Connexion
Accueil / Jardinage / Plantes d'intérieur / Tradescantia pallida : culture de la misère pourpre

Tradescantia pallida : culture de la misère pourpre

Misère pourpre - Tradescantia pallida
0

La misère pourpre est une vivace à feuilles persistantes cultivée comme plante d’intérieur pour son étonnant feuillage violet.

Nom : Tradescantia pallida
Famille : Commélinacées
Type : Plante verte d’intérieur

Hauteur : 20 à 35 cm
Exposition : Lumineuse
Sol : Sec

Feuillage : Persistant – Floraison : printemps

Description de la misère pourpre

La misère pourpre Tradescantia pallida est une herbacée vivace à croissance basse. Elle est à peine rustique, ne supportant guère les faibles gelées que quelques jours.

Des feuilles pourpres foncées en forme de lance jusqu’à 15-20 cm de long sont produites alternativement sur des tiges charnues. Les feuilles charnues sont couvertes de poils pâles et forment une gaine autour de la tige. Les tiges sont assez fragiles et se cassent facilement si elles sont touchées trop fort.

Du milieu de l’été à l’automne, et sporadiquement à d’autres moments, des fleurs roses ou violet pâle relativement discrètes avec des étamines jaune vif égayent les extrémités des tiges. Ces fleurs de 1,5-2 cm de large ont trois pétales, typiques des misères.

Utilisation en intérieur et extérieur

La misère pourpre est à considérer comme une plante d’intérieur dans les climats plus froids. En revanche, Tradescantia pallida se cultive facilement comme plante annuelle dans les régions chaudes.

Misère pourpre en pot - Tradescantia pallida interieur

Dans les régions plus froides, elle mourra au sol en hiver, mais repousse des racines au printemps. Les plantes atteignent environ 30 cm de haut mais peuvent s’étendre beaucoup plus en surface. Ainsi, elle peut jouer un rôle de couvre-sol.

La misère pourpre peut être utilisée comme couvre-sol, en cascade dans des paniers, dans des conteneurs mixtes ou comme plante d’intérieur. Dehors, elle est mieux utilisée en masse pour les plantations en terre et se répandra relativement rapidement.

Culture et entretien de la misère pourpre

  • En intérieur, cultivez la misère pourpre à la lumière et en plein soleil en extérieur pour un meilleur développement des couleurs. Les plantes poussant à l’ombre tendent plus vers le vert que le violet.
  • Pincez les plantes pour favoriser une croissance plus compacte.
  • Les plantes sont tolérantes à la sécheresse et prospèrent par simple négligence, mais tolèrent également un arrosage fréquent.
  • Fertilisez mensuellement en croissance active.
  • Coupez les plantes après la floraison pour éviter qu’elles ne deviennent grêles.
  • Si elles sont cultivées dans des conteneurs à conserver à l’intérieur pendant l’hiver ou comme plantes d’intérieur, réduisez les arrosages pendant l’hiver et ne fertilisez pas avant le début de la nouvelle croissance au printemps.

Maladies et soucis :

La misère pourpre a peu de parasites, mais les cochenilles peuvent être un problème.

Multiplication de la misère pourpre

Les misères pourpres se propagent facilement en prélevant des boutures de n’importe quelle partie de la plante. Il suffit d’enfoncer un nœud dans le sol ou le terreau et elle s’enracine généralement. Ou encore, placez la bouture dans l’eau jusqu’à ce que les racines se développent.

Malheureusement, les graines de cette plante sont rarement disponibles pour un semis.

Association avec d’autres plantes

Les feuilles violettes contrastent agréablement avec le feuillage doré ou panaché. Elles constituent un excellent complément aux fleurs roses, violet clair ou bordeaux d’autres Misère pourpre - Tradescantia pallida en exterieurplantes.

Associez la misère pourpre à des couleurs complémentaires pour des combinaisons audacieuses. Par exemple, pensez aux soucis orange ou aux bégonias rouges.

En extérieur, essayez de l’utiliser dans un récipient avec des ipomées, de l’herbe aux écus (Lysimachia nummularia ‘Aurea’ ou d’autres variétés) ou de l’Asparagus vert clair. Ou combinez-la avec de la verveine rose ou lavande, de la sauge écarlate couleur corail (Salvia coccinea ‘Coral’), des asters ou des pétunias roses ou le pétunia mexicain (Ruellia brittonia).

>> A lire aussi : Le pourpre au jardin

À savoir sur Tradescantia pallida

Le jus des feuilles ou des tiges peut provoquer des rougeurs et des irritations cutanées chez certaines personnes et certains chiens, mais ce n’est pas un problème courant.

Tradescantia pallida est assez proche de Tradescantia fluminensis et de Tradescantia zebrina. C’est une espèce présente sur le territoire portugais, notamment dans l’archipel de Madère.

Initialement nommée Setcreasea pallida par Joseph Nelson Rose en 1911, Tradescantia pallida a été reclassée dans le genre Tradescantia en 1975. Toutefois, les anciens noms S. pallida ou S. purpurea sont encore souvent utilisés.

A découvrir aussi :


©imagebrokermicrostock, @Wirestock, @Iryna_L


Écrit par Jean-François Fortier | Jean-François intervient dans les domaines végétaux et animaliers, avec une vraie expertise en biologie.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *