Connexion
Accueil / Jardinage / Reportage / Les Solanacées, une famille aux diverses facettes

Les Solanacées, une famille aux diverses facettes

solanacées
0

Cette grande famille riche de 3000 à 4000 espèces est à double facette, à la fois adulée et redoutée. La tomate, l’aubergine, le poivron, le piment, la pomme de terre font partie des Solanacées, mais aussi le tabac avec les risques que l’on sait. Les Solanacées regorgent en effet de plantes hautement toxiques telles que la belladone, la jusquiame et la mandragore !

1- Une grande importance économique

Les formes comestibles de Solanacées ont mis du temps à s’imposer dans notre régime alimentaire mais elles occupent désormais les premiers rangs dans la production légumière mondiale avec, par ordre d’importance, la pomme de terre, la patate douce et la tomate.

Pomme de terre

Chacun connaît l’histoire de la pomme de terre rapportée des Andes péruviennes au XVIe siècle par les Espagnols. La pomme de terre arrive en France en 1540 mais il faudra attendre 1747 pour que sa culture et surtout sa consommation se développent grâce aux efforts d’Antoine Parmentier.

Tomate

Il en est de même chez la tomate qui fut longtemps cultivée comme simple plante ornementale. Surnommée à la fois « pomme d’amour » et « pêche des loups » par son nom scientifique Lycopersicon, l’ambiguïté de la famille est bien présente !

Aubergine

L’aubergine, originaire d’Asie du Sud-Est, est cultivée depuis la Préhistoire, mais n’apparaît en Europe qu’entre le XIIIe et XVe siècle. Ce légume a besoin de beaucoup de chaleur et d’humidité et ne vient pas toujours très bien dans nos potagers. Préférez des variétés hâtives comme ‘Violette de Barbentane’.

Poivron et piment

Les poivrons et surtout les piments qui sont de même espèce, se sont répandus beaucoup plus vite du fait de leur intérêt pour remplacer le poivre très coûteux à produire.

Plantes ornementales

Les Solanacées offrent aussi de très beaux spécimens pour l’ornement avec le datura (Brugmansia), le pétunia, le tabac d’ornement et toute la panoplie des Solanum : jasminoides (grimpante), rantonnetii (fleurs violettes), pseudocapsicum (pommier d’amour) …

2- Caractéristiques de la famille des Solanacées

Les feuilles, simples chez le tabac ou le datura sont composées chez la tomate ou la pomme de terre. Elles alternent le long de la tige.

solanum-rantonnetii-solanacées

Solanum rantonnetii

Les fleurs sont solitaires ou en grappes. Les 5 pétales réguliers, soudés entre eux confèrent une forme caractéristique en étoile (tomate) ou bien en trompette (pétunia). Elles sont hermaphrodites et comportent donc un pistil entouré de 5 étamines rattachées aux pétales. Les sépales également soudés englobent parfois complètement le fruit comme chez l’amour en cage (Physalis).

Le fruit est une baie charnue chez la tomate, l’aubergine, le physalis mais une capsule (fruit sec) chez le datura et le tabac

3- Parlons un peu de la toxicité de la plante

On l’a vu, les Solanacées produisent d’excellents légumes mais il faut malgré tout s’en méfier. De nombreuses espèces de la famille contiennent des alcaloïdes toxiques (atropine, scopolamine, nicotine) et des hallucinogènes. Il est par exemple fortement déconseillé de consommer les parties vertes de la pomme de terre riches en solanine (fruits, feuilles, germes et taches vertes sur tubercule).

Cependant, à faible dose, ces extraits ont des propriétés médicinales recherchées.

Le tabac a fait son entrée dans la cour des Médicis pour soulager les migraines de la reine Catherine en 1561. A l’époque, on n’imaginait pas la tournure qu’allait prendre la consommation du tabac à l’échelle planétaire. On estime à environ 1 milliard (soit 1/3 des adultes) le nombre de fumeurs dans le monde !

Atropa belladonaLa belladone (Atropa belladona) est l’une des plantes les plus toxiques d’Occident. Atropa est le nom d’une des trois Parques de la mythologie grecque, celle qui coupait le fil de la vie. Et pourtant les dames de la Renaissance instillaient quelques gouttes d’extrait dans les yeux afin de dilater leurs pupilles ce qui les faisait légèrement loucher ! Cette particularité explique son nom qui signifie « belle dame ». Les baies agréables au goût sont très dangereuses. La plante contient de l’atropine, un antidote par ailleurs efficace contre les empoisonnements à certains insecticides.

La morelle douce-amère, une plante commune de nos haies, a des baies toxiques

Eva Deuffic


©Dirk Daniel Mann, ©Patricia Maine Degrave, ©S.Hermann&F.Richter, ©Domositum


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • Cornet a écrit le 27 janvier 2023 à 7 h 32 min

    dans la familles de solanacées il y a les légumes évidement mais aussi le solanum jasmonoïdes qui fleurit tout l’été, c’est une grimpante que j’adore