légumineuses

Haricots, pois, lentilles, soja… Les légumineuses ont pour point commun une fleur en forme de papillon, des racines qui fixent l’azote dans le sol et des graines riches en protéines. En bref, que du bon !

Consommées fraîches (haricots verts, pois gourmands, petits pois…) ou sèches (lentilles, fèves, soja, pois cassés, pois chiches…), les graines produites par la grande famille des fabacées possèdent de nombreuses qualités nutritionnelles, quelque peu oubliées aujourd’hui au profit de la viande. Riches en fibres, en vitamines du groupe B et en minéraux, elles représentent une importante source de protéines et sont pauvres en matière grasse. En association avec des céréales, elles constituent un plat équilibré, et un apport protéinique plus économe et écologique que la viande.

Recettes du monde

legumineusesConsommés aux quatre coins de la planète depuis des siècles, les légumes secs se prêtent à des recettes variées et digestes.

Chassez les souvenirs de mauvaise tambouille de cantine !

À vous les petits salés aux lentilles, les cassoulets du Sud-Ouest, le chili con carne mexicain, le dal indien, le houmous et les falafels orientaux, mais aussi les purées, soupes et salades goûteuses.

Des préparations simples et économiques, qui seront encore meilleures s’il s’agit de la production du jardin.

Pourquoi cultiver des légumineuses ?

legumineuses engraisEn plus de leurs qualités nutritionnelles, les légumineuses présentent un vrai atout pour le potager, car leurs racines fixent l’azote de l’air dans le sol, un élément indispensable à la bonne croissance des plantes.

Pour profiter de leur effet fertilisant, changez leur culture de place dans le jardin tous les ans, en les semant après un légume qui épuise le sol, comme la tomate ou le chou. Les fèves et haricots se cultivent facilement, pour les pois, pensez à pailler le sol, car ils ne supportent pas la sécheresse.

Vous pouvez aussi en semer sous forme d’engrais verts – comme la vesce – entre deux cultures. L’apport d’azote est également intéressant au compost : pensez à y jeter vos fanes de légumineuses.

À lire : « Je cultive pois, fèves, haricots… des protéines dans mon potager », de Blaise Leclerc, aux éditions Terre Vivante.

Laure Hamann

Il n’existe aucun commentaire pour le moment, soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Féves récoltées récemment. Quel procédé de conservation ?
Posté par Floris le 05 juin 2018

Petits-pois et fèves en fleurs.Traiter contre pucerons ? Avec quoi ?
Posté par Maxou40 le 16 juin 2017

Appel à témoin reportage sur les lentilles
Posté par quentine le 24 août 2012

Appel à témoin reportage sur les lentilles
Posté par Cecile3114 le 24 août 2012

Haricots vert grimpants.Pluie a compromis le semis
Posté par Aurore8112 le 31 juillet 2018