Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Comment utiliser les graminées dans un jardin ? (partie 1/2)

Comment utiliser les graminées dans un jardin ? (partie 1/2)

un jardin de graminee
0

L’intérêt pour les graminées s’accroît à vue d’œil lorsqu’on observe les parterres des villes, pourtant, l’amateur de jardin reste parfois perplexe face aux touffes échevelées proposées à la vente.

Quelle taille la touffe va-t-elle atteindre, à quoi ressemble la floraison, comment l’associer aux végétaux existants, comment la mettre en valeur ? Autant de questions auxquelles nous allons essayer de répondre.

1- Portrait rapide

Le feuillage souvent très léger est d’une élégance rare lorsqu’il ondule au vent. Il s’accompagne d’un bruissement léger dès qu’une brise se lève, qui suffit à créer une animation au jardin.

Stipa tenuifolia - graminee

Stipa tenuifolia en mouvement au côté des tiges rigides des iris

A côté de ça, la nature a su doter la floraison des graminées d’une incroyable diversité alors que les fleurons sont réduits à leur plus simple expression : un pistil et des étamines encadrées de quelques enveloppes aux noms comiques, glumes et glumelles !

Certaines espèces comme le blé ont leurs graines prolongées par une arête qui facilite leur dispersion. Cette arête peut mesurer une dizaine de centimètres notamment chez les Stipa où les soies brillantes qui la recouvrent renvoient des reflets argentés.

À découvrir : Stipa tenuifolia : les « cheveux d’ange »

Epis et panicules

Miscanthus sinensis_graminée

Panicules de Miscanthus sinensis au cœur de l’hiver

Ces deux termes précisent les niveaux d’organisation des inflorescences qui offrent un aspect plus ou moins souple, large et vaporeux.

Les épis des Pennisetum alopecuroides arborent ainsi une forme rigide en écouvillons tandis que le Stipa calamagrostis, se distingue par un faisceau de plumets de 75 cm de long.

Miscanthus sinensis n’a pas d’équivalent pour assurer le spectacle durant l’hiver avec ses panicules argentées à la silhouette échevelée.

Le Stipa gigantea jette un voile enchanteur sur l’arrière-plan lorsque ses chaumes laissent échapper une nuée d’épillets à 2 m de haut où joue la lumière.

 

2- Exigences

Pour sols pauvres et bien drainés

Miscanthus sinensis 'Zebrinus'

Miscanthus sinensis ‘Zebrinus’ en bord de plan d’eau à l’automne

Les graminées se caractérisent par leur frugalité. Un sol trop riche a même pour effet de les rendre dégingandées. En terre modérément riche, il est inutile d’apporter un fertilisant à la plantation. Le plus important est de leur offrir un sol bien drainé en hiver car les excès d’humidité conduisent à la pourriture des racines. Apportez du sable grossier et des graviers si votre sol est lourd.

La plupart des graminées, en dehors de celles destinées au gazon, résistent bien à la sécheresse. Mais  certaines espèces comme les Miscanthus apprécient un sol frais.

 

Pour sols humides

Il existe malgré tout des graminées qui supportent les sols humides comme les Deschampsia, les Molinia, le Spodiopogon sibirus, la Spartina pectinata ‘Aureomarginata’, le Panicum clandestinum. Les Phalaris, Phragmites et certains Carex servent même à fixer les rives.

Pour quelles expositions ?

  • La plupart requièrent une exposition ensoleillée avec un minimum de 5 h d’ensoleillement par jour.
  • Cependant certaines espèces poussent parfaitement à l’ombre des arbres comme les Luzula capables de trouver leur place au milieu de leurs racines. Les touffes à feuillage panaché de l’Hakonechloa macra et du Millium effusum ‘Aureum’ (feuilles entièrement jaunes) réclament aussi une ambiance fraîche mi-ombragée.

3- Quelques conseils pour réussir les associations

Introduire du rythme

Calamagrostis x acutiflora, Phalaris arundinacea 'Picta', Miscanthus sinensis 'Morning Light_'

Trois essences : Calamagrostis x acutiflora, Arundo donax ‘Variegata’, Miscanthus sinensis ‘Morning Light’

Les graminées ont des silhouettes et des textures variables en fonction du genre mais elles ont en commun de présenter un aspect linéaire des chaumes et des feuilles.

Cette silhouette forme un contraste intéressant avec les autres plantes vivaces. Répéter leur présence le long d’une plate-bande permet d’introduire du rythme.

Se limiter à un nombre limité d’espèces

En règle générale, il est préférable de ne pas juxtaposer trop d’espèces différentes de graminées dans un massif pour ne pas contrarier leur présence.

 

Pour adoucir les teintes

Stipa gigantea, Verbena bonariensis, Lavandula 'Grosso', Helichrysum italicum, Ilex europeus

Stipa gigantea

Les graminées du fait de leur coloris très doux permettent de lier harmonieusement des couleurs vives. Elles peuvent être plantées au pied de rosiers à petites fleurs.

Pour des effets de transparence

Les formes transparentes forment une catégorie à part qui se caractérisent par des inflorescences très fines au point d’en devenir transparente comme le Stipa gigantea, la Molinia. Vous pouvez ainsi créer des rideaux légers qui éveilleront la curiosité du promeneur pour aller voir ce qui se cache derrière.

Texte et photos Eva Deuffic

Lire la suite : Faire un jardin de graminées (partie 2)

Ceci devrait aussi vous plaire :


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *