Connexion
Accueil / Les Animaux / Rongeurs et petits mammifères / Le lapin nain : un adorable petit lapin de compagnie

Le lapin nain : un adorable petit lapin de compagnie

lapin nain
0

Avec leur petite bouille craquante et leur pelage tout doux, les lapins nains sont devenus de petits animaux de compagnie très appréciés. Zoom sur ce petit lapin au caractère facile qui a néanmoins besoin d’espace et de quoi ronger !

Lapin nain, qui es-tu ?

Lapin Hermine

Lapin Hermine

Les lapins nains que nous connaissons sont issus de sélections réalisées dans les élevages. Le lapin de race hermine est l’ancêtre de toutes les races dites « naines ». Le lapin hermine est une race naturellement plus petite que les autres lapins Européens (Oryctolagus cuniculus), avec des oreilles courtes, un pelage blanc (auquel il doit son nom) et des yeux de couleur rouge ou bleue. Les races naines pèsent ainsi moins de 2 kg. Un poids qui les rend toutefois plus fragiles que les lapins ordinaires.

Quelques races de lapins nains

  • Le lapin Hermine ou polonais, au pelage blanc et aux oreilles droites très courtes.
    Poids : entre 1 et 1,25 kg.
  • Le nain de couleur, qui admet de nombreuses variétés de pelages et de couleurs.
    Poids : entre 1 et 1,25 kg.
  • Le nain bélier, aux oreilles tombantes et au pelage pouvant arborer différentes couleurs.
    Poids : de 1,4 et 1,7 kg.
  • Le nain angora, aux poils très longs et pouvant être de différentes couleurs.
    Poids : de 1,2 à 1,5 kg.
  • Le nain satin, au pelage brillant et soyeux qui peut être de différentes couleurs.
    Poids : entre 1 et 1,5 kg.
  • Le nain rex, au pelage velours qui admet plusieurs variétés de couleurs.
    Poids : entre 1 et 1,5 kg.
  • Le lapin tête de lion, un lapin nain doté d’une crinière

Le caractère du lapin nain

Le lapin nain est connu pour son caractère affectueux et doux, même avec les plus jeunes. Il se montre assez facile à apprivoiser, et il apprécie d’être caressé. Il est même possible de proposer des jeux et des activités adaptés à son lapin nain.

Un petit explorateur

Caractère du lapin nainS’il occupe globalement peu d’espace, le lapin nain a toutefois besoin d’explorer régulièrement son environnement. En effet, il aime grimper, se faufiler dans les cachettes à sa portée, et se dégourdir les pattes. Il est donc important de lui ouvrir la cage régulièrement afin qu’il puisse gambader à sa guise dans votre logement.

Sous certaines conditions, il peut même explorer votre jardin, mais il vous faut dans ce cas observer quelques précautions pour sa sécurité !

Un petit compagnon propre

Notez que le lapin nain peut parfaitement être propre. En effet, il fait toujours ses besoins au même endroit et vous pourrez donc lui apprendre à utiliser une litière. Il est toutefois important de noter que le lapin est un animal territorial. Il peut donc parfois marquer son territoire à l’aide de son urine. Le phénomène est notamment plus récurrent dans les foyers où cohabitent plusieurs lapins nains. La stérilisation permet de considérablement atténuer leur instinct de marquage. Quoi qu’il en soit, mieux vaut vous défaire de vos tapis précieux si vous avez pour projet d’adopter un petit lapin domestique.

Attention aux petites bêtises

Lapin nainLe lapin, même nain, adore creuser ! Lorsque vous le laissez sortir, prenez donc garde à vos plantations. Non seulement votre lapin peut y creuser des trous, mais il peut aussi gouter à leurs feuilles.

Par ailleurs, bien qu’il n’entre pas dans la catégorie des rongeurs mais dans celle des lagomorphes, le lapin aime ronger tout ce qui se trouve à sa portée. Ce réflexe naturel lui permet d’user ses dents qui poussent en continue. Sachez qu’il est toutefois possible de l’éduquer afin de lui interdire de ronger les fils électriques, les pieds du mobilier, etc. Veillez notamment à ce que votre lapin nain dispose continuellement de bois à ronger afin de le détourner des autres sources de tentation.

À noter : les différents types de bois autorisés sont ici l’abricotier, le cerisier, le charme, le chêne, le figuier, le merisier, le mûrier, le noisetier, le noyer, le pommier, le poirier, le prunier et le saule.

Pour aller plus loin :

Ceci devrait aussi vous intéresser :


Photos : Dora Zett, FeeLoona, Xaya, Alexas_Fotos


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *