Connexion
Accueil / Le Jardinage / Plantes d'intérieur / Caféier : culture et entretien du Coffea arabica

Caféier : culture et entretien du Coffea arabica

Caféier - Coffea arabica
2

S’il s’avère compliqué de cultiver le caféier pour ses graines, cet arbuste reste néanmoins un bel atout de décoration pour un intérieur ou une véranda.

Le caféier en résumé :

Nom latin : Coffea arabica
Famille : Rubiacées
Type : Arbuste
Feuillage : Persistant

Hauteur : 2 m en intérieur, jusqu’à 9 m en extérieur
Exposition : Soleil à mi‑ombre
Sol : Riche, non‑calcaire, bien drainé

Rusticité :  12 °C – Croissance : Lente – Floraison : Été, automne

Présentation du caféier

Noms communs : Caféier, Caféier d’Arabie

cafeier plantationCoffea arabica est originaire d’Afrique de l’Est, plus particulièrement d’Éthiopie. Habitué au climat subtropical, il ne peut pas être planté dans les jardins en France métropolitaine et en Europe.

Cependant, le caféier possède plus d’un atout pour agrémenter un intérieur :

  • de belles feuilles ovales, légèrement gaufrées, d’un vert prononcé et luisant ;
  • des fleurs blanches, à la forme étoilée proche du Trachelospermum jasminoides, exhalant un parfum enivrant.

Au bout de 4 ans, la première fructification peut avoir lieu. Elle donne alors des baies rouge vif appelées « cerises » et contenant chacune deux graines de café à la forme caractéristique.

Plantation du Coffea arabica

Pour profiter de tous les charmes du caféier, vous devrez offrir à votre arbuste tout ce dont il a besoin pour s’épanouir :

  • beaucoup de lumière, mais pas de soleil direct ;
  • une atmosphère pas trop sèche ;
  • un substrat riche, non‑calcaire, humide, mais bien drainé ;
  • une température la plus constante possible (entre 18 et 20 °C).

Caféier d’Arabie en pot :

Afin de répondre à tous les besoins du Coffea arabica, vous devrez le planter en pot et le cultiver dans une pièce lumineuse comme une serre froide ou une véranda.

  • Caféier en pot - Coffea arabicaChoisissez un conteneur volumineux et doté de trous pour l’évacuation de l’eau.
  • Placez au fond une couche de billes d’argile pour le drainage.

Concernant le substrat,

  • Réalisez un mélange d’1/3 de terreau et de 2/3 de terre de Bruyère.
  • Complétez ensuite avec de la vermiculite (ou perlite) qui maintiendra une certaine humidité dans le sol, tout en facilitant l’écoulement des surplus d’arrosage.

Remplissez le pot ou le bac avec le mélange et installez votre caféier. Complétez, en tassant au fur et à mesure autour du pied. Pour terminer, effectuez un premier arrosage.

Entretien du caféier

Pour maintenir un Coffea arabica en forme, il est nécessaire de lui prodiguer certains soins :

  • En été et en hiver, lorsque l’air est trop sec, pulvérisez de l’eau déminéralisée sur le feuillage. Elle maintiendra une certaine humidité autour des feuilles, sans risquer d’en boucher les pores. À noter que si les pointes des feuilles noircissent, alors l’humidité ambiante n’est pas suffisante.
  • Maintenez également une certaine humidité dans le substrat, sans aller jusqu’à l’excès. Trop d’eau pourrait en effet provoquer une pourriture des racines. Gardez à l’esprit que les besoins en eau sont moins importants en automne et en hiver.
  • Le caféier pouvant être facilement sujet à la chlorose, apportez-lui deux fois par mois de l’engrais avec l’eau d’arrosage durant la période de croissance (printemps, été).
  • Tous les 2 ans environ, renouvelez le substrat par un rempotage. Si les racines semblent trop à l’étroit, profitez‑en alors pour changer de pot.

Multiplication :

Pour créer un nouveau pied de caféier, procédez par un bouturage sur tige semi‑ligneuse en fin d’été.

Il est possible de réutiliser les graines pour les semer. Dans ce cas, utilisez‑les rapidement, lorsqu’elles sont encore fraîches.

Maladies et ravageurs du caféier :

Comme beaucoup de végétaux d’intérieur, le caféier peut être attaqué par les cochenilles, les araignées rouges, voire les pucerons.

Récolte et conservation

Si vous choisissez de cultiver le caféier en pot, la récolte ne sera pas suffisamment importante pour espérer faire votre propre café. Mais le plaisir de voir les premières cerises reste intact.

recolte café fruit rougeLes premiers fruits du caféier apparaissent sur les sujets âgés de 4 ans minimum. La maturation est longue (entre 6 et 12 mois) et souvent compliquée sous nos latitudes.

Malgré tout, si vous avez la chance d’y arriver, vous pouvez récolter les cerises lorsqu’elles arborent un beau rouge vif. Vous trouverez à l’intérieur deux graines de café que vous pourrez alors torréfier à la poêle ou au four.

Pour conserver votre récolte, stockez‑la à l’abri de la lumière et de l’air, afin d’en préserver la saveur et les arômes.


©sharafmaksumov, ©Motorolka, ©Rohit Bhusan, ©Phouy Sonedala


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
2
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *