection supplémentaire du tronc permet de conserver le stipe d’une année sur l’autre.

>> Pour aller plus loin : Bien cultiver le bananier 

Paulownia tomentosa

Touffe de Paulownia à feuilles géantes, obtenue après recépage.

Plus classique et parfaitement rustique, le Paulownia tomentosa est facilement dévié de sa forme naturelle par une taille annuelle.

On obtient ainsi d’immenses feuilles qui sont d’une aide remarquable pour former un écran végétal ou obtenir des tiges puissantes en forme de chandelier.

Pour cela, en fin d’hiver, rabattez le pied à la base ou à 50 cm du sol selon l’effet désiré.
Conservez au printemps uniquement 1 à 3 pousses pour favoriser la croissance du feuillage.

Des feuilles et fleurs extraordinaires

 

 

Feuille géante de l’Hosta ‘Sum and Substance’

Jouez sur la rareté des couleurs et des formes du feuillage comme chez un canna aux limbes zébrés de rouge,

ou sur la dimension extravagante d’une corolle d’Hibiscus moscheutos.

Privilégiez des inflorescences au caractère exotique comme celle de la plante ananas Eucomis bicolor ou de l’Hedychium à fleurs d’orchidée.

A lire aussi :

Effet lumineux de l’Hedychium ‘Tara’.Cependant, n’hésitez pas à remplir les vides avec des valeurs sûres, des plantes communes et florifères comme la verge d’or (Solidago), le Rudbeckia, la persicaire ou la ligulaire.

Eva Deuffic


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *