8 plantes médicinales faciles à cultiver dans son jardin

Plantes médicinales incontournables à cultiver dans son jardin

Les êtres humains ont toujours utilisé les plantes médicinales pour se soigner. Durant l’Antiquité et au Moyen-Âge, elles étaient notamment cultivées dans les jardins pour leurs diverses propriétés.

Aujourd’hui, la médecine naturelle connaît un sensible regain d’intérêt. Voici donc notre sélection de 15 plantes médicinales incontournables à cultiver absolument dans son jardin.

  1. La sauge

saugeLa sauge, Salvia officinalis, littéralement « celle qui sauve », est cultivée depuis des siècles pour ses propriétés médicinales et aromatiques. La sauge est ainsi très largement utilisée en herboristerie pour ses vertus digestives, diurétiques, antispasmodiques, ou encore stimulantes…

On la cultive au soleil, en pot comme en pleine terre, dans un sol léger et très bien drainé.

  1. La menthe

Menthe poivrée : plante médicinale à cultiver dans son jardinToutes les variétés de menthes offrent les mêmes propriétés digestives que l’on exploite sous forme d’infusion. Outre ses vertus digestives, la menthe possède aussi des propriétés antispasmodiques, cholagogues, toniques et carminatives. Utilisée en cas de migraine, elle est également un stimulant reconnu du système nerveux.

On la cultive à la mi-ombre, dans un sol riche et frais, en veillant à limiter sa propagation.

A lire aussi :

  1. La lavande vraie

lavandeEn tisane, la lavande vraie, Lavandula angustifolia et Lavandula officinalis, est sédative, antispasmodique et stomachique. Elle aide à la digestion et soulage les douleurs de l’estomac et de l’intestin.

En usage externe sous forme d’Huile essentielle, elle est antiseptique et cicatrisante.

On cultive la lavande en plein soleil, dans un sol bien drainé, calcaire ou argilo-calcaire.

A découvrir aussi :

  1. L’ortie

Ortie : plante médicinale à cultiver dans son jardinLa grande ortie, Urtica dioica, est une plante dépurative, hémostatique, reminéralisante, galactogène et diurétique. Feuilles, fleurs, graines et racines sont toutes médicinales, et le feuillage est notamment très riche en fer. On utilise spécifiquement l’ortie en cas de douleurs articulaires et rhumatismales. En usage externe sous forme de décoction, elle agit sur l’acné, les eczémas et autres lésions de la peau.

L’ortie se cultive sous toutes les expositions et dans un sol riche, frais ou humide.

A lire aussi :

  1. La mélisse

MélisseLa mélisse, Melissa officinalis, est une plante digestive par excellence. Ses feuilles fraîches ou séchées favorisent ainsi la sécrétion des sucs gastriques, elles résorbent également les gaz intestinaux et apaisent les spasmes de l’abdomen.

Peu exigeante, la mélisse se cultive au soleil ou à la mi-ombre dans tous les types de sol.

A lire aussi :

  1. Le souci des jardins

Souci : plante médicinale à cultiver dans son jardinLe souci, calendula officinalis, offre simultanément des propriétés médicinales et culinaires (fleur comestible). Le souci des jardins est notamment utilisé pour réparer les affections dermiques : il calme les irritations et agit comme un excellent anti-inflammatoire. Cholérétiques, ses fleurs favorisent la digestion.

Le souci pousse dans tous les types de sols et doit être cultivé au soleil.

Pour aller plus loin :

  1. Le romarin

RomarinLe romarin, Rosmarinus officinalis, est un aromatique aux vertus toniques pour le cœur et le foie. Il agit également comme stimulant sur la mémoire et s’impose comme une excellente plante digestive. On l’utilise aussi pour lutter contre les céphalées, les rhumes, les sinusites, et autres refroidissements.

On cultive le romarin en plein soleil et dans les terres arides et rocailleuses, aussi bien en pleine terre qu’en pot.

A découvrir :

  1. L’origan

Origan : plante médicinale à cultiver dans son jardinL’origan, Origanum vulgare, possède de puissants principes actifs. Également appelé marjolaine sauvage, on l’utilise pour fortifier l’estomac faible et pour soulager les aigreurs. Les vertus de l’origan agissent aussi sur la sphère ORL. Sous forme d’huile essentielle, il intervient dans le traitement des angines, des rhinites, des sinusites et des otites. Pour finir, l’origan est connu pour calmer certaines dermatoses.

L’origan se cultive en pot ou en couvre-sol dans les rocailles et les sols secs, et il s’installe au plein soleil.

D’autres plantes médicinales à cultiver dans son jardin

  1. La camomille allemande (Matricaria recutita)
  2. La guimauve (Althaea officinalis)
  3. La valériane (Valeriana officinalis)
  4. La sarriette des montagnes (Satureja Montana)
  5. La marjolaine (Origanum majorana)
  6. Le plantain (Plantago major et Plantago lanceolata)
  7. Le millepertuis (Hypericum perforatum)

Photos : congerdesign, Manfred Richter, Hans, Katharina N. (Kathas_Fotos)