Les champignons s’invitent au jardin

Cepe jardin

Pas besoin d’aller jusqu’en forêt pour trouver des champignons.

Ils poussent aussi dans les jardins.

Certains sont comestibles, mais attention, d’autres peuvent être toxiques.

Connaître les champignons comestibles

On connaît mal les champignons qui poussent sur les pelouses et ils n’ont pas forcément bonne réputation. L’avantage, c’est qu’on les repère assez facilement. L’inconvénient, c’est qu’ils attirent le regard des enfants et suscitent l’inquiétude des parents. La consigne de prudence est de ne pas y toucher. Si vous souhaitez les éliminer, mieux vaut les ramasser délicatement en retirant le mycélium et en les plaçant dans un sac. Vous pouvez aussi passer la tondeuse mais vous risquez une dispersion des spores qui les feront repousser.

S’il n’y a pas de jeunes enfants fréquentant le jardin, vous pouvez tout à fait y laisser pousser les champignons et chercher à les identifier. La plupart ne présente pas de danger et appartient à la famille des saprophytes, c’est-à-dire se nourrissant de matière organique morte. On les trouve en général sur un vieux tronc d’arbres, une souche, des racines en décomposition ou au pied des graminées à gazon.

Champignons consommables ou pas

Champignons jardin pelouseD’autres s’attaquent aux conifères, aux feuillus fragilisés ou aux arbustes et sont capables de les tuer. L’espèce la plus courante de ces nécrotrophes est l’armillaire couleur de miel qui parasite les troncs. Ce champignon est consommé en Europe de l’Est mais n’est pas apprécié chez nous. A juste titre car il est toxique cru et comestible bien cuit mais franchement indigeste !

Attention, des champignons toxiques provenant de la forêt peuvent aussi se retrouver dans votre jardin, à proximité des arbres. C’est notamment le cas du Paxille enroulé au chapeau strié sur le bord et aux lamelles roussissantes, ou de l’amanite tue-mouche, souvent repérée près des bouleaux.

Restent néanmoins des espèces nettement plus sympathiques comme les russules (charbonnière, entière, comestible) appréciant le dessous des feuillus et qui peuvent être cuisinées, ou les rosés des prés, de la famille des champignons de Paris qu’on peut déguster aussi bien crus que poêlés. N’hésitez pas à montrer votre cueillette à domicile à un pharmacien, avant de vous mettre à table.

Fabienne Lisse