marronnier inde

Incontournable des parcs et jardins, le marronnier est un arbre majestueux et très ornemental.

Nom : Aesculus hippocastanum
Famille : Spindacées
Type : Arbre

Hauteur : 15 à 45 m
Exposition : Ensoleillée
Sol :Riche et frais

Feuillage : Caduc – Floraison : Printemps – Récolte : Automne

Plantation du marronnier :

La plantation du marronnier se fait généralement au mois d’octobre quand les premiers marrons commencent à germer.

Ils poussent très vite et l’enracinement avant l’hiver en sera d’autant plus favorisé.

Vous pouvez églement faire germer les marrons dans des pots durant l’hiver ou procéder à la mise en place au printemps.

  • Le marronnier a besoin d’espace pour se développer, évitez de le planter à moins d’une vingtaine de mètres d’une habitation.
  • Il aime le soleil mais poussera aussi à la mi-ombre, voire à l’ombre.

Multiplication du marronnier :

Vous pourrez multiplier votre marronnier à l’automne par prélèvement des graines fraîches car leur capacité à germer est relativement courte.

Croissance du marronnier :

Le marronnier a une croissance rapide, surtout lorsqu’il est bien installé. C’est pourquoi la plantation est une étape importante car bien faite elle permettra d’améliorer la reprise et croissance du marronnier au fil des saisons.

Taille et entretien du marronnier :

Le marronnier, une fois qu’il est bien installé, ne réclame quasiment aucun entretien.

  • Arroser régulièrement durant la 1ère année suivant la plantation.

marronnierSi aucune taille n’est vraiment nécessaire, il convient toutefois de surveiller votre marronnier afin de supprimer les branches mortes ou fragiles.

Si vous avez un très grand marronnier et que vous souhaitez l’élaguer, faites appel à un professionnel de l’élagage, appelé élagueur qui vous conseillera et interviendra sans risque.

Le marronnier supporte très bien la taille et peut même être rabattu franchement car il a la capacité à repartir, même de la souche.

Récolte et utilisation des marrons :

marron et marronnierLe fruit du marronnier fruit est une capsule qui peut être couverte d’aiguilles, notamment chez le marronnier commun, ou lisse chez d’autres variétés.

La récolte a lieu à l’automne mais le fruit n’est pas comestible et parfois même toxiques, contrairement à la chataîgne. Ce fruit est astringent et ne fût, au mieux, qu’utilisé pour nourrir le bétail. On note néanmoins que certains cas d’intoxication ont été relevés chez le cheval, le chien ou encore le hamster.

On utilise par ailleurs certaines substances contenus dans la fruit pour leurs vertus anti-inflammatoires dans des préparations purement médicinales.

A savoir sur le marronnier :

feuille de marronnierLe marronnier commun ou marronnier d’Inde est souvent simplement appelé marronnier. Il est originaire d’Asie mineure et on retrouve des traces antérieures à la glaciation ce qui laisse entendre qu’il a survécu à l’une des périodes les plus froides de l’histoire.

Il est connu de tous car on le retrouve dans toutes les régions de l’hexagone.

Il a l’avantage de grandir très rapidement, de proposer une très belle floraison de printemps et d’offrir des marrons à l’automne (sauf pour les marronniers à fleurs double qui ne donnent pas de fruit).

Le marronnier, tout en étant commun, est un incontournable de nos parcs et de nos jardins ! Bien qu’il souffre énormément de la pollution des villes, on en trouve encore de nombreux spécimens.

A noter enfin que le bois de marronnier n’est pas de bonne qualité, que ce soit en ébénisterie, en menuiserie ou tout simplement dans une cheminée ou un poêle car il chauffe peu et se consume mal.

Conseil malin à propos du marronnier :

Avec vos enfants, faites germer un marron dans un pot contenant du terreau. Arrosez-le et laissez-le pousser.

Au printemps, il sera prêt à aller en terre !


© M. Schuppich

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire
  • Thérèse Harvie a écrit le 22 août 2010 à 14 h 56 min

    Bonjour,

    Je viens de recevoir en cadeau un marron. Est-ce que je dois le mettre en terre cet automne ou s’il est préférable de le planter dans un pot et au printemps, le mettre en terre. Est-ce qu’il lui faut un entretien spécial .

    Merci!

    • didier a écrit le 3 juin 2014 à 21 h 57 min

      Franchement….! ta pas d’autres question?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *