Tomate ‘Andine cornue’ : plantation et entretien

andine cornue des andes

Avec ses allures de gros piment, la tomate ‘Andine cornue’ est facilement reconnaissable.

Entre sa vigueur, sa productivité et ses fruits généreux, elle doit avoir sa place dans votre potager.

Origines et caractéristiques

Comme son nom l’indique, la tomate ‘Andine cornue’ nous vient de la Cordillère des Andes. On la retrouve également sous l’appellation ‘Cornue des Andes’.
En dehors de sa silhouette si caractéristique et originale, cette tomate est peut‑être l’une des variétés de solanacées les plus intéressantes :

  • elle est vigoureuse et productive ;
  • sa chair est fondante, parfumée et presque sans pépins ;
  • elle est très digeste grâce à sa peau fine et sa faible acidité.

Plantation de la tomate ‘Andine cornue’

Semis

Le semis peut débuter à partir du mois de mars, mais à l’abri des gelées. Pour les réaliser, procédez ainsi :

  • mélangez du sable et du terreau dans une caissette ;
  • semez vos graines par groupes de trois ;
  • lorsque les pousses ont deux à trois feuilles, sélectionnez les plus vigoureuses et mettez­‑les en godets.

Plantation des tomates Andine Cornue

Lorsque vous avez de beaux plants en godets (achetés ou cultivés), vous pouvez les repiquer en pleine terre à partir du mois de mai, lorsque le gel n’est plus à craindre. Vous devez alors :

  1. enrichir la terre avec du fumier ou du compost bien décomposé ;
  2. creuser un trou d’une vingtaine de centimètres de profondeur et installer le pied légèrement incliné ;
  3. positionner un tuteur ;
  4. combler le trou en enterrant la tige jusqu’aux premières feuilles. La plante produira alors des racines supplémentaires sur la partie enfouie ;
  5. arroser abondamment au pied et sans toucher aux feuilles.

Culture et entretien

Entretenir la tomate ‘Cornue des Andes’ revient surtout à surveiller l’arrosage. Il doit être régulier, mais sans excès. De plus, pour limiter les risques de maladies, faites en sorte de ne pas mouiller les feuilles. Concernant ces dernières, vous pouvez également commencer à en ôter quelques‑unes lors de l’apparition des premiers fruits. Cet effeuillage a pour but de faciliter le mûrissement des fruits, mais doit être léger pour que la plante ne soit pas affaiblie.

Maladies et ravageurs

Comme de nombreuses variétés, la tomate ‘Andine cornue’ ne fait pas exception à la règle et se montre sensible au mildiou. Elle peut également être sujette à la nécrose apicale des fruits.

Côté parasites et ravageurs, les plants de tomates sont souvent la cible des aleurodes (autrement appelées mouches blanches) et des chenilles de la noctuelle.

Récolte et conservation de la ‘Cornue des Andes’

Tomate Andine cornue cuisineEn fonction de la date des semis, la récolte s’étale de juillet à octobre et se fait dans l’idéal en fonction de vos besoins.

Pour conserver un éventuel excédent, placez les tomates au réfrigérateur pour une durée maximum de 5 à 6 jours.

Andine Cornue en cuisine

Que ce soit en salade, accompagnée de mozzarella ou en sauce, coulis et jus ; vous trouverez toujours une recette pour préparer la tomate ‘Cornue des Andes’.

Pour aller plus loin :