La tomate Primora : conseils de culture et entretien

Tomate Primora

La tomate Primora en résumé :

Nom latin : Solanum Lycopersicum
Famille : Solanacées
Type : légume-fruit

Hauteur : jusqu’à 2 m
Distance de plantation : 50 à 70 cm

Exposition : ensoleillée
Sol : frais, riche, ameubli, bien drainé

Plantation : mai – Récolte : juillet à septembre

La tomate Primora est une variété de tomate ancienne, reconnue pour ses qualités gustatives. Une variété qui produit des fruits côtelés et légèrement aplatis, à l’épiderme brun et aux épaules légèrement vertes.

La chair de la tomate Primora contient peu de graines, et elle offre une saveur douce et légèrement sucrée. Décorative, charnue, fondante, juteuse et sans acidité… cette variété est très appréciée des enfants.

>> A lire aussi : comment prélever les graines de tomate

Semis de la tomate Primora

Le semis de la tomate Primora intervient sous abri, à une température minimale de 20°C. Les graines sont semées en godets individuels, dans un substrat composé exclusivement de terreau de semis fin.

  • Arrosez vos semis de Primora à l’aide d’un pulvérisateur pour maintenir le substrat humide sans toutefois le détremper.
  • La levée intervient généralement entre 7 et 10 jours après le semis.
  • Pour aller plus loin : Réussir le semis de tomate

Plantation de la Primora

Les jeunes plants sont repiqués au potager après les dernières gelées, généralement aux alentours de la mi-mai (ce qui peut toutefois varier en fonction de votre région). Les plants doivent alors atteindre entre 12 et 15 cm de haut.

  • Plantez la Primora à situation ensoleillée non-brûlante, dans un sol préalablement décompacté. Espacez les trous de plantation de 50 cm sur le rang, et de 70 cm entre les rangs.
  • Le trou de plantation doit offrir un volume 3 ou 4 fois supérieur à celui du système racinaire de vos plants de tomate Primora.
  • Amendez le fond du trou de plantation à l’aide d’un compost bien mûr, et enterrez le pied jusqu’aux premières feuilles.

Culture et entretien

Plante potagère annuelle, la tomate Primora se cultive du printemps à l’automne en extérieur, et doit être ressemée chaque année. Variété à croissance indéterminée, elle demande à être tuteurée dès la plantation.

  • La Primora demande à être cultivée à exposition chaude et ensoleillée, dans un sol frais, fertile et bien drainé.
  • Un paillis généreux, ainsi que des arrosages réguliers au pied (sans mouiller les feuilles) lui sont nécessaires pour résister à la sècheresse prolongée.

Plante gélive, une culture sous abris peut être nécessaire dans les régions les plus fraîches.

Maladies et ravageurs

La tomate Primora n’échappe malheureusement pas aux maladies communes des Solanum lycopersicum. Elle est donc sensible au mildiou de la tomate et à l’oïdium. Une carence en calcium peut être à l’origine d’un phénomène de « cul noir de la tomate ». Les principaux ravageurs de la Primora sont les acariens, les nématodes, les thrips, les aleurodes, les pucerons, les noctuelles et les mouches mineuses.

Récolte et conservation

Les fruits de la tomate Primora se récoltent bien mûrs et au fur et à mesure des besoins, principalement entre juillet et septembre (soit 4 à 5 mois après le semis).

  • Si vous ne la consommez pas immédiatement, la Primora peut être conservée quelques jours dans le bac à légumes du réfrigérateur. On peut aussi étaler ses fruits à l’air libre pour une durée similaire.
  • Pour une conservation plus longue, la tomate peut être cuisinée et conditionnée dans des bocaux bien hermétiques.
  • Pour aller plus loin : récolter les tomates mûres à point

Comment cuisiner la tomate Primora ?

tomate primora en cuisineLa couleur brun pourpre très élégante de la tomate Primora est utilisée comme élément décoratif dans les salades estivales.

Mais plus qu’une utilisation crue, la chair charnue, fondante et juteuse de cette tomate est particulièrement adaptée à la concoction de plats cuits. Elle peut être judicieusement farcie, ou être utilisée à la préparation de coulis et sauces.


©Benoît Prieur – Wikimedia Commons,