Connexion
Accueil / Jardinage / Maladies et parasites / La glu arboricole : contre quels nuisibles et comment l’appliquer ?

La glu arboricole : contre quels nuisibles et comment l’appliquer ?

glu arboricole
0

Les arbres fruitiers sont les cibles de nombreux ravageurs. Pour lutter biologiquement contre certains de ces nuisibles, les jardiniers peuvent badigeonner les troncs de lait de chaux. Une alternative existe, destinée plus particulièrement aux insectes qui grimpent le long des troncs. Il s’agit de la glu arboricole.

La glu arboricole, c’est quoi exactement ?

Les anneaux de glu arboricole sont des barrières physiques infranchissables pour empêcher les insectes ravageurs de grimper et descendre le long des troncs des arbres fruitiers ou ornementaux. Ainsi, cette glu évite à ces nuisibles d’accéder aux parties aériennes de l’arbre et de s’y installer. Parfaitement stable, cette colle de consistance gélatineuse et pâteuse résiste aux intempéries et à la chaleur. Elle a une durée de vie de 4 à 6 semaines.

Cette glu est une colle qui piège ou dissuade les insectes. Elle s’applique donc sur les troncs, au plus près des branches charpentières, tout autant sur les arbres jeunes que sur les arbres plus anciens. En revanche, elle ne doit jamais être posée sur le point de greffe.

100 % naturelle et écologique, elle ne présente aucun danger ni pour l’environnement ni pour l’homme. Elle est en général confectionnée à base de résine ou de cire d’abeille, d’huile végétale comme le ricin, de colophane qui est un résidu obtenu après distillation de la térébenthine, elle-même récoltée sur les résineux. En revanche, la glu peut être dangereuse pour les écureuils qui se déplacent le long des troncs. Ou pour les oiseaux des jardins uniquement si les anneaux de colle sont placés sur les branches.

Utilisation de la glu arboricole

La pose de colliers de glu arboricole permet de lutter contre différents ravageurs :

  • glu arboricole utilisationLes pucerons de façon indirecte puisque la glu dissuade les fourmis de circuler le long du tronc. En effet, les fourmis protègent les pucerons de leurs prédateurs directs comme les coccinelles et les syrphes en échange du miellat secrété que ces mêmes pucerons
  • Les chenilles arpenteuses et en particulier la cheimatobie, dont les larves sont particulièrement redoutables pour les fruitiers
  • La mineuse du marronnier est un petit lépidoptère qui creuse des galeries dans les feuilles
  • Les forficules ou pince-oreilles, au demeurant très utiles au jardin, s’attaquent aux fruits lorsqu’ils sont bien mûrs
  • L’hyponomeute est un joli papillon blanc à points noirs dont les larves dévorent les feuilles des fruitiers

En revanche, ces bandes de glu sont inefficaces contre les chenilles processionnaires du pin,pour lesquelles il existe des moyens de lutte et de traitement spécifique.

Applications de la glu arboricole

La glu arboricole est conditionnée sous différentes formes, plus ou moins pratiques à appliquer :

  • Bande de glu arboricoleBande de glu précollée : c’est la plus pratique puisqu’il suffit de la découper suivant le diamètre de l’arbre et de la maintenir avec un lien quelconque. De plus, elle est facile à enlever
  • Glu en gel ; elle s’applique à l’aide d’un pinceau applicateur. Elle est très adaptée pour les arbres âgés au tronc crevassé mais pas pour les jeunes arbres
  • Conditionnement en aérosol : la glu est assez simple à pulvériser sur tous les types d’arbres fruitiers ou ornementaux
  • Glu en pâte : elle est épaisse et se pose à la main avec des gants. Il suffit de prélever une boule de glu et d’en faire une bande en l’étirant.

La glu arboricole doit former une bande de 10 à 15 cm de hauteur. Sur les jeunes arbres, il est préférable de solidement fixer au tronc une bande de papier fort ou de toile de jute de 15 cm de largeur avant de badigeonner la glu.

Recette de glu arboricole maison :

Il est également possible de faire sa propre glu arboricole.

Ingrédients :

  • 2500 g d’huile de colza
  • 200 g de saindoux
  • 200 g de térébenthine
  • 200 g de colophane.

Il suffit de faire cuire l’huile et le saindoux jusqu’à réduction aux deux tiers. Ensuite ajouter la térébenthine et la colophane en remuant. Cette glu s’applique au pinceau.

Quand utiliser la glu arboricole ?

La glu arboricole se pose tout au long de l’année aux périodes d’infestation des ravageurs. Pour les pucerons, la pose se fait dès le début du printemps en mars. Pour les chenilles, d’octobre à mars et pour les pince-oreilles avant la complète maturité des fruits.

Ceci devrait aussi vous intéresser :


©FotoHelin, ©AlexBuess/AdobeStock


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *