La gale commune de la pomme de terre : identification et lutte

gale commune de la pomme de terre

La gale commune de la pomme de terre est due une maladie bactérienne qui s’attaque aux tubercules encore en terre. Il existe deux formes de gale commune : sous forme de pustules en relief ou plate en liège. Elle peut occasionner des dégâts considérables sur une production de pommes de terre mais elle n’évolue plus après la récolte.

Découvrons comment reconnaître les symptômes de cette maladie pour mieux la prévenir.

La gale commune en détail

La gale commune est due à la bactérie du genre Streptomyces, qui appartient aux Actionomycètes. Ces bactéries vivent naturellement dans le sol, mais se développent plus facilement dans les sols sableux, légers ou trop fortement chaulés. Cette bactérie peut également être transmise par les semences.

Deux formes de gale commune s’attaquent aux pommes de terre, suivant la bactérie. Elles ont des tissus cicatriciels différents :

  • La gale commune en relief ou en pustules est due à Streptomyces scabies qui se développe à une température comprise entre 19 et 24 °C
  • La gale plate ou en liège est provoquée par Streptomyces reticulescabies, favorisée par l’humidité et une température de 13 à 17 °C. Elle touche aussi le système racinaire. Mais les tubercules sont moins endommagés.

Les symptômes de la gale commune

Suivant la forme de gale, les tubercules présentent à leur surface des chancres ou des pustules en relief qui peuvent s’insinuer en formant des cratères assez profonds dans la chair de la pomme de terre. La surface est donc crevassée, des taches brunes à marron clair marquent les tubercules.

gale commune de la pomme de terre symptomesPour la gale en liège, on remarque de simples épaississements ou des taches superficielles

En revanche, en surface, le feuillage ne laisse rien paraître.

Cette maladie fréquente n’affecte ni les rendements, ni la saveur des pommes de terre mais plutôt leur qualité. Elles peuvent moins bien se conserver. Mais la gale entraîne surtout des pertes importantes à l’épluchage.

Parfois, la gale commune peut toucher d’autres légumes racines comme les navets, les carottes ou les betteraves.

Lutte contre la gale commune de la pomme de terre

Comme il n’y a aucun traitement contre la gale commune, tout passe par la prévention :

  • Appliquer une rotation des cultures stricte de cultures pendant 4 ans avant de replanter des pommes de terre, ou même des légumes racines sur la même parcelle
  • Éviter absolument de chauler le sol avant une plantation de tubercules et limiter les amendements calcaires
  • Arroser uniquement en cas de sécheresse au début de la formation des tubercules
  • Éviter de planter les tubercules dans des sols trop légers ou sableux
  • Limiter les apports de matières organiques mal décomposées
  • Planter sur la parcelle destinée aux pommes de terre des engrais verts comme la vesce, le lupin, le seigle ou la moutarde qui semblent inhiber la bactérie.

Les variétés de pomme de terre résistantes à la gale

Choisir des variétés de pommes de terre peu sensibles à la gale commune permet aussi de limiter les risques. ‘Apollo’, ‘Sirtema’, ‘Roseval’, ‘Rosa’, ‘Amandine’, la ‘Ratte’ semblent moins sujettes à la gale

variétés résistantes gale commune de la pomme de terre


Pour aller plus loin :


©Chad Hutchinson, ©Grandpa/shutterstock