Connexion
Accueil / Jardinage / Aromatiques / Cultiver la coriandre en pot, les clés du succès

Cultiver la coriandre en pot, les clés du succès

Cultiver la coriandre en pot
0

La coriandre, également connue sous les noms de « persil arabe » et de « persil chinois », est une plante aromatique appréciée pour ses qualités gustatives. Il s’agit d’ailleurs de l’un des aromates les plus cultivés au monde.

Pour ne rien gâcher, la coriandre s’avère facile à cultiver, même en contenant. Voici comment cultiver la coriandre en pot, afin de la garder à portée de main près de la cuisine.

Choisir un pot adapté à la culture de la coriandre

Plus haute que large, la coriandre prospère dans un contenant assez profond et large. On l’installe donc dans un pot de 30 cm de hauteur pour 40 cm de diamètre.

Elle peut également être plantée en jardinière en compagnie d’autres aromates, comme :

Attention, optez toujours pour un contenant percé d’un trou de drainage en son fond, afin de permettre l’écoulement de l’excès d’eau.

Le bon substrat pour la coriandre en pot

La coriandre apprécie les terreaux riches et de qualité. Le substrat doit également être léger et drainant. Aussi, vous pouvez alléger le terreau avec une petite poignée de sable de rivière.

L’idéal c’est de semer la coriandre dans son pot définitif car elle n’aime pas être déplacée, ce qui favorise aussi la montée en graine.

Voici nos conseils pour bien cultiver la coriandre

Installer la coriandre au bon emplacement

Coriandre en pot - ExpositionLa coriandre en pot a besoin d’une exposition ensoleillée ou mi-ombragée (notamment aux heures les plus chaudes de la journée). On l’installe à l’abri du vent et des courants d’air.

Le pot peut être installé en extérieur sur une terrasse, un balcon ou un rebord de fenêtre, mais uniquement lorsque les gelées ne sont plus à craindre. Si vous la cultivez en intérieur, placez son pot à proximité d’une fenêtre, en veillant à ce qu’elle ne soit pas exposée aux rayons brûlants de l’après-midi.

Plante gélive, la coriandre n’apprécie pas plus la chaleur. Elle aime en revanche les températures fraîches comprises entre 10° C et 22 °C.

Arroser la coriandre en pot

Lorsqu’elle est cultivée en pot, la coriandre a besoin d’un arrosage régulier, mais modéré. Le manque d’eau provoque une montée en graine précoce et le dépérissement rapide de la plante.

Arrosez votre plante aromatique dès que le terreau est sec, sans toutefois noyer la plante, car l’excès d’eau lui est également néfaste. En cas de fortes chaleurs, un arrosage quotidien peut être nécessaire. Prenez garde à ne pas mouiller les feuilles de votre plant de coriandre, car celles-ci sont sensibles.

Pailler la coriandre en pot

Pour maintenir la fraîcheur du substrat, il est recommandé de pailler la surface du pot tout autour du pied de la plante.

Une couche de paillis de 4 à 5 cm d’épaisseur suffit pour limiter l’évaporation de l’eau et ainsi préserver le substrat.

Fertiliser la coriandre en pot

CoriandreEn pot, le substrat a naturellement tendance à s’appauvrir plus rapidement. Aussi, votre coriandre appréciera d’être fertilisée régulièrement. La fertilisation favorise notamment l’apparition de nouvelles pousses.

Toutes les trois semaines, vous pouvez enrichir le substrat avec un peu de compost mûr ou avec un engrais naturel.

Récolter les feuilles de coriandre

Lorsqu’elle est cultivée et entretenue dans les bonnes conditions, la coriandre offre des récoltes aussi riches que savoureuses. La récolte des feuilles de coriandre intervient alors au fur et à mesure des besoins.

Récoltez uniquement les tiges bien vertes (jetez les tiges jaunies ou flétries). Prélevez les feuilles dont vous avez besoin en coupant les tiges à la base à l’aide de ciseaux propres.

Pincer la coriandre en pot

Pour stimuler la croissance de votre coriandre en pot, vous pouvez périodiquement pincer les tiges sur 1 à 2 cm.

Coupez les tiges florales dès leur apparition, afin d’éviter que la plante ne monte en graines trop rapidement. Cette taille permet également d’encourager la formation de nouvelles tiges.

Une récolte régulière des feuilles de coriandre permet également d’éviter la montaison.

Pour aller plus loin :


©Mudhut, ©ivabalk, ©Fabien CAMBI, ©balouriarajesh


Écrit par Solenne Ricard | Diplômée d'Art et passionnée de botanique, Solenne a choisi d'utiliser sa sensibilité aux questions environnementales pour écrire sur les plantes et le jardinage. Cette amatrice de bonne cuisine cultive son potager en permaculture et utilise ses récoltes pour concocter quotidiennement de petits plats bio et écolos. Rédactrice confirmée, boulimique de littérature et amoureuse du beau, elle dévore tous les livres à sa portée.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *