Palmier nain : un arbre exotique facile à cultiver

Palmier nain - Chamaerops humilis

Si vous souhaitez embellir une terrasse ou un petit jardin, le palmier nain est l’arbre idéal. De plus, il apportera une touche exotique à votre jardin.

Le palmier nain en résumé :

Nom latin : Chamaerops humilis
Famille : Palmacées, arécacées
Type : Arbre, palmier
Feuillage : Persistant

Hauteur : 1,5 à 2 m
Largeur : 1,5 à 2 m
Exposition : Ensoleillée à mi‑ombragée
Sol : Tout type, bien drainé

Rusticité : -10 °C – Croissance : Lente – Floraison : Printemps, été

Présentation du palmier nain

Dans la famille des palmacées, le palmier nain est sans doute le plus courant dans nos jardins. En effet, ses dimensions réduites et sa croissance lente permettent de l’installer à peu près n’importe où.

Comme tous les palmiers, le Chamaerops humilis présente un tronc que l’on appelle le stipe. Les palmes (feuilles) y poussent directement et celles de la base se dessèchent progressivement avec la croissance de l’arbre. Elles mesurent en moyenne 40 à 50 cm d’envergure, sont composées de folioles lancéolées et sont presque rondes, comme un éventail.

La floraison a lieu du printemps à l’été, en panicules de minuscules fleurs jaunes. Elles s’épanouissent en général au sommet du palmier ou autour du stipe. Elles sont suivies par des fruits ovoïdes de couleur rouge foncé.

Plantation du palmier nain

Le palmier nain tolérant plus facilement les terres sèches qu’humides, une plantation au printemps est à privilégier. Néanmoins, dans les régions à hivers doux et si le sol est suffisamment léger et drainé, vous pouvez planter votre arbre en automne.

  • Chamaerops humilis redoute l’excès d’humidité. Il doit donc être planté dans un terrain bien drainé, de préférence léger (sableux ou limoneux).
  • Pour l’exposition, même si le palmier nain tolère la mi‑ombre, il est préférable de l’installer en plein soleil.

Plantation du chamaerops humilis en terre :

  • Plantation - Palmier nain - Chamaerops humilisRéalisez une fosse de plantation de 20 à 30 cm de largeur et de profondeur.
  • Ajoutez un peu de terreau et de sable et travaillez le fond de la fosse à l’aide d’une fourche‑bêche.
  • Ôtez le conteneur d’achat et défaites un peu la motte en libérant quelques racines.
  • Installez le palmier nain dans le trou et rebouchez ce dernier en tassant bien la terre.
  • Réalisez un premier arrosage modéré.

Le palmier nain en pot :

  • Choisissez un bac ou pot ayant un beau volume et surtout un système de drainage.
  • Déposez une couche de drainage au fond du conteneur, en veillant à ne pas boucher les trous d’évacuation d’eau.
  • Mélangez du terreau avec du sable et remplissez le bac.
  • Installez votre arbre après avoir désagrégé un peu la motte.
  • Complétez le remplissage en tassant bien le substrat.
  • Arrosez légèrement.

Comment entretenir un palmier nain ?

L’entretien du palmier nain est simple :

  • Surveillez l’arrosage pendant les premières années de croissance, notamment en période de sécheresse.
  • Taillez les palmes au fur et à mesure de leur dessèchement. Pour cela, il suffit de couper le pétiole le plus près du stipe (tronc) possible.
  • En cas d’hiver rigoureux, protégez votre palmier nain avec un voile d’hivernage. Si l’arbre est en pot, rentrez‑le si cela est possible.
  • Pour les sujets en pots, un rempotage est nécessaire tous les 4 à 5 ans.

Multiplication :

Même s’il est possible d’obtenir de nouveaux pieds en utilisant les graines, vous obtiendrez des résultats plus rapides en prélevant et en repiquant les drageons qui apparaissent en général au bout de 3 à 4 ans.

Maladies et ravageurs :

Le Chamaerops humilis peut être la cible des araignées rouges, notamment pour les sujets en serre ou en vérandas.

Emplois

Le palmier nain convient à une plantation isolée. Il sera alors la pièce maîtresse de votre jardin. Il est également possible de le planter en groupe, avec d’autres espèces exotiques comme les phormiums, les dracaenas (cordylines) ou encore les bananiers si le climat de votre région s’y prête.

Ne pas confondre avec Chamaedorea elegans, le palmier nain d’intérieur


©Toka74 ©ArtesiaWells