Camélia du Japon : plantation et entretien

Camellia japonica - camelia du japon

Camélia du Japon en bref :

Nom latin : Camellia japonica
Famille : Théacées
Type : Arbuste persistant

Port : Érigé
Hauteur : 2 à 3 m
Diamètre : 2 m
Exposition : Ombre à mi‑ombre
Sol : Acide, frais, bien drainé

Rustique : Oui (jusque -12 °C)
Floraison : Décembre à avril selon les cultivars

Le camélia du Japon est un arbuste persistant aux feuilles luisantes et vert foncé. Les fleurs, quant à elles, peuvent être de formes et de couleurs variées en fonction des cultivars. Il pousse lentement et convient donc très bien à une culture en pot.

Plantation du camélia du Japon

Plante de terre de bruyère par excellence, le camélia du Japon a besoin de plusieurs conditions pour s’épanouir :

  • un sol acide et toujours humide ;
  • ne pas être exposé au soleil direct sans pour autant être constamment à l’ombre ;
  • être à l’abri des courants d’air froid.

La plantation doit, de préférence, avoir lieu en début d’automne pour permettre à l’arbuste de créer assez de racines avant l’été.

Camélia du Japon en pot :

camellia japonica en potCe type de plantation nécessite de choisir un pot (ou un bac) assez volumineux et suffisamment stable pour résister au vent. Une fois choisi, assurez‑vous que le contenant possède des trous d’évacuation pour l’eau. Dans le cas contraire, effectuez quelques ouvertures pour faciliter l’écoulement.

Ensuite, déposez une couche de drainage (graviers ou billes d’argile) et complétez avec de la terre de bruyère. Il ne reste plus qu’à planter votre camélia du Japon en veillant à ne pas trop l’enterrer.

Le camellia japonica en pot convient parfaitement aux jardins japonais.

Planter en pleine terre :

Pour que votre arbuste s’épanouisse pleinement, il est fortement conseillé de le planter dans une terre acide. Il pourra tolérer un sol neutre, mais en aucun cas il ne supportera le calcaire.
Après avoir vérifié que le pH de votre sol convient, vous pouvez passer à l’étape de la plantation en creusant un trou suffisamment grand pour accueillir la motte. Celle‑ci ne doit cependant pas être trop enfouie. L’idéal est qu’elle affleure légèrement le sol.

Conseil malin : que ce soit en pot ou en pleine terre, finalisez la plantation en apportant une couche de paillis afin de garder l’humidité du sol. L’écorce de pin maritime est idéale, car elle préserve également l’acidité du sol.

Entretien du camélia du Japon

Arrosage :

camelia du japonSensible à la sécheresse, le camélia du Japon a besoin d’une terre toujours humide. L’arrosage doit donc être régulier et abondant, surtout en cas de grosses chaleurs. L’air sec pouvant également affecter les feuilles, n’hésitez pas à pulvériser de l’eau sur le feuillage le soir.
L’eau utilisée pour ces différentes opérations est importante ; elle doit être le moins calcaire possible.

Taille du Camélia Japonica :

La lenteur de croissance et le port du camélia du Japon le dispensent de taille. Vous pouvez cependant faire une exception pour une coupe de nettoyage afin d’éliminer les fleurs fanées, et éventuellement procéder à une taille de rééquilibrage pour harmoniser la silhouette de la plante.

Multiplication :

Multiplier le camélia du Japon n’est pas chose simple. Pour obtenir de nouveaux pieds, les techniques efficaces sont le bouturage et le marcottage aérien.

Maladies du Camellia Japonica

camelia du japon feuilles jaunesLe camélia du Japon peut être la cible de nombreux parasites tels que les punaises ou les charançons de la vigne. Les pucerons et les cochenilles sont également problématiques. En effet, non seulement ils affaiblissent la plante, mais en plus ils génèrent un exsudat qui favorise l’apparition d’un champignon à l’aspect poudreux et noirâtre appelé la fumagine.

Même si ce dernier est sans danger pour la plante, il perturbe malgré tout l’arbuste en obstruant les pores des feuilles. Il est également très inesthétique.

En ce qui concerne les maladies pouvant toucher le camélia du Japon, on peut citer la galle du camélia qui est provoquée par le champignon Exobasidium camelliae et la pourriture du collet causée par le Phytophthora spp.

Quelques cultivars intéressants

Voici une (très) petite sélection parmi le grand nombre de cultivars disponibles :

  • ‘Margaret Davis’ (floraison panachée de blanc et de rose) ;
  • ‘Kramer’s Suprême’ (floraison rouge) ;
  • ‘Tom Knudsen’ (floraison rouge foncé, double) ;
  • ‘Snow White’ (floraison blanche) ;
  • ‘Kerguelen’ (floraison rose).
  • A découvrir : le camélia