Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Le bicarbonate de soude au jardin : un produit miracle ?

Le bicarbonate de soude au jardin : un produit miracle ?

bicarbonate de soude plante jardin
9

Vous employez peut-être déjà le bicarbonate de soude pour l’entretien de la maison, comme produit d’hygiène, voire comme antiseptique ? Biodégradable, économique et naturel, le bicarbonate de sodium peut se montrer efficace aussi du côté du jardin et du verger. Mais l’est-il autant que certains jardiniers le disent ?

Le bicarbonate de soude, c’est quoi exactement ?

Le bicarbonate de soude, autrement appelé bicarbonate de sodium, est une poudre blanche très fine et cristalline, soluble dans l’eau et biodégradable. Utilisé « depuis la nuit des temps », ce produit, traditionnel et naturel, est redevenu tendance ces dernières années, notamment comme ingrédient des produits ménagers faits maison. Mais que se cache-t-il derrière ce bicarbonate de sodium ?

bicarbonate de soude au jardin Ouvrons donc une page scientifique ! Le bicarbonate de sodium est en fait du sel gemme issu des dépôts naturels de carbonate de sodium (Na) et de bicarbonate de sodium hydratés (HCO3). D’où sa formule chimique : NaHCO3. Il s’agit, pour faire très simple, d’un mélange de chlorure de sodium et de calcaire. Aujourd’hui, il est essentiellement produit, à base de sel et de craie. Son pH est compris entre 7,32 et 7,48, donc il s’agit d’un produit acido-basique.

Aujourd’hui, on trouve dans le commerce du bicarbonate de soude à usage technique pour un usager ménager, alimentaire ou officinal (le plus pur). C’est donc une substance non toxique, ni pour l’homme, ni pour les animaux, ni pour l’environnement. Les fruits ou les légumes qui auront été pulvérisés de bicarbonate de soude sont donc consommables sans aucune restriction.

Utilisation du bicarbonate de soude au jardin

Si le bicarbonate de soude rend de fiers services à la maison, de la cuisine à la salle de bains, il peut aussi se montrer utile au jardin, au potager et au verger. Et ce de multiples façons :

  • Le bicarbonate de sodium permet d’enlever les mauvaises herbes indésirables qui poussent dans les interstices des dalles de terrasse
  • bicarbonate de soude traitement oïdiumIl s’agit d’un produit fongicide qui agit préventivement contre un grand nombre de maladies cryptogamiques comme le mildiou, l‘oïdium, la tavelure, la rouille, les taches des rosiers, la cloque du pêcher… des maladies qui touchent de nombreuses plantes potagères, les fruitiers ou la vigne. Il vient en remplacement de la bouillie bordelaise, qui, bien qu’acceptée par l’agriculture biologique, pollue, à long terme, les sols par l’accumulation de cuivre. Pour autant, bien qu’efficace, le bicarbonate de soude n’est pas infaillible. Il est toujours possible qu’une de ces maladies se déclare lors des années combinant chaleur et humidité
  • Il peut également agir en curatif dès l’apparition des premiers symptômes d’attaques de maladies cryptogamiques. Mais il est préférable de l’associer avec de la décoction de prêle ou du purin d’ortie puis de consoude qui va renforcer les défenses naturelles des plantes
  • Il agit contre les pourritures, bleue ou verte, qui affectent les fruits lors de leur stockage (pommes, poires, oranges…)
  • Le bicarbonate de soude a également pour fonction de relever de pH d’un sol trop acide
  • Il serait en outre considéré par de nombreux jardiniers comme un répulsif contre certains ravageurs comme les pucerons, les cochenilles, et, dans une moindre mesure, les limaces. Ces nuisibles ne sont pas tués, mais détournés.

Comment l’utiliser ?

bicarbonate de soude dosageBien évidemment, au jardin, le bicarbonate de soude s’utilise dilué dans de l’eau. Sauf lorsqu’on veut remonter le pH. Dans ce cas, il suffit d’enterrer quelques petites pincées de la poudre blanche miracle. Avec parcimonie.

Globalement, on compte de 3 à 20 g de bicarbonate de soude par litre d’eau. Parfois mélangé à du savon noir ou une huile végétale.

Ainsi, en tant qu’antifongique, le bicarbonate de soude peut être dosé entre 5 à 10 g pour un litre d’eau, un mélange auquel il est possible d’ajouter une cuillère à café de savon noir. La pulvérisation est renouvelée toutes les semaines ou tous les 15 jours suivant la météo.

Comme insectifuge, le bicarbonate de soude se dissout dans un litre d’eau à raison de 5 g. On ajoute 5 cuillères à café d’huile végétale et on pulvérise tous les 20 jours en cas d’attaque.


©ArtemSH ©YelenaYemchuk ©Fokursiert  ©Jordachelr


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
9
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *