Connexion
Accueil / Le Jardinage / Reportage / Envie de bleu au jardin ? Voici les fleurs et arbustes à planter absolument

Envie de bleu au jardin ? Voici les fleurs et arbustes à planter absolument

0

Le bleu a pour effet d’apaiser, d’inspirer la sérénité, le rêve. Il est aussi étroitement lié aux voyages vers des îles lointaines. Il est ainsi souvent recherché dans les aménagements de jardins. Les petites fleurs d’un bleu plus ou moins intense offrent par ailleurs un style naturel qui s’accorde aussi bien avec des massifs de fleurs que d’arbustes.

1- Les effets du bleu

  • Clematis - Anchusa azurea

    Anchusa azurea et Clématite ‘Peveril Pearl’

    Le bleu peut troubler par sa profondeur comme par sa clarté. Il crée ainsi une ambiance mystérieuse.

  • Le bleu clair est un élément indispensable au jardin pour tempérer la vivacité des couleurs chaudes.
  • Les éléments bleus paraissent plus éloignés. Ainsi ils ajoutent de la profondeur dans un jardin qui manquerait de recul.

Une gamme à décliner du bleu violet sombre au gris argenté

Sous un climat humide, les bleus forts ou moyens sont renforcés par des feuillages vert sombre si bien qu’ils se confondent sur une photo en noir et blanc.

Intercaler du bleu gris permet en revanche de lier les teintes vives, qu’elles soient bleues, jaunes ou rouges ou mieux encore de donner de l’éclat avec des bleus d’acier (Eryngium).

Perovskia atriplicifolia, Rosa 'The Fairy'

Perovskia et Rose

Un éventail de bleus époustouflant  :

  • Les bleu violet foncé créent du contraste et donnent ainsi du relief à un massif : Delphinium PACIFIC GIANT ‘King Arthur’, Salvia guaranatica ‘Black and Blue’, Buddleia ‘Nanho Blue’, Ancolie des Alpes…
  • Les bleus gentiane sont pétillants et se retrouvent dans l’ Anchusa azurea ‘Loddon Royalist’, le Delphinium belladona ‘Völkerfrieden’, l’Aconitum carmichaeli ‘Arendsii’, le Plumbago de Lady Larpent…
  • Les bleu mauve ou bleu gris au contraire, adoucissent les teintes vives et mettent notamment en valeur les roses à l’instar des Perovskia, lavandes, Caryopteris, romarins, Nepeta, Eryngium

2- Farandoles de bleus printaniers

Scilla siberica

Scilla siberica

Les petits bulbes bleus offrent un spectacle éclatant au fil des semaines.

Essayez la scille de Sibérie (Scilla siberica) qui s’étend volontiers, pour former un tapis bleu profond dès la fin mars. Elle se naturalise par semis ou par divisions de bulbilles et se plaît bien dans les régions aux hivers rigoureux.

Les Muscaris armeniacum font bien entendu partie de la fête développant leur pyramide de clochettes au délicat parfum musqué chez ‘Heavenly Blue’.

Le bleu des jacinthes (Hyacinthus orientalis ‘King of the Blue’ ) est inimitable avec ses reflets prenant l’aspect de la porcelaine. Il donne une note raffinée au jardin, sans parler des effluves envoûtants qui l’accompagnent.

Ceanothus x ‘Italian Sky’ en arrière-plan d’Iris ‘Pacific Panorama’ et ‘Lisa Ann’

Lorsque le printemps bat son plein, la floraison des céanothes tels que ‘Italian Sky’ sont un enchantement.

Les boutons teintés de rouge éclosent en de multiples grappes bleu soutenu que l’on retrouve aussi chez Ceanothus x delilianus ‘Comtesse de Paris’ à feuilles caduques et plus rustique.

Les céanothes nous offrent une déclinaison de bleu exceptionnelle surtout chez les variétés persistantes qui sont malheureusement assez exigeantes. Ces dernières affectionnent un sol frais, pas trop calcaire et des hivers assez cléments.

3- Petite scène de bleus estivale

Helictotrichon sempervirensCe tableau original met en scène des graminées bleutées dans un massif de fleurs annuelles et vivaces.

Les bleus marqués du Nepeta x faassenii, de la sauge nemorosa, du Pétunia et du Lobélia sont soulignés par les chaumes glauques et persistants de l’Helictrotichon sempervirens (avoine bleue) et du Leymus arenarius (blé d’azur) .

Le premier offre en été des panicules retombantes couleur paille de 1,20 m qui contrastent joliment avec le feuillage raide bleuté.

Le blé d’azur, quant à lui, présente de grandes feuilles rubanées en touffe échevelée, hérissée d’épis rappelant le blé, de juin à août.

Autres estivales azurées

  • Les géraniums vivaces comme Geranium ‘Johnson’s Blue’ ou ‘Orion’ sont parmi les plus florifères.
  • Le Delphinium belladona ‘Bellamosum’ élance ses épis bleu profond à 1 m de haut au cours de l’été avec souvent une remontée jusqu’en octobre. Notez que les hybrides belladona sont plus faciles à cultiver que le groupe des Delphinium PACIFIC GEANT.
  • L’agapanthe, encore appelée la « tubéreuse bleue », est devenue l’emblème des îles bretonnes tant elle reflète les couleurs locales du ciel et de la mer. Des cultivars bleu profond sont mis au goût du jour tels que Agapanthus inapertus ‘Mood Indigo’…

©Ibulb, Eva Deuffic


Écrit par Eva Deuffic | Eva est une passionnée de jardins et de jardinage et c'est avec sa plume qu'elle nous emporte et nous fait rêver.
Un commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *