Connexion
Accueil / Le Jardinage / Potager et légumes / La Milpa, une association de culture exemplaire

La Milpa, une association de culture exemplaire

Milpa
0

La Milpa, ou les trois sœurs, est une technique d’association de culture née chez les amérindiens. On y associe le maïs, les haricots et la courge (les 3 sœurs). Elle est très utilisée en permaculture car elle protège le sol et sa biodiversité. 

Par ailleurs, cette technique de culture a été élevée au rang de « Système ingénieux du patrimoine agricole mondial » par la FAO. Ainsi ce système d’agriculture durable qu’est la Milpa est reconnu au niveau international.

La Milpa une association de culture ingénieuse

La Milpa est donc un petit écosystème qui combine la culture de ces trois espèces potagères : le maïs, le haricot et la courge. On les cultive ensemble parce que ces plantes s’aident mutuellement.

En plus de protéger le sol, cette technique permet de fournir le moins d’efforts pour un maximum de rendement ! Ce très ancien modèle agricole est encore abondamment utilisé tant il est efficace.

La Milpa a su tirer le meilleur des caractéristiques de chaque plante. Les attributs de chacune répondant aux besoins des autres afin d’optimiser le rendement dans le respect de la terre et de l’environnement.

  • Milpa legumes haricot courge maisLe maïs. Il sert de tuteur pour les haricots grimpants. Il permet de leur donner un peu d’ombre. Leur qualité gustative est ainsi améliorée car ils produisent moins d’amidon que ceux cultivés en plein soleil.
  • Le haricot grimpant. Il s’enroule autour des plants de maïs. Appartenant à la famille des fabacées (anciennement légumineuses), les haricots enrichissent le sol en azote. La croissance du maïs et de la courge est ainsi favorisée. 
  • La courge. Elle protège le sol de la chaleur et de l’érosion grâce à ses grandes feuilles et garde l’humidité au pied du maïs et du haricot. La courge crée un véritable microclimat au niveau du sol, le protégeant du vent et de la pluie. Elle limite la pousse des adventices. Ses épines permettent de protéger les cultures contre les herbivores.

Comment planter la Milpa ?

Directement en pleine terre

  • semis milpa plantationMi-avril semez le maïs.
  • Lorsque le maïs fait 15 cm de hauteur, semez les courges entre les pieds de maïs et semez au moins 3 graines de haricots à rames au pied de chacun des maïs. Cette précaution vous assurera une levée d’au moins 1 haricot.

Semis en godet 

Cette méthode vous fera gagner du temps sur la récolte.

  • Mi-avril semez le maïs en godets.
  • Fin avril début mai, semez les courges en godets.
  • Mi-mai, plantez vos maïs et vos courges. Vous sèmerez directement au pied des maïs vos haricots à rames.

La Milpa contre la monoculture

La Milpa est un exemple d’association végétale. Ce procédé agricole permet d’associer plusieurs plantes différentes. Cette technique présente plusieurs avantages :

  • c’est une bonne manière de lutter contre la monoculture. En associant des plantes de famille différentes comme ici le maïs (céréale), la courge (cucurbitacée) et le haricot (légumineuse).
  • limite les maladies et les ravageurs. Les cultures associées désarçonnent les indésirables. Pour exemple, les œillets d’Inde et le basilic parmi les pieds de tomates éloignent de leur parfum les nématodes friands des racines de tomates.

Les variantes de la Milpa

Vous pouvez tout à fait laisser parler votre créativité et adapter la Milpa à votre terroir. Certains peuples ont adapté cette technique à leur environnement aride, d’autres ont ajouté des plantes mellifères pour favoriser la pollinisation des haricots et des courges. Vous pouvez :

  • variante milpaRemplacer le maïs par le tournesol. Il servira de tuteur au haricot comme le faisait le maïs.
  • Changer les courges par des courgettes. Ou par toute autre cucurbitacée qui a votre préférence !
  • Créer une association tomate-ipomée-basilic. L’ipomée enroulera la tomate à son tuteur, le basilic profitera de l’ombre de la tomate en même temps qu’il en éloignera les nématodes.
  • Optimiser l’espace en jouant sur la vitesse de croissance des plantes. Associer la salade avec le radis. Vous semez d’abord la salade, quand elle a levé, semez les radis. Ils arriveront à maturité quand les salades commenceront à prendre vraiment toute la lumière.

Restez créatif et n’hésitez pas à expérimenter, une immense palette d’associations est possible et permet d’exploiter les avantages de chacune de nos plantes potagères.

Pauline Sutter

Ceci va aussi vous intéresser :


©Rasmus S


Écrit par Pauline Sutter
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *