arrosage orchidée

Sacrée famille que celle des orchidacées. 750 genres, 20 000 espèces et des milliers d’hybrides !

Les orchidées épiphytes forment la majorité des belles exotiques qui enchantent nos demeures par leur forme curieuse et la délicatesse de leurs fleurs.

A lire aussi :

L’orchidée, une plante à part

Les orchidées épiphytes ont une structure et une croissance spécifique. Comme l’indique leur nom (du grec epi, « dessus », et phyton « plante), elles poussent sur les arbres. Ce ne sont pas pour autant des plantes parasites car elles ne se nourrissent pas de l’arbre, mais des substances dissoutes dans l’eau de pluie qui coule sur son tronc et des débris qui s’accumulent autour de leurs racines.

On distingue deux types de croissance chez ces orchidées : celles qui possèdent un rhizome rampant d’où émergent des tiges renflées (les pseudobulbes) d’où partent les fleurs ; et celles qui développent de nouvelles pousses et s’allongent et dont les fleurs se forment sur des hampes gracieuses. C’est de cette dernière famille, probablement, que provient l’orchidée qu’on vous a offerte à Noël !

Bons soins d’une orchidée

orchidee PhalaenopsisPar leur nature, les orchidées épiphytes supportent mal que leurs racines soient  enfermées dans un terreau, à moins qu’il ne soit très aéré. Éventuellement, utilisez un mélange spécial, très drainant, vendu en jardinerie (tourbe, écorce de pin, mousse de polyuréthane…).

Et ne choisissez pas un pot trop grand où l’eau pourrait stagner après arrosage ; elle n’aimera pas !

En fait, la plupart du temps, ces plantes sont vendues dans un pot de plastique transparent dans lequel il vaut mieux les laisser tant que leurs racines n’en débordent pas trop.

Elles apprécient d’avoir les pieds à la lumière ! Posez ce pot dans une soucoupe remplie de billes de verre ou de plastique maintenues humides. Installez-la à l’abri des courants d’air et à proximité d’une fenêtre : elle a besoin de beaucoup de lumière, mais surtout pas de soleil direct.

A lire aussi : bien rempoter une orchidée

Lors de la croissance, fertilisez avec un engrais liquide pour plantes en pots mais en le diluant (avec de l’eau de pluie) 2 fois plus que la dose recommandée. Les orchidées ne sont pas gourmandes.

Pendant la période de repos, laissez-la tranquille, arrosez peu, n’y touchez plus. Reprenez parcimonieusement les arrosages lorsque la végétation reprend. Et soyez patient, laissez-la en bonne place, à la lumière, près d’une fenêtre. Vous aurez bientôt le bonheur de la voir refleurir.

M.-C. D.

Crédit photos : Jardiland