lasagnes truite epinard

Gratinée et gourmande, cette recette de lasagnes d’épinards aux deux truites est aussi facile à réaliser.

Ingrédients pour 4 personnes :

  • 600 g de pavés de truite de mer
  • 1 échalote
  • 1 oignon
  • 3 tomates
  • 80 g de beurre
  • 10 cl de vin blanc
  • 400 g d’épinards frais
  • 10 feuilles de lasagnes
  • 200 g de tranches de truite fumée
  • 25 cl de crème liquide
  • 20 cl de crème fraîche épaisse
  • 100 g d’emmental râpé
  • Sel, poivre

Lasagnes d’épinards aux deux truites

– Eplucher, laver et hacher l’échalote et l’oignon.

– Tailler les pavés de truite en dés.

– Laver les tomates. Retirer leurs pédoncules et les tailler en morceaux.

– Faire fondre 40 g de beurre dans une poêle, y faire revenir la truite. Ajouter l’échalote et l’oignon, cuire 3 minutes. Joindre les tomates à ce mélange et verser le vin blanc. Assaisonner. Laisser mijoter 10 minutes.

– Equeuter et laver les épinards (retirer les feuilles abîmées). Les égoutter.

Les cuire 4 minutes dans 30 g de beurre. Retirer l’excédent d’eau.

Préchauffer le four à 200°C (th.7).

– Cuire les feuilles de lasagnes 5 minutes à l’eau bouillante salée au gros sel. Rafraîchir dans une eau glacée.

– Beurrer un plat à gratin, disposer au fond une couche de feuilles de lasagnes. Répartir la moitié du contenu de la poêle. Ajouter une couche d’épinards. Recouvrir de tranches de truite fumée et verser la crème liquide préalablement assaisonnée. Réitérer l’opération une fois avec le reste d’ingrédients en terminant par une couche de lasagnes. Couvrir de crème épaisse. Parsemer d’emmental.

Enfourner et cuire 20 minutes jusqu’à ce que le fromage gratine.

A lire aussi : bienfaits et vertus des épinards pour la santé

B.A.ba du chef

– Vous pouvez incorporer des coquillages au contenu de la poêle.

– L’oseille peut remplacer les épinards.

CÔTÉ CAVE :

Voici un plat simple dans son élaboration mais riche en sensation qui marie la fermeté et la sécheresse de la chair de la truite au moelleux et à la douceur des lasagnes et de la crème. L’acidité de la tomate, les notes végétales de celle-ci et des épinards, le caractère lacté de l’emmenthal, le fumé du poisson apportent contraste et complexité. De tels plats autorisent de nombreux accords suivant ses goûts et le style que l’on cherche à valoriser. Un rosé de Provence saura se faire discret tout en mettant en valeur l’ensemble du plat, mais on pourra choisir un Bourgogne blanc des côtes de Beaune, comme un Saint Romain ou un Saint Aubin, pour ses notes beurrées et sa rondeur afin d’accentuer ces caractères. Au contraire, avec un Pouillly-Fumé, qui par ses notes minérales et son acidité éviteront une lourdeur éventuelle du plat, on apportera de la fraîcheur tout en renforçant les notes fumées et végétales du plat. Pour les inconditionnels du vin rouge, on pourra essayer une cuvée souple de Bordeaux pour ses notes discrètement lactées et végétales.

M. Chassin

Recette : T. Bryone, Photo : C. Herlédan