automne jardin semis plantation

Préparez d’ores et déjà votre jardin de l’an prochain. Voici quelques conseils pour planter les bulbes et autres vivaces et annuelles. Facile !  

L’automne est la seconde période clé de l’année, après le printemps, pour planter et semer. C’est une saison très favorable aux travaux de création horticole car les plantes ne risquent pas de sécher sous de hautes températures et le jardin est arrosé régulièrement par la meilleure eau qui soit, celle de la pluie, plus fréquente à cette saison. Jardiniers novices, commencez par les bulbes et les vivaces, simplissimes à réaliser.

A lire aussi :

Bulbes : fleurs magiques !

Pour que tulipes, narcisses, jonquilles, iris, muscaris, crocus, colchiques, alliums, cyclamens et autres jacinthes fleurissent à la prochaine belle saison, plantez les bulbes idéalement de fin septembre à novembre, voire même parfois jusqu’à fin décembre.

Il s’agit d’enfouir ces bulbes dans la terre pour leur permettre d’hiverner et ensuite mieux fleurir à partir d’avril-mai.  Choisissez de préférence un endroit ensoleillé ou à la mi-ombre, sauf pour les muscaris, le muguet et les narcisses qui préfèrent carrément l’ombre. Le sol doit aussi être léger et bien drainé pour éviter que les bulbes ne pourrissent – faites un apport en sable si vous constatez que la terre est trop lourde.

À l’aide d’un plantoir à bulbes, faites dans la terre un trou suffisamment large et profond et placez-y le bulbe en orientant son extrémité pointue vers le haut, à une profondeur d’environ 2 à 3 fois le calibre de l’oignon. Recouvrez totalement de terre, tassez et arrosez.   Et si le succès n’est pas au rendez-vous la première année, ajouter la seconde un engrais spécial bulbe.

Vous pouvez les espacer d’environ la longueur d’une main. Rien d’autre à faire jusqu’au printemps, à part peut-être baliser à l’aide de jolies étiquettes, pour vous souvenir de leur géolocalisation… Ou ce sera la surprise totale quand les températures seront à nouveau favorables !

Une fois les fleurs fanées, arrachez les plus fragiles et stockez-les au sec en attendant l’automne suivant.

Vivaces : beautés durables

Vendues en godets en jardineries ou en pépinières, les plantes vivaces se plantent en automne de préférence dans les régions au climat doux et plutôt au printemps dans les régions froides. « Choisissez des plantes ayant un beau réseau racinaire, sain et bien développé », conseille Brigitte Lapouge-Déjean dans son ouvrage Je réussis toutes mes cultures en pots (éd. Terre Vivante). « Toutes se contentent d’une poignée de compost et de terre meuble pour tripler voire décupler dans l’année suivant leur plantation, ajoute Patricia Beucher dans Jardiner sans se planter (éd. Ulmer), et la plupart se ressème spontanément si le jardin leur plaît ». Elles refleurissent donc chaque année, quelle aubaine !

D’innombrables fleurs et graminées, beaucoup d’aromatiques et quelques légumes (artichaut, asperge, groseille…) sont vivaces. Pensez aussi aux rosiers, arbustes et fruitiers qui aiment être plantés également après l’été.

Semis à l’automne au potager

Par ailleurs, l’automne est également la meilleure saison pour semer du gazon, ainsi que des légumes qui pousseront au potager l’été suivant : semez les salades d’hiver, en pleine terre comme en jardinière, les choux, l’ail et les petits pois !

À lire aussi : Mon potager de vivaces de Aymeric Lazarin, éd. Terre Vivante (24,90 €) et Le petit traité Rustica des plantes vivaces, éd. Rustica (19,95 €).

Claire Lelong-Lehoang

A lire aussi :

Je souhaite poser une question sur le sujet

Poser ma question

Je souhaite apporter un commentaire

Laisser un commentaire

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *