Connexion
Accueil / Le Jardinage / Arbres et arbustes / Chêne des marais : un rouge éclatant en automne

Chêne des marais : un rouge éclatant en automne

Chêne des marais - Quercus palustris
0

Originaire d’Amérique du Nord, le chêne des marais est parfait pour un jardin humide.

En résumé :

Nom latin : Quercus palustris
Famille : Fagacées
Type : Arbre

Port : Conique
Hauteur : Jusqu’à 25 m
Exposition : Ensoleillée
Sol : Non-calcaire, humide, bien drainé,
Rusticité : Très rustique (-15 °C)

Croissance : Rapide – Feuillage : Caduc – Floraison : Printemps

Présentation du chêne des marais

Grand arbre à la croissance rapide, le chêne des marais est doté d’un feuillage caduc. Ce dernier est composé de feuilles oblongues mesurant 15 cm de long, pour 12 cm de large. Brillantes et vert vif, elles sont très découpées et souvent formées de trois lobes de chaque côté. En automne, elles virent à l’écarlate ou au rouge-brun.

Ne pas confondre : les feuilles du Quercus palustris partagent de nombreuses ressemblances avec celles du Q. rubra ou du Q. coccinea.

Les fleurs du chêne des marais apparaissent au printemps : les mâles, sous forme de chatons pendants ; quant aux femelles, elles sont trop petites pour avoir un réel intérêt.

Les glands issus de la floraison sont noirâtres et presque sphériques. Petits, ils mesurent en moyenne 1,5 cm de long. Leur maturité arrive en octobre-novembre, au cours de la deuxième année de leur développement.

Plantation du Quercus palustris

Pour une croissance saine, implantez le chêne des marais dans un terrain profond, humide, bien drainé, fertile et, surtout, non-calcaire. Si cette dernière condition n’est pas respectée, l’arbre sera alors touché par la chlorose.

Pour l’exposition, optez de préférence pour un emplacement en plein soleil.

Quand planter un chêne des marais ?

Plantation Chêne des marais - Quercus palustrisChoisissez l’automne pour la plantation du Quercus palustris. Il y trouvera l’humidité nécessaire à sa bonne reprise, contrairement au printemps.

Comment le planter ?

  • Creusez un trou de 60 cm minimum en profondeur et autant en largeur.
  • Déposez au fond un mélange de terreau et de sable.
  • Si l’arbre est en conteneur, libérez quelques racines et mouillez la motte si elle est trop sèche.
  • Pour un sujet en racines-nues, trempez ces dernières dans du pralin.
  • Positionnez votre chêne des marais dans la fosse de plantation, et pensez à le tuteurer.
  • Rebouchez le trou avec un mélange de terre du jardin et de terreau. Tassez au fur et à mesure et veillez à ne pas enterrer le collet.
  • Arrosez abondamment et recouvrez le sol autour du pied d’un épais paillage (naturel de préférence).

Entretien du chêne des marais

L’arrosage est très important lors des premières années de croissance de l’arbre. Dès lors, effectuez des apports en eau réguliers, spécialement lors des épisodes de sécheresse.

Feuille feuillage Chêne des marais - Quercus palustrisS’il est composé d’écorces ou de feuilles mortes, complétez le paillage tous les ans, afin de maintenir l’humidité dans le sol.

La taille du chêne des marais n’est pas nécessaire. Néanmoins, si vous souhaitez réaliser une coupe de formation ou éliminer des branches gênantes ou disgracieuses, opérez en hiver, lorsqu’il ne gèle pas.

Multiplication du chêne des marais

Le meilleur moyen d’obtenir de nouveaux plants de Quercus palustris est le semis des graines bien mûres en automne. Pour ce faire, semez sous abri et repiquez rapidement les jeunes sujets en pleine terre.

Maladies et ravageurs

Le chêne des marais peut être touché par l’oïdium, mais sans gravité pour l’arbre. En Amérique du Nord, il est toutefois attaqué par le flétrissement américain du chêne, maladie provoquée par le champignon Bretziella fagacearum. Soumise à de sévères contrôles aux frontières européennes, la maladie est absente de notre territoire.
En ce qui concerne les insectes, ce sont surtout les pucerons et les guêpes gallicoles qui pourront s’attaquer au Quercus palustris.

Emplois

Entre ses dimensions imposantes et sa rapidité de croissance, plantez le chêne des marais de préférence dans un parc ou un grand jardin.

Son port conique en fait également un excellent arbre d’alignement.

Ceci devrait aussi vous plaire :

 


©Przemyslaw Muszynski, ©photodigitaal.nl, ©Max_555


Écrit par Christophe Dutertre | Diplômé en aménagement paysager et amoureux des jardins, Christophe vous accompagne dans cette passion qui nous réunit. Découvertes, conseils pratiques et écologie sont au programme.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *