En matière de fruitiers, vous pouvez opter pour les variétés de votre enfance, la nostalgie est toujours bonne à cultiver. Mais vous pouvez aussi profiter des innovations des producteurs, toujours plus soucieux de culture raisonnée et raisonnable.

Ainsi, au rayon des nouveautés, la gamme développée en partenariat avec les producteurs Cerdys et les pépinières Georges Delbard ; des producteurs engagés dans la démarche MPS, le label qui garantit de bonnes pratiques environnementales en horticulture. La gamme comprend la plupart des variétés de petits fruits : framboises, cassis, groseilles, raisins, myrtilles… Elles ont été sélectionnées en fonction de leur résistance à la sécheresse, aux maladies, de leurs qualités gustatives et pour leurs fruits de grosse taille. Innovation également chez Botanic® qui propose des variétés plus rares comme les canneberges, airelles, kiwaïs…

Pommes bio

Très intéressantes également pour leur résistance aux maladies, les deux variétés de pommiers Juliet® et Delbard Celest®. Le pommier bio Juliet® permet une culture

selon les principes de l’agriculture biologique et présente bien des atouts : il est tolérant aux maladies, tavelure, oïdium et peu attractif pour les pucerons. Sa pomme est ferme, croquante, juteuse, sucrée et de très bonne conservation, soit entre 5 et 6 mois.

Quant au pommier Celest®, il a nécessité plus de 10 ans de recherche dans les vergers des pépinières Georges Delbard. Variété résistante aux maladies, notamment à la tavelure, elle convient également aux éco-jardiniers qui recherchent des arbres nécessitant peu de traitements. Il produit un fruit de gros calibre, bicolore, rouge brique. Légèrement acidulé, croquant, à texture demi-fine et présentant une bonne fermeté, il se conserve jusqu’à 5 mois au frais.

Ces pommiers viennent compléter une gamme de fruitiers naturellement résistants aux maladies, le pommier Ariane et le poirier Angelys.

Fruitier autofertile

Autre nouveauté à découvrir, chez Botanic, un abricot à épiderme rouge, issu d’une recherche de plus de 8 ans dans les vergers d’essai des pépinières Darnaud. Il est autofertile, donc d’une productivité importante et régulière, et convient à toutes les régions. La chair de ses fruits est jaune clair, parfumée à maturité.

M.-C. Danger

Photos : Truffaut, Aprifel

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire
  • miroland68 a écrit le 11 mars 2019 à 9 h 11 min

    Bonjour. Je suis très déçu du pommier Ariane , les fruits sont tout petit , très très petit , je les éclairci , fruits déjà formé ou en fleurs le résultat est le même ,j’en ai mare , je vais le regreffer . Il y a peut-être un truc que je ne sais pas car je ne suis qu’un petit amateur . bonne journée cordialement .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *