Connexion
Accueil / Jardinage / Arbres et arbustes / Azalée Encore ® : conseils de plantation et d’entretien

Azalée Encore ® : conseils de plantation et d’entretien

Azalée encore culture entretien
0

Une triple floraison dans l’année, voilà la promesse de l’azalée Encore®, ce superbe arbuste de terre de Bruyère aux nombreux coloris.

En résumé :

Nom latin : Azalea japonica Encore®
Famille : Éricacées
Type : Arbuste

Hauteur : 1,20 m – Largeur : 1 m
Exposition : Soleil à mi-ombre
Sol : Acide, frais ou humide, bien drainé (terre de Bruyère)
Rusticité : Rustique jusqu’à -15 °C

Feuillage : PersistantFloraison : Début de printemps, été, automne

Présentation de l’azalée Encore®

La première chose à savoir, c’est que l’azalée n’est pas un genre botanique. En effet, ces arbustes sont tous du genre Rhododendron sp. et, par usage, le terme azalée a été attribué aux sujets de taille réduite et possédant de petites feuilles.

Quoiqu’il en soit, ce que l’on apprécie particulièrement chez ces plantes dites « de terre de Bruyère », ce sont les magnifiques fleurs aux couleurs variées qui s’épanouissent au printemps. Malheureusement, ce spectacle est de courte durée. Car, lorsqu’arrive le printemps, les arbustes se transforment en buissons d’un joli vert foncé, mais dépourvus de fleurs.

Au début des années 80, le pépiniériste américain Robert « Buddy » Lee a réussi à créer la série d’azalées Encore®, à force de recherches et d’hybridation. Celles-ci possèdent le double avantage de fleurir plusieurs fois par an, mais aussi de supporter une culture au soleil (chose plutôt rare pour une plante de terre de Bruyère).
L’azalée Encore® s’épanouit donc une première fois en début de printemps, puis refleurit en été, et ravit une dernière fois nos yeux en milieu d’automne.

Plantation de l’azalée Encore®

Comme toutes les plantes de terre de Bruyère, l’azalée Encore® ne supporte pas les sols calcaires. Il est donc impératif de lui offrir une terre au pH inférieur à 7.

Malgré tout, contrairement à ses cousines, elle est capable de pousser à la fois à la mi-ombre et en plein soleil. Néanmoins, évitez les zones trop exposées à la chaleur en été.

Quand et comment planter votre arbuste ?

À l’instar de nombreux végétaux, il est préférable de planter l’azalée Encore® en milieu d’automne, lorsque les températures baissent, mais qu’elles restent suffisantes pour amorcer le développement de la plante.

La plantation printanière est possible, mais moins recommandée. En effet, l’azalée ne résiste pas à la sécheresse et vous serez alors obligé d’arroser régulièrement en été : peu écologique et économique.

Bien planter l’azalée Encore®

Avec ses dimensions réduites, l’azalée peut être plantée directement dans le jardin, ou alors en pot, afin d’orner terrasse et balcon.

Une azalée en pleine terre

  • Commencez par creuser un trou de 50 centimètres de profondeur. Vous pouvez amender le sol en y apportant du sable et de la terre de Bruyère pour aider l’arbuste à s’installer.
  • Ensuite, dépotez votre azalée Encore® et morcelez légèrement la motte afin de libérer quelques racines et radicelles : elles se développeront alors plus facilement.
  • Enfin, installez le sujet dans le trou, de telle manière que la surface de la motte corresponde à celle du sol. Rebouchez le trou en tassant bien la terre, puis arrosez abondamment.

Si votre terrain est calcaire, mais que vous souhaitez malgré tout agrémenter votre jardin de quelques plantes acidophiles, il suffit de creuser un trou assez profond et d’y installer un feutre géotextile ou une bâche plastique perforée pour laisser passer l’eau. Le massif sera alors isolé du reste du jardin, et protégé du calcaire. Il suffit ensuite de planter vos végétaux en suivant les conseils précédents.

L’azalée Encore® en pot

Procurez-vous un conteneur d’un volume suffisant, et pourvu de trous de drainage. En ce qui concerne le matériau à choisir, évitez la terre cuite (poreuse) qui assèchera rapidement le substrat, vous obligeant à arroser trop régulièrement. Dans l’idéal, optez pour un pot en plastique ou en résine avec une réserve d’eau.

Une fois le conteneur choisi :

  • Déposez des billes d’argile au fond du pot et sans boucher les trous.
  • Complétez ensuite avec de la terre de Bruyère. Il est possible de la mélanger avec un peu de perlite (ou vermiculite) afin d’améliorer le drainage, tout en maintenant une certaine humidité dans le substrat.
  • Installez l’azalée Encore® et arrosez copieusement.

Enfin, quel que soit le mode de plantation, terminez le travail en déposant des écorces de pin maritime au pied de votre arbuste. Ce paillis naturel conservera l’humidité du sol, entretiendra son acidité et limitera l’apparition de mauvaises herbes.

Entretien de l’azalée Encore®

Azalée encore entretienAfin de faciliter l’apparition des nouvelles fleurs, éliminez au fur et à mesure celles qui ont fané. En ce qui concerne la taille, sans être obligatoire, elle permettra de maintenir un certain port à votre azalée Encore®.

La plante ne supportant pas la sécheresse, maintenez une certaine humidité dans le sol. Évitez autant que possible l’eau du robinet qui pourrait être trop calcaire, et privilégiez l’eau de pluie. N’attendez surtout pas que la terre soit sèche pour intervenir, car la terre de Bruyère s’imbibe difficilement ensuite.

Pour les sujets en pot, prévoyez un rempotage tous les 5 ans environ, afin de renouveler le substrat. Profitez-en alors pour changer de taille de conteneur si cela s’avère nécessaire.

Enfin, le paillage aura tendance à diminuer avec sa décomposition. Faites des apports de temps en temps pour en maintenir le niveau.

Multiplication 

Pour développer de nouveaux pieds d’azalée Encore®, pratiquez le marcottage ou le bouturage en fin d’été.

Maladies et ravageurs de l’azalée Encore®

En période chaude et humide, les feuilles de l’azalée peuvent être touchées par l’oïdium. Côté insectes, l’otiorhynque, le tigre du rhododendron et certains charançons sont susceptibles de s’attaquer à la plante.

Emplois et associations

L’azalée Encore® peut être utilisée seule lorsqu’elle est plantée en pot pour une terrasse ou un balcon. Toutefois, au jardin, il est préférable de l’installer dans un massif, accompagnée de plantes de terre de Bruyère comme l’andromède, le skimmia, le Kalmia, etc.

Ceci devrait vous intéresser :


©krblokhin, ©


Écrit par Jardiner Malin | La rédaction vous propose des conseils d'experts, une approche respectueuse de la nature, de beaux jardins et un potager fait de bons petits légumes cultivés au fil des saisons pour réaliser de belles recettes de chefs.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *