Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Taille du cerisier : pourquoi, quand et comment ?

Taille du cerisier : pourquoi, quand et comment ?

Taille cerisier
0

Une belle et généreuse floraison, des fruits goûteux, une taille moyenne… Le cerisier est un fruitier très courant dans nos jardins. S’il craint d’être coupé, un peu de taille s’avère nécessaire.

Découvrez comment tailler votre Prunus sans risque !

À lire aussi :

Pourquoi tailler le cerisier ?

Plusieurs raisons poussent à tailler un cerisier :

  • L’arbre est trop grand, il gêne des aménagements ou vos voisins
  • Raccourcissement des branches pour éviter qu’elles ne cèdent sous le poids des fruits
  • Entretien d’une silhouette saine
  • Améliorer la fructification

faut il tailler cerisier quandPour répondre à ces besoins, on opère trois types de taille : la taille de formation, la taille de raccourcissement et la taille d’entretien.

 

→ Cerisier du Japon : de toute beauté

 

Quand faire la taille du cerisier ?

La taille de raccourcissement est réalisée en automne-hiver, par temps sec. Elle se situe après la chute des feuilles automnale et avant le débourrement printanier. Sur les jeunes sujets, la taille d’entretien s’effectue en hiver. Les sujets plus âgés seront taillés pendant la fructification.

 

Comment tailler un Prunus ?

Taille de formation

Comme son nom l’indique, elle a lieu durant les premières années du cerisier. En hiver, taillez l’extrémité de la tige principale, en ne conservant que trois bourgeons. Votre arbre aura donc trois branches charpentières. Coupez les pousses latérales sur la tige principale. La deuxième année, coupez les trois branches charpentières à 25cm de long.

comment tailler un cerisierPrivilégiez une coupe au-dessus d’un œil tourné vers l’extérieur. En effet, on évite d’encourager la pousse de branches vers l’intérieur. L’année suivante, coupez les nouvelles branches issues des 3 branches charpentières de la même manière.

Taille de raccourcissement

Le principe est simple : raccourcir les branches chargées en fruits pour leur redonner de la vigueur. On favorise alors la ramification, au lieu d’une croissance des branches dans la longueur.

Taille d’entretien

Tous les 3-4 ans, il convient de faire une taille d’entretien, afin de garder un houppier harmonieux et d’éviter l’apparition de maladies. Retirez alors le bois mort et les branches qui se croisent. Enlevez aussi celles qui se dirigent vers l’intérieur. L’objectif étant que le soleil pénètre au cœur de la ramure. Taillez les branches trop longues en retirant 20-30cm. Coupez alors après un bourgeon, l’objectif est que la couronne soit homogène avec des branches globalement de même hauteur.

 

Le cerisier : un fruitier sensible à la taille

taille cerisier conseilLe Prunus n’apprécie guère la taille car il est sensible aux maladies et aux nuisibles. Chaque plaie constitue une porte d’entrée pour ces derniers. Il est donc impératif de désinfecter vos outils de taille avant utilisation. Du sécateur à la scie, nettoyez bien vos outils de coupe. Coupez en biseau pour vous assurer que la pluie ne stagnera pas sur une plaie. Une zone humide est idéale pour l’apparition des maladies cryptogamiques. Une fois la branche proprement sectionnée, appliquez un mastic de cicatrisation. Cette pâte empêchera la prolifération des maladies.

 

Principales maladies du cerisier

Si votre taille a engendré l’apparition de maladies, il convient de bien les reconnaître pour lutter contre.

  • Mouche de la cerise : Les cerises sont attaquées par les larves de mouche, les fruits sont alors criblés de petits trous, ce qui gâche la récolte. En prévention, plantez une variété précoce (bigarreau) qui ne sera pas impactée par les vers. Vous pouvez utiliser des pièges à phéromones.
  • cerisier taille maladieLes pucerons : Les feuilles du cerisier s’enroulent sur elles-mêmes et jaunissent ou se décolorent. On se débarrasse des pucerons avec des insectes prédateurs comme les coccinelles. Vous pouvez également pulvériser une solution à base d’huile et de savon noir (10% de savon noir, 5% d’huile végétale et 85% d’eau). Le savon noir boucher les voies respiratoires des nuisibles, sans altérer ni l’arbre, ni le sol.
  • Les cochenilles : Amas blanc ou rosé à l’aspect farineux se forme sur les branches et les feuilles. Retirez-les avec un coton imbibé d’alcool si l’arbre est petit. Sinon, rabattez-vous sur le savon noir, comme pour les pucerons.
  • La moniliose : les cerises pourrissent sur l’arbre. On prévient avec de la bouillie bordelaise en automne. Si la maladie est déjà là, utilisez un traitement à base de fenbucazonale.

Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vos réactions
  • MARYSE CARLE a écrit le 31 juillet 2023 à 17 h 49 min

    Bonjour, chaque année fin juillet, debut aout, je trouve sur le dallage sous mon cerisier des tas de petits grains noirs durs (de la taille de grains de poivre)…dès qu’ils sont mouillés ils font des taches rougeatres, et s’ils tombent dans ma piscine ils se gorgent d’eau et se transforment en un tout petit végétal très beau de forme (un peu comme un tout petit trèfle) qui fait comme une algue…ce phénomène a été observé aussi par une autre personne de mon village. C’est excessivement curieux et je ne trouve rien en ce qui concerne une éventuelle maladie des cerisiers. Merci de vous pencher sur mon problème ! Cordialement.