Connexion
Accueil / Jardinage / Potager et légumes / Semis qui filent : comment l’éviter et les récupérer ?

Semis qui filent : comment l’éviter et les récupérer ?

semis qui filent solutions
0

Vous avez fait vos semis de légumes et aromatiques… au chaud chez vous. Éventuellement aussi quelques plantes annuelles qui fleuriront vos massifs et jardinières. Malheureusement, vos semis s’étirent et s’allongent inexorablement tandis que les feuilles ont stoppé leur croissance. Il s’agit du phénomène très courant des semis qui filent.

Découvrez nos solutions pour éviter ce désagrément, et surtout récupérer ces semis qui poussent tout en hauteur.

Des semis qui filent, ça veut dire quoi exactement ?

semis qui filent identificationVos semis en caissettes de légumes (semis de tomates, poivrons et piments, aubergines, courgettes et courges, basilic…) se développaient bien, les cotylédons (deux premières « fausses » feuilles) étaient apparus. Bref, vos plantules se portaient plutôt bien. Et subitement, elles se mettent à pousser tout en hauteur, s’étirent et s’allongent inexorablement. Les longues tiges semblent particulièrement frêles, les feuilles restent minuscules et commencent à jaunir. Les plantules finissent par s’étioler et dépérissent. Pas de doute, vos semis filent ! Concrètement, les tiges se développent au détriment du système racinaire et des feuilles.

Pourquoi les semis poussent tout en hauteur ?

Dans la nature, le phénomène des semis qui filent se produit lorsque des plantules se développent dans l’ombre d’autres plantes plus grandes. Elles cherchent la lumière. C’est la même chose pour vos semis à l’abri.

En effet, en mars ou avril, ces semis pratiqués au chaud bénéficient d’une température agréable, propice à la germination. Ils s’imaginent qu’ils peuvent se développer car il est temps de le faire. Malheureusement, entre cette fin d’hiver et le début du printemps, la luminosité n’est pas encore optimale et les journées s’avèrent parfois bien maussades, voire carrément pluvieuses et couvertes ! Il y a donc inadéquation entre la chaleur ambiante de la pièce et la lumière fournie. En bref, les plantules manquent de lumière pour enclencher la photosynthèse, gage de leur croissance.

Que faire pour éviter le filage des semis ?

Pour éviter le filage des semis, quelques précautions doivent être prises au fur et à mesure de leur croissance. Mais aussi avant même de semer :

semis qui filent les éviter

  • Ne pas semer trop dense et serré pour laisser assez de place aux racines
  • Apporter suffisamment de lumière aux semis en les plaçant dans une véranda ou une serre, ou bien derrière une fenêtre, sans pour autant les exposer au soleil direct. Si la lumière est insuffisante, il est toujours possible de placer ses caissettes ou terrines de semis sous un éclairage horticole ou des néons dotés d’une lumière blanche
  • Éviter d’installer les semis dans une pièce trop chaude. La température idéale pour les semis se situe autour de 15 °C. Dans une serre ou une véranda, cette température peut être obtenue grâce à des mini-serres chauffantes et des nappes ou tapis chauffants spécial semis
  • Tourner chaque jour les semis pour que les plantules bénéficient des mêmes quantités de lumière
  • Arroser en pluie fine avec un pulvérisateur avec une eau légèrement tiède ou à température ambiante
  • Aérer chaque jour la pièce où sont installés vos semis.

Vous pouvez aussi simplement décaler vos semis de quelques jours et attendre la mi-avril. Surtout dans les régions aux hivers les plus longs.

Comment sauver ses semis ?

Parfois, vos semis ont trop filé et les conseils précédemment évoqués ne sont plus utiles. Dès lors, il faut agit vite pour essayer de sauver ce qui peut être récupéré. Pour cela, quelques solutions sont envisageables :

semis qui filent sauvetage

  • Vous pouvez ajouter un peu de terreau spécial semis dans vos caissettes et terrines pour renforcer les plantules et apporter au système racinaire des nutriments supplémentaires
  • Si vous aviez rempli vos caissettes et terrines, tout n’est pas perdu pour autant. Il vous suffit de transplanter vos plantules dans des godets, remplis de terreau spécial semis, en enterrant la tige frêle jusqu’aux cotylédons. Cette étape est très délicate car les tiges sont fragiles mais c’est l’unique solution pour récupérer vos semis
  • La meilleure solution réside souvent dans de nouveaux semis en suivant avec rigueur nos conseils, et ce jusqu’à la mi-avril.

Quoi qu’il en soit, pour faire taire votre déception, sachez que des semis filés donnent souvent des plants chétifs, sensibles aux maladies et aux parasites.


©Bgwalker ©Anest ©Deaw59 ©Ruben Dario Reyes Sarmiento


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *