Connexion
Accueil / Jardinage / Potager et légumes / Quand et comment récolter le concombre ?

Quand et comment récolter le concombre ?

Recolte concombre
0

En salade, en verrine, en gaspacho… Le concombre c’est le légume fraicheur de l’été ! Pour en profiter au maximum, découvrez tous nos conseils pour récolter le concombre comme il se doit !

A lire aussi :

Quand récolter les concombres ?

periode recolte concombre saisonLa récolte des concombres s’effectue entre 3 et 4 mois après le semis. Le chiffre varie en fonction de votre région et de la météo. Plus il fait chaud et beau, plus la récolte sera précoce.

Les semis réalisés sous abri en mars-avril, auront leurs fruits à maturité entre juin et août. En revanche, les semis en pleine terre à la mi-mai, donneront des fruits mûrs à partir de mi-septembre.

 

Période de cueillette du concombre

Le concombre est un légume plutôt frileux qui n’apprécie guère les températures en-dessous de 10°C. Ainsi, il est possible de récolter les concombres jusqu’en octobre, avant les premières gelées. À partir de septembre, si le temps est frais, n’hésitez pas à couvrir votre plant la nuit avec un voile d’hivernage. Ainsi, vous pourrez terminer la récolte jusqu’au gelées. Pour être sûr d’avoir un maximum de rendement, mieux vaut réaliser le semis sous abris pour récolter au plus tôt les fruits.

 

À lire → Le kiwano : un concombre qui a du piquant

 

Comment récolter le concombre ?

comment recolter concombreOn récolte le concombre lorsqu’il atteint une bonne taille. Référez-vous aux dimensions des fruits de l’espèce que vous choisissez, afin de savoir à quel moment vous pouvez récolter. Par exemple, le Cucumis sativus ‘Bella’ offre des fruits entre 18cm et 22cm de long, alors que ceux du Cucumis sativus ‘Burpless Tasty Green’ mesurent entre 23cm et 25cm.

Aussi, comme pour la courgette, si vous laissez trop se développer les concombres, ils vont se gorger de graines et perdre de leurs qualités gustatives.

 

Conservation du concombre

conservation concombre longtempsLe concombre se déguste frais, vous pouvez le conserver dans les 4-5 jours suivant sa récolte, en le plaçant dans le bac à légumes de votre réfrigérateur.

Le plus souvent, il est consommé cru, mais sachez que vous pouvez aussi le cuire ou en faire des soupes froides.

Récupérer les graines du concombre

recuperer graine concombre semisRécolter les graines vous permettra d’utiliser vos propres semences l’année prochaine, sans aller en acheter en jardinerie. De plus, les graines récupérées dans le jardin s’adaptent aux caractéristiques de ce dernier. Au moment de les cuisiner, coupez votre fruit en deux et creusez le cœur avec une cuiller. Les graines y sont placées. Enlevez-leur toute la pulpe et nettoyez-les à l’eau du robinet, en retirant toute trace de chair. Ensuite, laissez-les sécher pendant une à deux semaines dans une pièce sombre mais bien aérée. Placez-les sur un papier essuie-tout, que vous changerez au besoin. Une fois que vos graines sont totalement sèches, glissez-les dans un sachet opaque ou un bocal. Pensez à bien étiqueter en écrivant la date et le nom de la variété. La durée de vie des semences de concombre est de 10 ans.

 

Trois maladies à surveiller

De manière générale, on évite l’apparition des maladies en espaçant correctement les plants, en évitant d’arroser le feuillage et en utilisant des purins de plantes pour renforcer les végétaux.

L’anthracnose

Les feuilles se couvrent de boursouflures et les fruits ont des taches de forme circulaire. Retirez toutes les parties atteintes et brûlez-les. Pour l’anthracnose, mieux vaut prévenir que guérir avec du purin de prêle et de la bouillie bordelaise.

Oïdium

Maladie cryptogamique bien connue du potager, elle cause des taches farineuses sur les feuilles. On lutte contre avec du purin de prêle et/ou de la bouillie bordelaise.

Grise des cucurbitacées

Les feuilles se couvrent d’abord de taches brunes et humides, avant d’être touchées par une moisissure grise d’où vient le nom de la maladie. Encore une fois, retirez les parties atteintes et brûlez-les. Le purin de prêle et la bouillie bordelaise sont une nouvelle fois à conseiller, pour cette maladie issue d’un champignon.


Ceci devrait aussi vous plaire :

©Raikhel, Jasmin Sessler, Alexey Hulsov, Daniel Dan outsideclick, congerdesign


Écrit par Audrey Chéritel
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *