Une arrière-saison tout en couleurs !

fleurs fin ete automne

Grâce à une lumière rasante, l’arrière-saison est le meilleur moment après le printemps pour apprécier le jardin dans toutes ses nuances de coloris. Optez pour des teintes vives et chaleureuses avant d’engager le ballet des teintes mordorées de l’automne.

Les sauges, les Echinacées, les Sedum associés aux dernières floraisons de roses et de clématites prolongent le show avec brio !

1- Le plein de roses et de mauves

  • Echinacea purpureum floraison automneLes Echinacées pourpres (Echinacea purpureum) jouent les prolongations exhibant de larges capitules au cœur bombé brun orangé. Leurs fleurs de 10 cm de diamètre, juchées au sommet de tiges fortes, confèrent à la plante une silhouette ordonnée en stries horizontales. Les Echinacées sont de nature rustique et apprécient les bonnes terres fertiles, un peu lourdes et plutôt fraîches en été même si elles tolèrent bien les sols secs.
    Choisissez une exposition ensoleillée pour stimuler la floraison.
  • Anemone hybrida - Anemone du Japon - Floraison automneAjoutez à cela la simplicité des corolles à peine carnées de l’anémone du Japon (Anemone hybrida). Cette vivace facile à vivre et florifère renaît avec toujours plus de vigueur pour enchanter les massifs dès le milieu de l’été, et ce jusqu’aux gelées.
    Plantez-la dans un sol meuble, frais et assez riche, au soleil ou à mi-ombre.
  • phlox-paniculata floraison septembreLes espèces tardives de Phlox paniculata hybrides complètent parfaitement le tableau des roses avec leurs grandes panicules plus ou moins pyramidales qui perdurent jusqu’en septembre.
    Les plus tardifs sont ‘Elysabeth Arden’ rose clair à cœur rose vif, ‘Amethyst’ à fleurs bleu violacé…
  • Enfin, pour les curieux, essayez la menthe en arbre (Elsholtzia stauntonii). Cet arbrisseau au feuillage aromatique mentholé vous ravira de ses abondants épis rose lilas.

2- Place aux bleus !

Avec la baisse de la luminosité, l’éclat des bleus s’en trouve renforcé. Le bleu pâle des asters s’accorde à merveille avec celui des sauges tardives, des aconits ou du Ceratostigma plumbaginoides.

  • Dentelaire de lady larpent - Ceratostigma plumbaginoidesSurnommé la dentelaire de Lady Larpent Ceratostigma plumbaginoides forme un splendide couvre-sol vert bronze ponctué de corolles bleu gentiane de juillet à octobre.
    Plantez-le en sol frais, bien drainé au soleil comme à mi-ombre.
  • Aconitum carmichaelii ArendsiiL’aconit (Aconitum carmichaelii ‘Arendsii’).
    Elle se plaît en sol riche et frais, plutôt consistant.
    Cette espèce atteint 120 cm de haut et forme des grappes de fleurs en casque bleu roi en septembre-octobre.
  • sauge bleu en fleurLes sauges Salvia guaranitica et azurea.
    Elles émettent de longues tiges de 1 m et plus, terminées par des épis bleu sombre ou violet pour la première et bleu azur pour la seconde.
    Plantez-les au soleil, en sol relativement sec et drainé. Pour les conserver d’une année sur l’autre, pensez à protéger la souche du gel.

3- L’éclat des jaunes

Les Rudbeckias

Ces infatigables rudbeckias vivaces illuminent nos plates-bandes souvent de juillet à octobre. De taille parfois imposante, ces « soleils » au cœur noir ou vert proéminent, entouré de ligules jaune vif, sont parfaits pour remplir les fonds de massifs.

  • rudbeckia jaune lacinataParmi les géants, Rudbeckia laciniata, qui élève une touffe dressée à plus de 1,50 m, est reconnaissable à ses feuilles à 3 ou 5 lobes. Il présente aussi une variété à fleurs doubles jaune citron ‘Goldquelle’ un peu moins vigoureuse (80 cm). Rudbeckia nitida ‘Herbstsonne (2 m de haut) possède un feuillage glauque coriace et d’élégantes ligules ovales courbées vers le sol. Ces formes géantes exigent une terre profonde, riche et plutôt fraîche.
  • Rudbeckia fulgida jaune et noirPréférez les Rudbeckia fulgida, de tailles plus modestes comprises entre  70 et 80 cm de haut, pour composer de généreuses bordures. Les fleurs aux tiges solides en font de surcroît d’excellentes fleurs à couper. Elles se contentent d’une terre ordinaire, mais réclament le plein soleil.

Les Helianthus

Les Helianthus sont aussi des plantes robustes qui prospèrent en sol riche et frais, même calcaire. Leur floraison s’étale d’août à octobre. Attention à choisir des souches non rhizomateuses comme :

  • Helianthus decapetalus Capenoch Starl’Helianthus decapetalus ‘Capenoch Star’ (1,40 m) possédant un cœur large en nid d’abeille,
  • ou l’H. microcephalus au port très ramifié de 1,80 m de hauteur.

Conseil malin

Helenium Moerheim BeautyAfin d’atténuer l’éclat des jaune vif, glissez quelques tons cuivrés comme les capitules tout en rondeur de l’Helenium ‘Moerheim Beauty’. Ces marguerites au cœur brunâtre proéminent enflamment les parterres de fin d’été chez les cultivars mi-hâtifs à tardifs. Installez les hélénies en sol bien drainé et en plein soleil.

4- L’irremplaçable touche de blanc

Quelques touches de blanc sont bienvenues pour éclairer la scène, lier les couleurs tranchées évitant ainsi les fautes de goût.

  • Ainsi le Sedum spectabile ‘Stardust’ brille de tout son éclat en septembre avec son feuillage succulent vert pâle surmonté d’ombelles blanches.
  • L’Anemone x hybrida ‘Honorine Jobert’ livre de grandes fleurs simples immaculées.
  • floraison aura
    Gaura

    Ajoutez à cela, les asters à effet brouillard (Aster ericoides ‘Schneetanne’,  Aster cordifolius ‘Silver Spray’) et les Gaura qui diffusent leurs myriades de fleurettes blanches,

  • tandis que le Phlox paniculata ‘Pax’ joue les prolongations .
  • Dans les terrains frais et ombragés, le cierge d’argent Cimicifuga racemosa (1,50 m à 2 m de haut, aux gracieux épis arqués) ou simplex ‘White Pearl’ ont un effet enchanteur en fin d’été. En effet, leurs fleurs blanc crème réunies en épis serrés fusent au-dessus d’un feuillage ample et découpé.

©JanHaerer, ©EtienneGontier, ©SonjaKalee, ©swkunst, ©Akchamczuk, ©ZhuBing, ©ManfredRichter, ©UlrikLeone, ©SonjaKalee, ©Pitsch