Artemisia vulgaris : l’armoise commune

Armoise commune - Artemisia vulgaris

Bonne en cuisine et pour la santé, simple à cultiver, l’armoise commune a de nombreux atouts pour elle.

En résumé :

Nom latin : Artemisia vulgaris
Nom commun : Armoise commune
Famille : Astéracées
Type
 : Vivace, Plante aromatique

Hauteur : Jusqu’à 1,50 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Ordinaire, même pauvre

Floraison : Été – Feuillage : Caduc – Récolte : Mai, juin, juillet

Présentation de l’armoise commune

Vivace robuste à croissance rapide, l’armoise commune est une plante aromatique aux tiges raides, dressées et teintées de pourpre.

Les feuilles, parfumées, sont très découpées, vert foncé sur le dessus et plus grisâtres en dessous.

En été, vers juillet-août, de grandes panicules de fleurs jaune crème font leur apparition.

Le saviez-vous ?

Les tiges et les feuilles de l’armoise citronnelle peuvent être utilisée dans la confection d’un purin répulsif pour les insectes.

Plantation d’Artemisia vulgaris

Densité de plantation : 1 à 2 pieds au m2

Pour se développer, l’armoise commune a besoin :

  • de soleil (même si la mi-ombre est tolérée) ;
  • d’être protégée du vent ;
  • d’un sol plutôt léger, humide mais bien drainé.

La période idéale pour la planter est le début d’automne (septembre-octobre) : le retour des pluies et les températures encore clémentes faciliteront sa reprise.

En ce qui concerne la plantation de l’Artemisia vulgaris, il suffit de :

  • Armoise semis plantationCreuser un trou d’environ 20 cm de profondeur.
  • Dépoter la motte et la désagréger délicatement afin de favoriser le développement des racines.
  • Déposer un peu de terreau au fond du trou (cette étape n’est pas obligatoire, mais aide la plante à s’installer).
  • Disposer le plant dans le trou et reboucher celui-ci en tassant bien.
  • Arroser abondamment.
  • Pailler le sol autour du pied, afin d’y maintenir l’humidité.

Sachez qu’il est également possible de semer les graines d’armoise commune. Dans ce cas, l’opération se déroule en deux étapes :

  • Au printemps, disposez des graines dans une terrine ou un pot rempli d’un mélange de terreau et de sable. Maintenez une légère humidité dans le substrat.
  • En début d’automne, sélectionnez les plants les plus vigoureux et plantez-les en pleine terre, espacés de 40 à 60 cm.

À noter que la sauge et l’armoise commune ne font pas forcément bon ménage. Évitez de les installer l’une à côté de l’autre.

Entretien de l’armoise citronnelle

Armoise culture entretienVeillez principalement à l’arrosage, lors des épisodes un peu trop secs. En hiver, complétez le paillage, afin de maintenir un niveau suffisant pour retenir l’humidité.

Taille

En automne, lorsque le feuillage est fané, rabattez la touffe à quelques centimètres du sol.

Si vous souhaitez éviter une trop forte prolifération de la plante, éliminez les inflorescences après la floraison.

Multiplication de l’armoise commune

Comme souvent, chez les plantes vivaces, le plus simple pour propager un pied d’armoise commune est de le diviser à l’automne.

Il est également possible de procéder par semis sous abri, puis de repiquer les jeunes plants. Dernière possibilité : la nature étant bien faite, Artemisia vulgaris se ressème spontanément. En automne, prélevez les nouveaux pieds et replantez-les où bon vous semble.

Maladies et ravageurs

Résistante, Artemisia vulgaris n’est pas sensible aux maladies, et les insectes nuisibles ne semblent pas être intéressés.

L’armoise commune en cuisine

Idéale pour tous les types de recettes, l’armoise commune peut aussi bien accompagner les viandes que les poissons, ainsi que les potages ou les légumes.

En mai-juin, ne récoltez que les jeunes pousses qui sont les plus aromatiques ; les tiges âgées sont surtout amères.

Les bienfaits de l’armoise

bienfaits armoiseArtemisia vulgaris possède des propriétés vermifuges, anti-inflammatoires et peut même être utilisée en cas de troubles digestifs ou de règles douloureuses.

Pour les problèmes de digestion et les parasites intestinaux, buvez 1 à 2 tasses d’infusion par jour. Il en est de même pour les menstruations douloureuses, où la prise se fera pendant 8 à 10 jours en amont.

Préparer l’infusion d’armoise commune

  • Récoltez les feuilles en juillet et mettez-les à sécher.
  • Comptez 1 cuillère à soupe de feuilles séchées pour 15 à 20 cl d’eau bouillante.
  • Laissez infuser entre 5 et 10 minutes.

Précautions

Bien que naturel, l’usage de plantes médicinales n’est pas sans contre-indication. Ainsi, l’armoise commune peut provoquer des allergies cutanées chez certaines personnes.
En cas de doute, consultez votre médecin ou votre pharmacien.


©Orestlyzhechka, ©BonNontawat, ©sansa55, ©FotoHelin