Connexion
Accueil / Le Jardinage / Maladies et parasites / Mildiou : 5 variétés de tomates moins sensibles

Mildiou : 5 variétés de tomates moins sensibles

tomates résistantes au mildiou
0

Cultiver ses propres variétés de tomates au potager apporte une grande satisfaction d’un point de vue gustatif et productif. D’autant que la tomate reste relativement facile à cultiver si les conditions culturales sont respectées. Pourtant, certaines années, le mildiou vient tout gâcher en compromettant, voire empêchant toute récolte. Pour se prémunir contre le mildiou, il est possible de choisir des variétés de tomates, connues pour leur résistance à cette maladie cryptogamique.

Le mildiou, c’est quoi exactement ?

variétés tomates résistantes mildiouLe mildiou est une maladie cryptogamique qui se développe essentiellement lors des années qui combinent une certaine douceur et une importante humidité. Elle fait souvent son apparition dès la fin du printemps et sévit tout au long de l’été. Le mildiou touche la vigne, mais aussi les plantes du potager, en particulier les tomates et la pomme de terre, l’aubergine, le melon, le poireau, l’épinard, l’oignon… Les plantes ornementales sont plus rarement atteintes. Les années sèches, le mildiou est absent des potagers.

Différentes espèces de champignons du genre Phytophtora, spécifiques à leur plante hôte, sont responsables de cette maladie qui se propage très rapidement et peut définitivement compromettre une récolte.

Sur les tomates, le mildiou se manifeste par l’apparition de tâches jaunâtres et légèrement huileuses sur la face supérieure des feuilles tandis qu’un léger feutrage blanc est parfois visible au revers. Ces taches se diffusent rapidement sur les tiges et les fruits. Les zones tachées se nécrosent et se dessèchent. La plante finit par mourir.

Notre sélection de 5 variétés de tomates résistantes au mildiou

Affirmer que certaines variétés de tomates résistent totalement au mildiou est pure utopie, car aucun potager n’est à l’abri d’une invasion de cette maladie cryptogamique si les conditions météorologiques s’y prêtent. Pour autant, certaines variétés anciennes montrent une résistance naturelle accrue au mildiou. En parallèle, depuis quelques décennies, un travail d’hybridation a été fait pour créer des variétés de tomates moins sujettes aux attaques de mildiou. Donc, si vous habitez une région sensible, privilégiez les 5 variétés suivantes :

tomate Honey Moon résistante au mildiou

La tomate ‘Honey Moon’

  • ‘Honey moon F1’ est une variété créée par le grainetier français Clause, dotée d’une résistance exceptionnelle au mildiou. Très productive, elle offre des tomates rondes à la peau rouge rosé et à la chair ferme et sucrée. Ces tomates affichent un gros calibre de l’ordre de 250 à 300 g et sont peu fournies en pépins
  • Pyros F1’ est également une création de Clause, réputée pour sa résistance au mildiou. C’est une variété très productive qui produit des tomates rondes, un peu aplaties et légèrement côtelées. D’un calibre moyen, ces tomates sont idéales farcies grâce à leur chair dense
  • ‘Crokini F1’ est une variété de tomates cerises dotées d’une excellente qualité gustative. Très productive, cette variété offre des fruits bien rouges qui compensent leur petit calibre par leur saveur
  • ‘Fantasio F1’ est une variété hybride qui produit des tomates de 150 à 250 g, à la chair ferme et juteuse et à la peau rouge. Ces fruits sont ronds et aplatis aux pôles. De par son parfum, c’est une tomate parfaite pour les salades
  • ‘Joyau d’Oaxaca’ est une variété ancienne de tomates, originaire du Mexique. Ses tomates du type ‘Ananas’ arborent une peau orangée et une chair colorée de jaune orangé et de rose, avec peu de graines. C’est une très jolie tomate pour la salade.

Les principaux gestes de prévention contre le mildiou

Même si ces variétés de tomates se montrent plus robustes face aux maladies, la meilleure parade contre le mildiou reste la prévention. Ainsi, quelques gestes culturaux et précautions permettent de lutter an amont contre l’apparition de la maladie redoutée des jardiniers. Surtout lorsque la météo est favorable au mildiou…

 

  • culture des tomates sans mildiouNe pas planter trop serré pour permettre aux plants de tomates de bénéficier d’une bonne aération
  • Cultiver ses tomates sous un abri pour les protéger des intempéries. Ce peut être une serre ou un simple système constitué de piquets sur lesquels est tendu un plastique transparent
  • Faire attention aux blessures occasionnées par la taille des gourmands
  • Arroser les tomates sans mouiller le feuillage
  • Renforcer les jeunes plants avec du purin d’ortie
  • Respecter une rotation des cultures d’au moins trois ans, c’est-à-dire ne pas planter les tomates sur la même parcelle pendant trois ans. En effet, les spores du champignon peuvent hiverner dans le sol
  • Faire des pulvérisations préventives de décoction de prêle des champs ou, si le risque est important, de bouillie bordelaise. Un mélange de bicarbonate de soude et de savon noir a également montré son efficacité.

Aux premiers symptômes de la maladie, il faut couper et éliminer les feuilles touchées avec soin. Ne les mettez surtout pas au compost et désinfectez vos outils de coupe après chaque usage.


©SaraTM ©Wwsilisa ©Deepshine

 


Écrit par Pascale Bigay | L'écriture a ponctué la vie de Pascale. Tout comme la nature, la botanique, le jardinage... C'est pourquoi à travers ses mots, elle vous fait partager ses expériences et ses découvertes de jardinage, ses plantations de vivaces ou d'arbustes, ses recettes du potager, la vie de ses poules...
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *